A quand la parité en mathématiques ?

Le 14 mars 2011  - Ecrit par  Barbara Schapira Voir les commentaires (2)

Les jeunes collègues qui viennent d’être recruté-e-s croient souvent que la parité est un enjeu d’autrefois, que le problème est en train de se résoudre.
Mais la proportion de femmes en mathématiques fondamentales a régressé ces dernières décennies ...

Une journée Maths-Parité aura lieu le 6 juin 2011 a l’Institut Henri Poincaré (IHP).

Cette journée part du constat que, bien que beaucoup de collègues, femmes et hommes,
aient l’impression qu’avec la mixité et l’évolution de la société la parité en mathématiques s’acquiert peu à peu, les chiffres prouvent qu’il n’en est rien. La proportion de femmes en mathématiques diminue, les représentations des femmes au sein des jurys, commissions, conférences... ne correspondent pas à la proportion des femmes dans la discipline, la proportion des femmes diminue au fur et à mesure de l’avancement de la carrière.

Cette journée sera axée sur le thème de l’évaluation et plus généralement aura pour but de dresser un tableau des situations / difficultés / réussites, d’analyser les causes : personnelles / sociétales / propres à la communauté mathématique, d’informer sur les droits, les actions et de proposer des solutions concrètes et simples. Par exemple : faire que l’on se pose systématiquement la question « ai-je été influencé par des stéréotypes de genre » en rédigeant une lettre de recommandation, en évaluant un dossier..., assurer une représentation correspondant à la proportion des femmes dans la discipline dans les comités de sélection, jurys, conférences..., prendre en compte les congés maternité dans la carrière..., et surtout essayer de réfléchir ensemble aux stéréotypes « féminins » ou « masculins » en mathématiques et à leur influence.

Vous pouvez déjà consulter le programme provisoire de la journée.

L’inscription est gratuite mais obligatoire pour tous et toutes. Venez nombreux !

Le comité d’organisation est composé de :
Aline Bonami (Univ. Orléans), Laurence Broze (Univ. de Lille), Christine Charretton (Femmes et maths), Céline Grandmont (INRIA), Fabrice Planchon (Univ. de Nice), Alain Prignet (Univ. Marne La Vallée), Magali Ribot (Univ. Nice), Barbara Schapira (Univ. d’Amiens).

Partager cet article

Pour citer cet article :

Barbara Schapira — «A quand la parité en mathématiques ?» — Images des Mathématiques, CNRS, 2011

Commentaire sur l'article

  • A quand la parité en mathématiques ?

    le 16 mars 2011 à 18:36, par Barbara Schapira

    de petits liens pour la route :
    http://events.polytechnique.fr/accueil/hommage-a-benoit-mandelbrot/comite-de-parrainage/
    http://events.polytechnique.fr/accueil/hommage-a-benoit-mandelbrot/comite-d-organisation/
    http://events.polytechnique.fr/accueil/hommage-a-benoit-mandelbrot/programme/

    ...

    Répondre à ce message
  • A quand la parité en mathématiques ?

    le 12 mars 2012 à 11:55, par kosmanek

    Suite au compte-rendu de la « journée parité » paru dans le n°130 de la
    Gazette de la SMF, j ’estime devoir diffuser le fait suivant (mon vécu) :

    il est possible de rester simple assistante universitaire titulaire
    durant toute sa carrière même si, simultanément :

    • on bénéficie de lettres de recommandation pour un poste de maître de
      conférences,émanant de 3 brillants mathématiciens académiciens :
      Gustave Choquet, Yves Meyer, Laurent Schwartz (médaillé Fields)

    http://kosmosya.xooit.fr/t298-Edith-KOSMANEK-et-les-academiciens-CHOQUET-MEYER-SCHWARTZ.htm

    • on est l’auteur d’une quinzaine de publications scientifiques, y
      compris aux CRAS :

    http://kosmosya.xooit.fr/t224-Publications-scientifiques-d-Edith-KOSMANEK.htm

    • on bénéficie aussi de compliments pour son travail pédagogique :

    http://kosmosya.xooit.fr/t397-Une-belle-lettre-de-l-academicien-G-CHOQUET-a-E-KOSMANEK.htm

    La présente circulaire n’est pas une revendication de promotion dans ma
    carrière universitaire puisque je suis retraitée maintenant,
    c’est un simple constat d’une situation discutable.

    Merci des réactions éventuelles des lecteurs.

    Sincèrement

    KOSMANEK Edith
    Docteure en maths
    Membre SMF
    Universitaire retraitée
    ekosmanek aol.com

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM