Actualités

Enquête sur le devenir des docteurs en mathématiques 2015

Le 31 octobre 2015

L’Agence pour les mathématiques en interaction avec les entreprises et la société (AMIES) publie une étude sur la carrière des docteurs en mathématiques ayant soutenu en 2014 : qui sont-ils ? Comment orientent-ils leur carrière ? Qu’en est-il des docteurs en mathématiques en entreprise ?

Elle contient de nombreuses informations intéressantes pour les relations math.-entreprises dont voici quelques extraits :

Sur l’employabilité et le type d’emploi :

  • le taux d’emploi des docteurs en mathématiques est de 91 % (contre 79 % de moyenne sur toutes les disciplines en Ile de France) avec en plus un léger avantage pour l’Ile de France (IdF) 95 % pour les math.) ;
  • seulement 11 % des docteurs en mathématiques sont dans le privé (cette proportion est stable depuis 3 ans), mais 27 % des docteurs qui sont ingénieurs (page 16) ;
  • il y a 3/4 de CDI pour les docteurs en emploi dans le privé, 1/4 dans le public (page 12).

Sur la mobilité géographique :

  • 50 % des docteurs (en math.) restent en France (table 6, page 7) mais 75 % de ceux qui sont en entreprises (figure 5, page 13) dont 54 % en IdF ;
  • il y a une augmentation des docteurs de nationalité étrangère (55 % sur l’ensemble des math., et 56 % en IdF, soit +7 % sur l’IdF en math. par rapport à 2014) ;
  • le solde migratoire (55 % de nationalité étrangère et 50 % qui partent après leur thèse est positif : il n’y a pas de fuite des cerveaux mais plutôt une attractivité française en math. ;
  • le flux province vers l’IdF est trois plus important que l’inverse !

Notons aussi que « le réseau est la principale modalité d’entrée en entreprise ».

NB : Nouvelle repérée sur le site de l’INSMI.

En savoir plus : le site de l'AMIES

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM