Des médailles pour les maths !

Piste verte 19 août 2010  - Ecrit par  Étienne Ghys Voir les commentaires (4)

Aujourd’hui, lors de la cérémonie d’ouverture du Congrès International des Mathématiciens à Hyderabad, Pratibha Patil — présidente de l’Inde — a remis les prix les plus prestigieux en mathématiques : quatre médailles Fields, une médaille Chern et le prix Gauss.

Images des Mathématiques reviendra bien sûr sur ces lauréats et sur leurs travaux, mais voici au moins leurs noms, leurs portraits et quelques indications très rapides sur leurs carrières.

Toutes nos félicitations aux heureux lauréats !

Les médailles Fields

JPEG - 56 ko
JPEG - 41.2 ko


Elon Lindenstrauss :
Né en 1970, de nationalité israélienne, il a été professeur à l’Université de Princeton aux États-Unis avant d’être professeur à l’Université Hébraïque de Jérusalem.
Parmi les prix qu’il a reçus, on peut citer le prix la société mathématique européenne en 2004 et le prix Fermat en 2010. Ses travaux portent sur les systèmes dynamiques et leurs liens avec la théorie des nombres et les probabilités.

Voici sa page personnelle.

JPEG - 38.3 ko


Ngô Bau Châu :
Né en 1972 au Vietnam, étudiant brillant, il obtient une bourse pour étudier en France et il entre en 1992 à l’ENS de Paris (à titre d’élève étranger). Il est ensuite chargé de recherche au CNRS puis professeur à l’Université de Paris Sud. Depuis 2007 il est membre de l’Institute of Advanced Studies de Princeton. Il a acquis la nationalité française très récemment.
Ses travaux portent sur la théorie des « formes automorphes », un aspect particulièrement important de la théorie des nombres. Il a démontré le « lemme fondamental » : une pièce fondamentale dans le « programme de Langlands ».

Sa page personnelle.

JPEG - 43.6 ko


Stanislav Smirnov :
Né en 1970, de nationalité russe et suédoise, il est professeur à la section de mathématiques de l’Université de Genève. Il a déjà reçu de nombreux prix dont celui de la société mathématique européenne en 2004. Spécialiste des systèmes dynamiques complexes, ses travaux l’ont mené aux probabilités et à la théorie de la percolation.

Sa page personnelle.

JPEG - 32.4 ko


Cédric Villani :
Né en 1973, ancien élève de l’ENS de Paris, il est depuis 2000 professeur à l’UMPA de l’ENS de Lyon. Depuis juillet 2009, il dirige l’Institut Henri Poincaré. Il a déjà reçu de nombreux prix prestigieux comme le prix Herbrand de l’Académie des Sciences, le prix Fermat ou le prix de la société mathématique européenne. Ses travaux sont de délicieux mélanges d’analyse, de physique statistique, de probabilités et de géométrie différentielle (rien que ça !). Pour se faire une idée, rien de tel que de survoler sa page personnelle. Mais on peut aussi lire un article de lui écrit pour la version papier de Images des Maths, en 2004.

La médaille Chern

JPEG - 49.3 ko
JPEG - 42.1 ko


Louis Nirenberg :
Né en 1925 au Canada, sa carrière s’est déroulée au célèbre Courant Institute de New York. Il est membre de la National Academy of Sciences des États-Unis et membre étranger de l’Académie des Sciences.

Son œuvre est colossale et concerne presque tous les aspects des équations aux dérivées partielles et de l’analyse non linéaire.
Il a eu 46 étudiants en thèse (!) et a plus de 250 « descendants mathématiques » (c’est-à-dire étudiants d’étudiants, etc.)

Le prix Gauss

JPEG - 61.4 ko
JPEG - 33.6 ko


Yves Meyer :
Né en 1939, il est actuellement professeur émérite de l’ENS Cachan. Il a été professeur à l’Université de Paris Sud, à l’Ecole Polytechnique et à l’Université de Paris-Dauphine.

Il est membre de l’Académie des Sciences, de l’American Academy of Arts and Sciences, il a reçu le prix Salem, etc.
Il est impossible de résumer son œuvre tant elle est diversifiée. Mais elle se caractérise par un refus de distinguer le « pur » et l’« appliqué » dans les mathématiques. Il faut quand même citer ses contributions fondamentales à la théorie des ondelettes qui permet de décomposer un signal en des composantes élémentaires, toutes de même forme. Les conséquences aussi bien fondamentales que pratiques sont innombrables. [1]

Partager cet article

Pour citer cet article :

Étienne Ghys — «Des médailles pour les maths !» — Images des Mathématiques, CNRS, 2010

Commentaire sur l'article

  • Des médailles pour les maths !

    le 19 août 2010 à 10:18, par Xavier Caruso

    Félicitations à tous les lauréats !

    Répondre à ce message
  • Règle des 40 ans

    le 19 août 2010 à 13:23, par Rémi Peyre

    J’observe que cette année, tous les lauréats sans exception tenaient là leur dernière occasion d’avoir la médaille... Y a-t-il eu une « censure » à l’encontre des très jeunes mathématiciens ? (Je pense notamment à Artur Ávila qui était souvent cité comme favori mais qui n’a que 30 ans [au 1er janvier]).

    À part ça, je remarque aussi que le mot « probabilités » apparaît dans trois des quatre résumés fait par Étienne : l’âge d’or des probas serait-il arrivé ? :-)

    Répondre à ce message
  • un oubli

    le 19 août 2010 à 21:49, par Damien Calaque

    Cher Etienne,

    n’as-tu pas oublié Daniel Spielman et son prix Nevanlinna ?
    C’est un prix mathématique il me semble, non ?

    Amitiés,

    Damien

    Répondre à ce message
    • un oubli

      le 20 août 2010 à 04:22, par Étienne Ghys

      Tu as raison bien sûr ! Mais je viens de réparer mon « oubli ».

      Amitiés,

      Etienne

      Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM