Actualités

Pages arrachées à Lewis Carroll (17-21/12)

Le 11 décembre 2018

France Culture propose chaque semaine une fiction en cinq épisodes de 20 h 30 à 20 h 55. La série d’émissions du lundi 18 au vendredi 21 décembre est consacré à l’écrivain Lewis Carroll, également professeur de mathématiques à l’université d’Oxford. Voici le résumé de chaque épisode.

Pages arrachés à Lewis Carroll

À l’occasion de la reprise de la pièce de Fabrice Melquiot, Alice et autres merveilles, à l’Espace Cardin dans une mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota du 18 au 23 décembre, le Théâtre de la Ville et France Culture se sont associés pour proposer des lectures de textes de Lewis Carroll, choisis parmi ses récits, contes, nouvelles, lettres, poèmes, charades et autres énigmes.

  • Lundi 17 décembre : « Enfant précoce et brocanteur de merveilles »
    Les gazettes familiales, 1848-1855. « Bien avant de devenir l’inventeur d’Alice (1865), le jeune Charles Lutwidge Dogson écrit avec ses frères et sœur trois gazettes, reproduites soigneusement à la main et destinées à un public familial : Le Magazine du presbytère en 1848, Le Parapluie du presbytère en 1850 et enfin Méli-Mélo, en 1855. »
  • Mardi 18 décembre : « L’enchanteur »
    Alice, Sylvie et Bruno. « Lewis Carroll l’écrit dans son journal à la date du 25 avril 1856 : “Voilà un jour à marquer d’une pierre blanche.” Ce jour-là, alors qu’il se rend dans le jardin de son voisin, le doyen Henry Liddell, il fait la connaissance de ses trois filles, Lorina, Edith et... Alice. »
  • Mercredi 19 décembre : « À la recherche d’une Alice perdue »
    Lettres à ses amies-enfants 1864-1897. « Pendant plus de trente ans, Lewis Carroll a écrit à ses amies-enfants – Louise, Annie, Lucy, Maggie, Dora, Helen, Maud, Mabel, Violet, Rose et tant d’autres – des dizaines de lettres qui, mises bout à bout, pourraient composer un vaste récit fait d’inventions, de fables, d’énigmes et de nonsense. »
  • Jeudi 20 décembre : « Logique et non-sens »
    Syllogismes, énigmes, charades et autres devinettes. « Charles Dogson, le mathématicien rigoureux et Lewis Carroll, l’inventeur fantaisiste, sont la même personne et réfléchissent de la même façon. De part et d’autre du miroir. En découvrant la logique de l’un, nous visitons la fabrique d’histoires de l’autre. »
  • Vendredi 21 décembre : « Poésie et fantasmagories »
    S’échapper du pays du dehors :« Le monde d’Alice et de Lewis Carroll est ainsi : la poésie semble être la manière la plus naturelle de s’exprimer – la prose étant une sorte de poésie encore à l’état de sommeil. »

En savoir plus : le site de France Culture

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM