Actualités

« Les jeux sont faits ! »

Le 6 février 2012

« Les jeux sont faits ! » est le titre d’une exposition inaugurée le 2 février 2012, à découvrir, gratuitement et par tout public, au musée des sciences de Genève jusqu’au 7 janvier 2013.

Présentation de l’exposition (extraite du site ci-dessous) :
« Est-il possible de prévoir l’avenir et de dompter le hasard ? Si oui, avec quel degré de certitude ?

Ces questions taraudent l’humanité depuis fort longtemps. On en trouve la trace dans l’Antiquité et le Moyen-Age, notamment à propos des jeux de hasard ; à commencer par le jeu de dés, l’alea des Romains ou l’al-zahr des Arabes, d’où nous viennent les mots aléatoire et hasard.

Dès la fin du 17e siècle, les mathématiciens s’emparent du problème en créant un outil qui doit permettre, non pas de supprimer l’incertitude, mais de l’estimer : le fameux calcul des probabilités. Ce calcul, aussi puissant soit-il, doit pourtant se fonder sur des données fiables pour décrire une réalité. Le recensement, les statistiques, puis les sondages entrent alors en scène. Leur association permettra de déterminer le risque, ou la chance, qu’un événement se produise.

On imagine aisément que de telles analyses exigent souvent de très longues opérations, pénibles à effectuer à la main et sources d’erreurs. Dès le 17e siècle, l’invention des premières machines à calculer, véritables trésors d’ingéniosité mécanique, simplifie ce travail fastidieux. La première d’entre elles, la Pascaline - inventée par Blaise Pascal -, ouvre la voie à toute une série d’instruments dont quelques exemplaires, issus des collections du Musée, sont présentés dans l’exposition. Ils permettent d’effectuer des opérations de plus en plus complexes et débouchent sur la calculette et l’ordinateur au 20e siècle.
Parce que les probabilités sont nées du jeu, c’est par le jeu que nous vous proposons d’en explorer quelques facettes : dés, pile ou face, roulette, rien ne manque pour découvrir cet univers fascinant, partie intégrante de notre quotidien.

Les jeux sont faits, rien de va plus ! »

En savoir plus: site de la ville de Genève

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM