Actualités

Guido Castelnuovo est né il y a cent cinquante ans

Le 14 août 2015

Né le 14 août 1865 à Venise et mort le 27 avril 1952 à Rome, Guido Castelnuovo est un mathématicien italien. Il étudie à Padoue sous la direction de Giuseppe Veronese, qui l’oriente vers la géométrie et commence une longue collaboration avec Corrado Segre. Après un an à Rome, il est recruté à Turin où il travaille avec Alexander von Brill et Max Noether. En 1891, il prend un poste à Rome. Peu après, il entame une collaboration de vingt ans avec Abramo Enriques qui débouche sur une classification des surfaces algébriques.

Ces travaux, qui leur vaudront le prix royal de l’Académie des Lyncéens, relèvent de la géométrie algébrique, la spécialité de Castelnuovo (on peut néanmoins mentionner un livre important sur le Calcolo della probabilità en 1919 et un travail historique sur Le origini del calcolo infinitesimale nell’era moderna en 1938).

Castelnuovo arrête d’enseigner en 1935. Étant Juif, il est contraint de se cacher de 1938 à la fin de la guerre mais donne des cours aux jeunes Juifs italiens désavantagés par la politique antisémite. À la libération de Rome en juin 1944, il est nommé au Consiglio Nazionale delle Ricerche, chargé de faire revivre les sciences italiennes malmenées par les années de fascisme. Il préside l’Académie des Lyncéens de 1946 à sa mort, est élu à l’Académie des sciences de Paris et nommé sénateur en 1949.

C’est une des grandes figures de l’école italienne de géométrie algébrique (en). Son nom reste attaché aux courbes de Castelnuovo (en), aux théorèmes de Castelnuovo (en), de Kronecker-Castelnuovo (it)et de Castlnuovo-de Franchis (en) et à la régularité de Castelnuovo-Mumford (en).

En savoir plus : une biographie de Castelnuovo (en anglais)

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM