C’est beau la science !

Le 19 mars 2012  - Ecrit par  Aurélien Alvarez Voir les commentaires (8)

« Les maths donnent Sarkozy victorieux avec 50,3% des voix. »

Dans son célèbre sketch La publicité, Coluche revient sur la lessive Persil.

Qu’est ce qu’il y a encore comme lessive ? Y’a Persil antiredéposition !

Ah, voilà une lessive qu’elle est bonne !

Et pourquoi qu’elle est meilleure que les autres, s’il vous plaît ?

Eh bien parce que c’est écrit dessus. C’est parce qu’elle est an-ti-re-dé-po-si-tion !

Et comme on ne se lasse pas de voir et revoir ce sketch, le voici :

Alors quand on lit un article intitulé « Les maths donnent Sarkozy victorieux avec 50,3% des voix » et que sous la photo principale de l’article est écrit

« En retard dans les sondages, Nicolas Sarkozy doit l’emporter, selon une règle mathématique établie par deux universitaires français »,

si on vous demande finalement pourquoi Sarkozy va l’emporter lors de la prochaine élection, j’espère que vous aurez compris la raison : c’est une règle ma-thé-ma-ti-que !

Comme le suggère l’un des commentaires postés à la suite de l’article, Coluche n’aurait certainement pas manqué un

« Ah, voilà une étude scientifique qu’elle est bonne ! »

Cette étude n’est ni plus ni moins que reprise dans l’un des grands quotidiens de ce pays, Le Figaro, l’un de ces grands canards dont l’extrême objectivité n’est plus à démontrer.

Enfin quel beau métier que celui de journaliste scientifique quand probabilités et statistiques riment avec amusettes et fantaisies. Au diable les intervalles de confiance et la raison critique, vive les titres qui flashent !

Partager cet article

Pour citer cet article :

Aurélien Alvarez — «C’est beau la science !» — Images des Mathématiques, CNRS, 2012

Crédits image :

Image à la une - http://www.super-science-fair-projects.com/biology-science-fair-projects.html

Commentaire sur l'article

  • C’est beau la science !

    le 19 mars 2012 à 12:10, par Jérôme Buzzi

    A la renaissance, certaines cours d’Europe disposaient d’un mathématicien, c’est-à-dire d’un fonctionnaire chargé des calculs astronomiques en vue des prévisions astrologiques. L’article du Figaro suggère que cette pratique survit dans quelques endroits arriérés y compris en sciences de la gestion et en économie.

    L’honnête homme aura compris que la complexité d’une élection empêche certainement que le score final soit déterminé (au dixième de pourcent près !) par quelques chiffres plusieurs mois à l’avance. Les connaisseurs apprécieront le dernier paragraphe de l’interview précisant qu’on peut toujours modifier la formule pour prévoir... le passé ! Il est bien connu qu’une telle démarche (« overfitting ») est contre-productive.

    ..... Ca y est ! J’ai compris ! Nos deux collègues sont de sacrés farceurs décidés à dénoncer par l’absurde l’inculture scientifique et la confusion résultante entre science et magie...

    Répondre à ce message
  • C’est beau la science !

    le 19 mars 2012 à 14:01, par Christine Huyghe

    De plus, nos deux collègues ne sont pas mathématiciens
    (rien à leur nom dans les bases de données d’articles de maths)
    mais des universitaires en siences économiques et gestion,
    arrondissant leurs fins de mois pour un site de prédictions électorales. L’article du Figaro entretient volontairement l’ambiguité
    (« les maths donnent ... ») et ensuite l’article parle de « deux universitaires » sans mentionner qu’ils ne sont pas mathématiciens. Les calculs fantaisistes présentés dans l’article sont produits par des économistes, avec une cuisine qui leur est propre, et sans doute même pas contrôlés par la commission des sondages.

    Répondre à ce message
  • Ils sonr HDR, en plus !

    le 19 mars 2012 à 15:12, par levangileselonsaintmatheux

    Bonjour,
    L’Express avait aussi diffusé cette ânerie, Christophe Barbier présentant ces deux « gugusses » comme des scientifiques, et à prendre très au sérieux. Par curiosité, je suis allé sur leur site ; tous deux mentionnent qu’ils sont docteurs HDR ! Pensez-donc, ils ne sont pas seulement docteurs, ils sont docteurs HDR ! Ca en jette ; sauf que HDR ne signifie que « Habilité à Diriger des Recherches » ! Même dans leurs pédigrée, il faut qu’ils se gonflent, comme la grenouille...

    Répondre à ce message
  • C’est beau la science !

    le 24 mars 2012 à 18:14, par Arnaud Lionnet

    Autant j’étais un peu atterré en lisant le billet « graphiques frelatés », autant là j’ai envie d’enfouir ma tête dans le sol pour ne pas voir et entendre des conneries pareilles publiée dans un journal à grande audience (je pense que le mot connerie n’est pas exagéré).

    J’aimerais pouvoir rejoindre le cynisme de Jérôme Buzzi, mais je crains que le pessimiste ne domine chez moi.

    Répondre à ce message
    • C’est beau la science !

      le 27 mars 2012 à 13:49, par Jérôme Buzzi

      Mon message était ironique et non cynique.

      cynique n.m. et adj. (via le latin du grec kunikos, kuôn « chien », « impudent ») : 1) Qui appartient à l’école philosophique de l’Antiquité qui cherchait le retour à la nature en méprisant les conventions sociales, l’opinion publique et la morale commune. 2) Qui exprime sans ménagement des sentiments, des opinions contraires à la morale reçue.

      d’après Le Robert.

      Répondre à ce message
  • C’est beau la science !

    le 29 mars 2012 à 20:33, par Guillaume

    Autant la façon dont l’étude est couverte par le journaliste est pathétique et très peu informative, autant l’étude à proprement parlé me semble intéressante.

    Il s’agit ni plus ni moins que de l’application à la pratique d’un modèle prédictif contenant un certain nombre de variables socio-économiques et socio-démographiques. Le modèle de ces deux... « universitaires » (euh... j’ai bon, ou il faut absolument décliner la totalité de leur CV pour trouver grâce à vos yeux ?) est par ailleurs consultable sur Internet pour qui est un peu curieux et ne se contente pas des articles du Figaro.

    En définitive, je ne comprends pas où se situe le problème... Les modèles prédictifs sont dans l’air du temps et les plus improbables fonctionnent remarquablement bien. Par exemple, le programme Google Flu Trends colle tellement bien aux pandémies grippales que le collectif de docteurs du réseau Sentinelles (en France) et le CDC aux Etats-Unis gagnent à s’en servir.

    Ou est-ce juste une question de principe ? ;)))

    Répondre à ce message
    • C’est beau la science !

      le 30 mars 2012 à 19:37, par le_cheveulu

      Pas faux ce que vous dites. Cela dit, dans toute étude prédictive il y a une incertitude liée au fait que tous les facteurs ne peuvent être pris en compte. Il est extrêmement rare que cette incertitude soit inférieure à quelque points. Affirmer ici que Sarkozy sera vainqueur avec 0.6 point d’avance sur Hollande est particulièrement gonflé !

      Répondre à ce message
  • C’est beau la science !

    le 31 mars 2012 à 05:38, par Guillaume

    Je suis d’accord avec vous ! Encore que, si on s’en tient aux tendances des sondages d’intentions de vote, on s’achemine tout doucement vers un résultat similaire. Maintenant, je tiens encore une fois à faire le distinguo entre ce que dit le journaliste et ce que disent les universitaires. D’expérience, j’ai souvent constaté que les journalistes ne s’embarrassaient pas de nuance (car cela ne fait pas vendre du papier, ni de la page Web). Dès lors, je m’interroge sur les précautions envisagées par les auteurs du modèle prédictif...

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM