Actualités

Lodovico Ferrari est mort il y a quatre cent cinquante ans

Le 5 octobre 2015

Lodovico Ferrari, né le 2 février 1522 à Bologne et mort le 5 octobre 1565 à Bologne, est un mathématicien italien. Élève de Jérôme Cardan (en), il laisse son nom à la méthode de résolution de l’équation générale du quatrième degré en la ramenant à une équation de degré trois.

Orphelin, il est envoyé à quatorze ans par son oncle comme serviteur chez Cardan à Milan. Mais ce dernier découvre que Ferrari sait lire, écrire et qu’il est exceptionnellement doué : il l’engage comme secrétaire, lui apprend les mathématiques et en fait son assistant. À dix-huit ans, Ferrari commence à enseigner et devient lecteur public en géométrie à vingt ans.

Ferrari et Cardan améliorent la solution de Tartaglia à l’équation de degré trois (à ce propos, lire ici en anglais) mais ils ont obtenue celle-ci sous le sceau du secret. Quand Ferrari ramène l’équation de degré quatre à une équation de degré trois en 1540, il ne peut donc pas publier sa solution. Ayant appris que Giovanni del Ferro avait résolu l’équation de degré trois avant Tartaglia, Cardan brise son serment et publie dans Ars Magna en 1545 les solutions des deux équations. Cela provoque la fureur de Tartaglia, que Ferrari défie en débat public. Ayant mieux compris les équations de degré trois et quatre que son aîné, Ferrari bat Tartaglia dans ce duel en août 1548. Cela lui vaut la célébrité et de nombreuses propositions d’emploi. Il devient percepteur du gouverneur de Milan et rapidement riche, quitte son poste en 1565 pour devenir professeur à l’université de Bologne mais meurt prématurément, sans doute empoisonné par sa sœur.

En savoir plus : une biographie de Ferrari (en anglais)

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM