2013, mathématiques de la planète Terre

Le 17 décembre 2012  - Ecrit par  Cyril Imbert Voir les commentaires

Le texte qui suit va paraître début 2013 dans la
Gazette des mathématiciens
et Matapli [1]. Il est signé
par Martin
Andler
(Univ. Versailles Saint-Quentin), Liliane Bel
(AgroParisTech), Sylvie
Benzoni
(Univ. Lyon 1), Thierry Goudon (Inria),
Antoine
Rousseau
(Inria) et moi-même.

Plus de 100 sociétés savantes, universités et autres instituts
de recherche à travers le monde ont décidé de rassembler leurs
forces pour faire de l’année 2013 celle des « mathématiques de la
planète Terre ». Fort du soutien de l’union mathématique
internationale (UMI), l’événement est également parrainé par
l’UNESCO. L’idée forte qui guidera celles et ceux impliqué-e-s
dans la mise en œuvre de ce projet est, qu’à travers ce prisme,
on peut parler de mathématiques très diverses et très
pointues, anciennes ou « aux frontières » de la science actuelle,
académique ou non. Ainsi les thématiques retenues sont :

  • Une planète à découvrir : océans, météorologie,
    climat, systèmes solaires, ressources naturelles etc.
  • Une planète habitée  : écologie,
    biodiversité, évolution etc.
  • Une planète organisée par les humains : politique,
    économie, systèmes sociaux et financiers, transports, réseaux
    de communication etc.
  • Une planète en danger : changement climatique,
    développement durable, épidémie, désastres naturels etc.
     [2]

Les brèves journalières dont il est question à la fin du billet seront notamment relayées sur Images des Maths. A noter qu’IdM consacre par ailleurs un dossier Mathématiques de la Planète Terre.

Cette action d’envergure mondiale n’est pas sans rappeler l’année
mondiale des mathématiques en l’an 2000 qui avait été largement
investie par notre communauté. Il se fait vite jour que « 2013,
mathématiques de la planète Terre » est une nouvelle formidable
opportunité pour nous tous de faire connaître la diversité de
nos réalisations et de donner une image moderne, dynamique et ouverte
sur le monde de notre activité. Nous aurons cette année une vitrine
extraordinaire pour montrer le rôle des mathématiques dans la vie
quotidienne, la variété des métiers qui utilisent ou ont besoin
des mathématiques, la richesse des liens entre les mathématiques
et les autres disciplines scientifiques.

Cet article présente quelques-unes des réalisations spécifiques
qui marqueront l’année en France, notamment celles qui impliquent la
communauté académique. En particulier, les instituts de recherche
(Insmi-CNRS, Inria), les sociétés savantes (SMF, SMAI, SFDS),
ainsi que le consortium Cap’Math se sont mobilisés pour coordonner
et partager certaines de ces actions. Cet engagement des instituts et
des sociétés savantes témoigne de l’importance de l’enjeu. On
notera que certaines de ces actions sont clairement à destination
du « grand public », d’un public scolaire, d’autres plus orientées sur nos
activités de recherche. Néanmoins toutes ces activités devront
être appelées à se nourrir et se renforcer mutuellement, afin de
faire de cette initiative un plein succès.

L’UNESCO ouvrira cette opération par une manifestation officielle le
5 Mars 2013. Cette date marquera aussi le départ d’une exposition
itinérante dont l’animation sera assurée par Mireille Chaleyat-Maurel
de l’université Paris 5. [3]

Initiatives en direction des écoliers, collégiens, lycéens, professeurs ou grand public

La Semaine des mathématiques

Lancée en 2011-2012, la semaine des mathématiques est un
événement porté par le Ministère de l’Education Nationale.
L’objectif est de donner l’opportunité aux élèves de tous les
niveaux de réfléchir aux implications et au rôle des
mathématiques sur un thème donné. Cette réflexion, qui peut
se mener sur plusieurs semaines, donne lieu à des opérations de
restitution auxquelles sont conviés parents, public,
enseignants-chercheurs... Un tel événement doit contribuer à
conforter une image actuelle, vivante et attractive des
mathématiques. Cette seconde édition aura lieu du 18 au 22 mars
2013, et le thème retenu s’accorde bien sûr avec « 2013,
mathématiques de la planète Terre ». Un guide pédagogique
édité par le Ministère précise les grandes lignes de ce projet
et le site EDUSCOL) relaie les faits
les plus marquants et donne de nombreuses pistes d’activités sur une
page dédiée. Les rectorats ont pour mission de mettre en place
des comités de pilotage chargés à la fois d’impulser la
dynamique nécessaire et d’assurer suivi et visibilité à
l’opération. Un effort tout particulier doit porter sur les
années de transition (CM2/6ème et lycée/supérieur). Les
chercheurs et enseignants-chercheurs seront sollicités ; ils peuvent
aussi prendre l’initiative dans leurs propres réseaux, pour
participer à cet événement majeur à destination des plus
jeunes.

Salon de la culture et des jeux mathématiques

Ce salon, dont se tiendra en 2013
la 14ème édition sur le campus de l’Université Pierre et Marie Curie (Jussieu) du 30 mai au 2 juin 2013,
aura lui aussi pour thème les « mathématiques de la planète
Terre ».

Journées nationales 2013 de l’APMEP

Les journées nationales de l’APMEP (Association des Professeurs de Mathématiques de l’Enseignement Public) auront lieu en 2013 à Marseille ; elles seront également centrées sur le thème
« mathématiques de la planète Terre ».

Atelier de réflexion prospective

L’Agence Nationale de la Recherche a lancé un appel à proposition
pour un atelier de réflexion prospective (ARP) sur la
thématique « Mathématiques et complexité du système Terre ». L’Insmi (INstitut des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions) a
demandé à Didier Bresch (CNRS Chambéry) de coordonner le
dépôt d’un projet d’envergure nationale, reprenant les thèmes de
l’appel à projets :

  • Terre Fluide avec Sylvie Joussaume, directrice du GIS
    Climat et Marie-Hélène Tusseau-Vuillemin, directrice
    scientifique de l’Ifremer ;
  • Terre Vivante avec Nadia Maizi, directrice du CMA Sophia Antipolis ;
    national d’histoire naturelle et Michel Loreau, directeur du CBTM Moulis ;
  • Terre Humaine avec Jean-Pierre Nadal, directeur d’Etudes EHESS et directeur adjoint du CAMS et François Houllier, PDG de l’INRA.

Toute personne désirant participer à l’ARP peut contacter Didier Bresch par mail.

Ce projet, appelé MathsInTerre (pour Mathématiques en
Interaction pour la Terre) vient d’être retenu par l’ANR et sera
soutenu à hauteur de 170 000 Euros. Cet atelier va chercher à
promouvoir les interactions entre mathématiciens et scientifiques
d’autres disciplines et fera des propositions de pistes d’action pour
la programmation de l’ANR. En particulier le projet ambitionne
d’identifier les nouveaux outils mathématiques qui devront être
développés pour aborder des problèmes environnementaux.
L’atelier sera ponctué de séances de remue-méninges, à l’IHP
et en régions, pouvant faire appel à des experts internationaux,
afin de dessiner l’état de l’art et d’identifier les prospectives
les plus prometteuses.

Mentionnons aussi ici la création du nouveau groupement de
recherche
(GdR) porté par Stéphane Cordier et intitulé
« Ecoulements Gravitaires et Risques Naturels » (EGRIN) [4]. Ce GdR vise non seulement à
promouvoir les interactions avec les géosciences, mais aussi à
développer la modélisation, l’analyse mathématique et des
méthodes numériques innovantes pour décrire des écoulements
complexes. C’est le cas notamment des écoulements liés à des
rhéologies non standards, ou encore lorsque le fluide
interagit avec les sols ou les structures (érosion, glissement de
terrain, avalanches, etc).

Congrès et conférences

Les sociétés savantes tentent de recenser les conférences
spécifiques en lien avec les thématiques de « 2013,
Mathématiques de la planète Terre » [5] et
les centres d’accueil de manifestations scientifiques ont orienté
leur programmation vers ces sujets. Ainsi, le CIRM ouvrira l’année
2013 avec le colloque « Chocs dispersifs : mascaret, vagues
scélérates, superfluides
 » organisé du 7 au 13 janvier par
Pascal Noble [6] ; ou encore le
CEMRACS 2013, porté par Nicolas Champagnat [7], Tony
Lelièvre [8] et
Anthony Nouy [9], aura pour thème
« Modéliser et simuler la complexité : approches
stochastiques et déterministes
 » ; enfin, à l’institut
H. Poincaré et au CIRM, Michel De Lara [10]
et Luc Doyen [11] animent un semestre « Mathematics of
Bio-Economics
 » [12]suivi du colloque
« Contrôle stochastique pour la gestion des énergies
renouvelables
 » au CIRM, organisé par Pierre
Carpentier [13], Jean-Philippe
Chancelier [14], Michel De Lara.

Il y a fort à parier que ces conférences seront accompagnées
d’événements grand public comme des conférences spécifiques,
des demi-journées portes ouvertes, ou encore des interviews à la
presse afin de diffuser au mieux les connaissances de la recherche
actuelle sur ces thèmes spécifiques.

Un jour, une brève

Enfin Cap’Maths/Animath, le CNRS, Inria, la SMF, la SMAI et la SFDS
unissent leurs efforts pour une opération d’envergure à
destination d’un très large public et notamment des plus jeunes.
L’objectif un peu fou est de publier une « brève » par jour (hors
week-end) présentant une activité mathématique en lien avec la
planète Terre.

Il s’agit de courts textes (moins d’une page), mais où la gageure
consiste à donner une idée de l’apport des mathématiques sur ces
sujets. Par exemple, une première phrase plante le décor dans un
langage accessible à un collégien. Puis la difficulté
scientifique est exposée, sans technique ni jargon. Enfin, la
brève met en lumière l’apport spécifique des mathématiques
dans la résolution du problème. Ces textes peuvent être
complétés par une ou deux références, un lien Internet, un
contact. Mais une brève peut être aussi un portrait, ou encore
l’histoire de la résolution d’un problème scientifique comme
l’explication des marées.

La rédaction de ces brèves sera issue d’un processus de validation
scientifique impliquant les auteurs et un comité éditorial
ad hoc. Elle s’appuiera également sur le concours technique
de la société MyScienceWork, start-up spécialisée dans la
médiation scientifique, et qui assurera mise en forme, publication
et diffusion de ces textes. Le comité de direction de cette
opération est constitué de Martin Andler (Univ. Versailles Saint
Quentin, représentant Cap’Math), Liliane Bel (AgroParisTech,
représentant la SFDS), Sylvie Benzoni (Univ. Lyon 1, représentant
le CNRS), Thierry Goudon (Inria Sophia, représentant la SMAI), Cyril
Imbert (CNRS Créteil, représentant la SMF) et Antoine Rousseau
(Inria Grenoble \& Montpellier, représentant Inria).

Ces brèves seront publiées sur le site dédié www.mpt2013.fr sous la forme d’un
blog permettant le dépôt de commentaires, le suivi de discussions,
etc, et relayé sur les réseaux sociaux. Ces textes seront
annoncés sur les sites des partenaires et également repris sur
mpe2013.org.

Nous cherchons donc activement des contributeurs ! Si vous avez une
idée, contactez-nous dès aujourd’hui !

Bien d’autres initiatives ne manqueront pas de se concrétiser à
des échelons locaux ou au niveau national. Le succès de « 2013,
mathématiques de la planète Terre » et le bénéfice pour
l’image des mathématiques que nous pouvons en tirer, dépendent de
l’implication de tous.

Notes

[1qui ont
donné leur accord pour cette publication conjointe

[2Les contours de cette année-événement
sont décrits plus en détails sur www.mpt2013.org.

[3Exposition autour des 12 thèmes
suivants : Anamorphoses de la Terre ; Toutes les cartes sont fausses !
Les côtes fractales ; Montée des eaux et fonte des glaciers ;
Percolation ; Dur ou mou, le cœur de la Terre ? Hauteur du Soleil
suivant les saisons ; Où suis-je ? (GPS) ; Stéréographie ;
Prévoir la météo à 15 jours ? Cyclones, dans quel(s) sens
tournent-ils ? Coriolis, Solitons et tsunamis.

[4voir ici

[5voir par exemple ici

[6Université Claude Bernard Lyon 1

[7Inria Nancy

[8Université Paris-Est, Ecole des ponts Paritech

[9Ecole Centrale Nantes

[10Ecole des ponts Paritech

[11CNRS CERSP

[12Voir ce site

[13Ensta ParisTech

[14Ecole des ponts Paritech

Partager cet article

Pour citer cet article :

Cyril Imbert — «2013, mathématiques de la planète Terre» — Images des Mathématiques, CNRS, 2012

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

registros

Cet article fait partie du dossier «Mathématiques de la planète Terre (2013)» voir le dossier

Suivre IDM