Actualités

Regards croisés entre un économiste et un mathématicien (Toulouse, 29/11)

Le 23 novembre 2016

Dans le cadre des Cafés du quai organisés au Quai des savoirs par l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, venez assister à la rencontre...

Les échelles de la science : regards croisés entre une économiste et un mathématicien

Dans un fragment de ses Pensées, Pascal écrit que « l’homme est infiniment éloigné de comprendre les extrêmes », coincé entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, « incapable de voir l’infini où il est englouti (…) Je veux lui faire voir là-dedans un abîme nouveau. Je lui veux peindre non seulement l’univers visible, mais l’immensité qu’on peut concevoir de la nature, dans l’enceinte de ce raccourci d’atome. Qu’il y voie une infinité d’univers, dont chacun a son firmament, ses planètes, sa terre, en la même proportion que le monde visible ; dans cette terre, des animaux, et enfin des cirons, dans lesquels il retrouvera ce que les premiers ont donné ». Que l’on se tourne vers la philosophie ou la physique, la biologie ou l’histoire, la géographie ou l’économie, la science explore plusieurs échelles de réalité ou d’imaginaire et tire profit de la confrontation entre l’infiniment petit ou l’infiniment grand. Du monde quantique aux amas de galaxie, des nanoparticules à la matière macroscopique, de la micro-histoire à la longue durée et même à la deep history, les échelles de la recherche sont autant de façons de questionner nos connaissances, voire nos certitudes, pour appréhender de manière toujours plus fine la complexité du monde qui nous entoure. Le cycle « Les échelles de la science » est proposé au public toulousain par les membres de l’Institut universitaire de France (IUF). Il s’agit de rendre accessible la recherche telle qu’elle se fait et de favoriser le dialogue entre chercheurs et citoyens. Chaque séance, animée par un modérateur, mettra en présence deux chercheurs issus de domaines différents des sciences expérimentales, d’une part, des sciences humaines et sociales, de l’autre, afin de sensibiliser le public à une certaine unité de la science et aux passerelles qui existent entre les questionnements, les méthodes, les perspectives de recherche.

Avec
Emmanuelle Auriol, Professeure à l’université Toulouse Capitole : Quelle place pour l’État dans une économie de marché globalisée ? Acteurs économiques et jeux d’échelle

et Xavier Buff, professeur à l’université Toulouse III - Paul Sabatier : Les fractales : des motifs géométriques qui se répètent à une infinité d’échelles.

Rencontre présentée et animée par Corinne Bonnet, professeur à l’université Toulouse-Jean Jaurès.

Mardi 29 novembre 2016 à 18 h 30

Quai des Savoirs, 39 Allée Jules Guesde, Toulouse

Information glanée sur Écho sciences-sud.

En savoir plus : le site de l'université de Toulouse

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM