Actualités

Nouveau regard sur la plus célèbre tablette babylonienne (France Inter, 30/8)

Le 26 août 2017

Ajout encore plus tardif (13/10) : Christine Proust a parlé de la tablette sur France Culture le 28 septembre.


Dernière minute : Étienne Ghys parle de la tablette sur France Inter le 30 août à 14 h.


La tablette Plimpton 322 est la plus étudiée des tablettes babyloniennes : cet article de Christine Proust vous la présente en détail. Ce mois-ci, la revue Historia Mathematica publie un nouvel article à son sujet qui, d’après ses auteurs, dévoile ses secrets.

La tablette, datée entre le 19e et le 16e siècle av. J.-C., contient une série de triplets de nombres qui représentent les longueurs de côtés de triangles rectangles. Elle montre que la relation dite « de Pythagore » était connue mille cinq cents ans avant la naissance de celui-ci.

Pour Daniel F. Mansfield et N.J. Wildberger, la tablette est la preuve que les Babyloniens maîtrisaient une forme de trigonométrie, notion délicate puisque les concepts d’angles, de sinus et de cosinus n’ont pas été dégagés. Ils l’interprètent en effet comme une sorte de table proto-trigonométrique caractérisée par l’usage de fractions exactes en base soixante (pas d’approximation) et de triangles rectangles à la place d’angles. Pour Christine Proust, l’hypothèse est « séduisante » et « mathématiquement plausible » mais il manque des arguments textuels pour l’étayer, comme elle le souligne, ainsi que d’autres experts, dans Science.

— -

L’auteur de la présente brève ne se prononce pas sur l’importance de cet article mais force est de constater qu’elle est largement reprise dans la presse :

En savoir plus : lire l'article sur Historia Mathematica

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM