Actualités

Théorie des graphes et biologie moléculaire : la sociologie des gènes et des protéines (Neuchâtel, 25/11)

Le 20 novembre 2015

Le séminaire Mathématiques et société,ouvert au public, accueillera bientôt

Florian Martin, Philip Morris International R&D

Théorie des graphes et biologie moléculaire : la sociologie des gènes et des protéines

Résumé : Les mathématiques disposent d’objets à la fois simples à définir et complexes à analyser. Les graphes en font partie. Un article du mathématicien suisse Leonhard Euler publié en 1741, et traitant d’un problème appelé « les sept ponts de Königsberg » est considéré comme l’origine de la théorie des graphes. De nos jours, les applications de la théorie des graphes sont multiples. Lors de cet exposé, nous discuterons de quelques applications en biologie moléculaire et des propriétés des graphes qui en découlent. En particulier, une propriété des réseaux biologiques, décrite à l’origine pour des réseaux sociaux et appelée frustration sera examinée.

Mercredi 25 novembre 2015 à 16 h 15
Auditoire Louis-Guillaume, ALG, F 200
Rue Émile-Argand 11, Neuchâtel

En savoir plus : la page du séminaire Mathématiques et société

Partager cette actualité

La tribune des mathématiciens

Suivre IDM