Exposition d’art fractal 3D

« Comme dans un rêve… »

17 novembre 2011  - Rédigé par  Aurélien Alvarez Voir les commentaires (2)

Le jeudi 24 novembre de 19h à 22h, venez nombreux au vernissage de l’exposition d’art fractal 3D « Comme dans un rêve… » de Jérémie Brunet.

Après le succès de sa première exposition en janvier dernier, venez découvrir les derniers tableaux de Jérémie Brunet, lauréat du concours international « Benoit Mandelbrot Fractal Art Contest 2011 » ainsi que son dernier livre et son DVD reprenant ses meilleures vidéos de voyages fantastiques au pays des fractales 3D.

Rendez-vous donc : Atelier RIPS, 16 rue Jacquemont, Paris 17 (les 3 fenêtres à droite de l’entrée)

Entrée libre du 25 au 27 novembre de 15h à 20h.

Nous avons déjà eu de multiples occasions de parler des fractales sur Images des maths. Par exemple ici, ici, ici, ici ou encore mais aussi . N’hésitez pas à utiliser le moteur de recherche d’IdM pour en trouver bien d’autres encore !

Par leurs qualités graphiques, les fractales sont passionnantes à explorer et permettent de créer des œuvres statiques ou des vidéos d’une grande originalité, nous transportant dans des univers à la fois abstraits et familiers.

Comment crée-t-on des images et des vidéos fractales ?

Ce sont en général des images calculées par ordinateur en répétant à l’infini des calculs parfois apparemment tout simples. Il est possible de dessiner des fractales à la main, mais compte-tenu de la grande quantité de calculs nécessaire (une image fractale peut requérir des milliers de milliards d’opérations de calcul !), les ordinateurs sont les outils les plus adaptés. Ils permettent, en outre, d’obtenir une grande précision et des détails graphiques extrêmement fins. L’utilisation de l’informatique pour la création d’art fractal nécessite un certain savoir-faire et un peu d’expérience, même s’il existe certains logiciels qui permettent de se faire plaisir très rapidement.

L’artiste fractal est en un certain sens un photographe de l’abstrait, un explorateur, un découvreur de nouveaux univers. Les œuvres qu’il partage sont comme des clichés photographiques pris lors de ses explorations de mondes virtuels modelables à l’infini. La création d’images fractales est un équilibre délicat entre le hasard et la volonté de l’artiste. Cela nécessite expérience et intuition mais aussi d’innombrables tentatives d’expérimentation, et donc beaucoup de patience. Bien souvent on part d’une fonction très simple, comme $f(z)=z^2+c$, et l’on demande à notre programme informatique d’itérer $f$ un grand nombre de fois. Avec un peu d’expérience, on arrive à anticiper quelle forme sera obtenue selon la fonction choisie au départ, et comment combiner les fonctions entre elles, les transformations, les différents algorithmes, pour obtenir des formes et des schémas de couleurs particuliers.

Fin 2009, une découverte majeure fut l’occasion de redynamiser le petit monde de l’art fractal : la découverte du Mandelbulb, en quelque sorte un équivalent en 3D du célèbre ensemble de Mandelbrot. Cette découverte fut suivie peu après de celle de la Mandelbox. En parallèle, de nouveaux logiciels ont été développés par des passionnés pour exploiter ces nouvelles formules, offrant une nouvelle infinité de possibilités en matière de création artistique. Ces découvertes ont été faites de manière collaborative sur le forum de référence des fractales. Tout est parti de cette discussion. L’image ci-dessous est une illustration de quelques combinaisons possibles entre un Mandelbulb et une éponge de Menger.

Il existe de nombreux logiciels plus ou moins spécialisés (certains gratuits) pour réaliser des images fractales. Un des plus connus et des plus complets est Ultrafractal mais il est payant dans sa version complète. Pour réaliser des fractales de type « flammes », le plus populaire est Apophysis. En matière de nouvelle génération de fractales 3D, le plus répandu est Mandelbulb3D, ainsi que l’excellent Mandelbulber. Pour les fractales 3D en général, citons également Xenodream et Incendia. Plus d’informations sur tous les logiciels de fractales sur fractalforums.com.

Créer une image fractale peut prendre plusieurs dizaines d’heures. Tout dépend de la démarche de l’artiste, de la recherche de la forme, du point de vue, des couleurs, des effets d’ombres et de lumières, et de nombreux autres paramètres. La création d’une animation vidéo est encore plus longue car il faut réfléchir à l’enchainement des images, à la trajectoire de la caméra, aux angles et à la focale des prises de vue... Outre le temps passé sur le travail de création proprement dit, il faut également prendre en compte le temps de calcul par l’ordinateur. Une image en très haute définition (jusqu’à 100 megapixels) peut prendre jusqu’à 24 heures de calcul sur un ordinateur multiprocesseurs dernier cri. Une vidéo de 4 minutes peut nécessiter plusieurs semaines de calcul, celle-ci étant composée de milliers d’images calculées individuellement, sans compter les temps de post-traitement et de montage.

Jérémie Brunet se passionne depuis plus de 20 ans pour la captivante beauté des fractales. Ses images peuvent être vues sur le site bib993.deviantart.com et ses vidéos sur youtube.com/user/bib993. Jérémie a été lauréat de plusieurs concours, dont le prix « Maths & Arts 2011 » du magazine Tangente, en plus du concours international Benoit Mandelbrot Fractal Art Contest 2011.

Pour toute question concernant les tableaux de Jérémie Brunet, le plus simple est de prendre contact directement avec lui !

Post-scriptum :

Merci à Alexis Monnerot Dumaine pour sa contribution à la rédaction de cet article.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Aurélien Alvarez — «Exposition d’art fractal 3D» — Images des Mathématiques, CNRS, 2011

Crédits image :

Image à la une - Copyright 2011 Jérémie Brunet

Commentaire sur l'article

  • Exposition d’art fractal 3D

    le 18 novembre 2011 à 13:33, par Jean-Paul Allouche

    Je me permets de signaler ici une réflexion artistique et esthétique de J.-C. Chirollet autour de l’art et des fractals :

    J.-C. Chirollet, Art fractaliste. La complexité du regard, L’Harmattan, 2005

    J.-C. Chirollet, La question du détail et l’art fractal (à bâtons rompus avec Carlos Ginzburg), L’Harmattan, 2011.

    Répondre à ce message
  • Exposition d’art fractal 3D

    le 24 mars à 12:00, par Alexandre56

    La démarche est vraiment intéressante. Peu de gens le savent mais les inventeurs français de l’impression 3D (article) cherchaient justement à construire une machine capable de construire ex-nihilo des objets fractals pour démontrer en autres l’importance théorique et pratique des équations différentielles fractionnaires pour la compréhension de la thermodynamique.

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dossiers

Cet article fait partie du dossier «Benoît Mandelbrot et les objets fractals» voir le dossier

Suivre IDM