Actualités

Kiyosi Itō est né il y a un siècle

Le 7 septembre 2015

Kiyosi Itō est né le 7 septembre 1915 à Hokusei-cho (Japon) et mort le 10 novembre 2008 à Kyoto. Spécialiste de probabilités, ses travaux portent principalement sur le mouvement brownien et les équations différentielles stochastiques, qui décrivent les phénomènes de fluctuations aléatoires. Le résultat de base de la théorie est la formule d’Itō.

Diplômé de l’université de Tokyo en 1938, il est embauché au Bureau du conseil de la statistique jusqu’en 1943, où il dispose de beaucoup de liberté pour ses recherches. Tâchant de concilier les idées intuitives de Paul Lévy et le formalisme d’Andreï Kolmogorov, il met en place les notions d’intégrale stochastique et d’équation différentielle stochastique, capturées dans la formule d’Itō. (Il est intéressant de noter qu’elle avait été ébauchée indépendamment par Wolfgang Döblin en juin 1940.) Ces travaux reçoivent peu d’écho pendant une dizaine d’années mais sont aujourd’hui fondamentaux en probabilités.

Itō devient assistant en 1943, soutient sa thèse en 1945 et reçoit une chaire à Kyoto en 1952, qu’il occupe jusqu’à sa retraite en 1979. Il publie (entre autres) deux livres importants : Théorie des probabilités en 1953 et Processus stochastiques en 1957. Plus largement, il contribue profondément au développement de la théorie moderne du calcul stochastique. Celui-ci entre dans le bagage habituel des probabilistes, mais aussi des spécialistes du contrôle stochastique, des physiciens, des généticiens et des analystes financiers.

Ses remarquables recherches lui valent maints honneurs. Au Japon, il reçoit le prix Asahi et le Prix impérial en 1978, le prix Fujiwara en 1985 et le prix Kyoto de la fondation Inamori en 1998. Il est élu membre de l’Académie japonaise, mais aussi de l’Académie nationale des sciences américaine et de l’Académie des sciences française. De plus, il reçoit le prix Wolf en 1987 et des diplômes de docteur honoris causa de Warwick et de l’ETH à Zurich.

En savoir plus : une biographie d'Ito (en anglais)

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM