Des racines et des briques

Le 14 décembre 2014  - Ecrit par  Patrick Popescu-Pampu Voir les commentaires (3)

En surfant sur Wikimedia Commons, je suis tombé sur l’image
que j’ai placée en logo de ce billet, qui m’a intrigué instantanément.
Et j’ai tout de suite senti qu’elle parlait de maths,
ou plutôt qu’elle pouvait faire parler les personnes amoureuses des maths.

Cela n’illustre-t-il pas la méthode suivante de Leonard de Vinci pour stimuler l’imagination, décrite dans son « Traité de la peinture » [1] ?

« Je ne ferai point difficulté de mettre ici parmi les préceptes que je donne, une nouvelle manière d’inventer ; c’est peu de chose en apparence, et peut-être passera-t-elle pour ridicule : néanmoins elle peut beaucoup servir à ouvrir l’esprit, et à le rendre fécond en inventions. Voici ce que c’est. Si vous regardez quelque vieille muraille couverte de poussière, ou les figures bizarres de certaines pierres jaspées, vous y verrez des choses fort semblables à ce qui entre dans la composition des tableaux ; comme des paysages, des batailles, des nuages, des attitudes hardies, des airs de tête extraordinaires, des draperies, et beaucoup d’autres choses pareilles. Cet amas de tant d’objets est d’un grand secours à l’esprit ; il lui fournit quantité de dessins, et des sujets tout nouveaux. »

Je pourrais vous raconter ce à quoi cette racine emmuraillée m’a fait penser,
mais je ne désire pas vous influencer. Alors, lecteur amoureux ou juste curieux des maths, vous ferait-elle penser à votre tour à des aspects de cette activité ?

Notes

[1Dans le chapitre XV, « Moyen d’exciter l’esprit et l’imagination à inventer plusieurs choses ». L’ouvrage numérisé par le Projet Gutenberg est accessible ici. Il s’agit essentiellement d’une traduction de M. de Chambray datant de 1651.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Patrick Popescu-Pampu — «Des racines et des briques» — Images des Mathématiques, CNRS, 2014

Crédits image :

Image à la une - La photo a été prise par F. Lamiot, elle représente une portion du mur de la citadelle de Vauban à Lille, et elle provient de :
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:RacinesCompriméesCitadelleLille.jpg

Commentaire sur l'article

  • Des racines et des briques

    le 15 décembre 2014 à 06:35, par Olivier Courcelle

    Une racine carrée... approchée par des rapports d’entiers ?

    Répondre à ce message
  • Des racines et des briques

    le 15 décembre 2014 à 10:21, par ROUX

    Hum...

    Une planche de Galton de biologie végétale qui ne donnerait donc pas les coefficients du binôme de Newton mais qui pourrait illustrer une loi de croissance plus compliquée avec une espèce de principe d’exclusion de Pauli : si il existe une racine dans le joint, toutes les autres racines l’évitent...

    Oui, la ga(lton)geure était de réussir à associer ces trois messieurs !!!

    Répondre à ce message
  • Des racines et des briques

    le 15 décembre 2014 à 15:26, par Pierre Monmarché

    Une marche aléatoire auto-évitante sur Z^2, et le problème de construire des arbres couvrants de graphes ?

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM