Henri Poincaré, Les théories de la physique moderne

Le 1er octobre 2012  - Ecrit par  Étienne Ghys Voir les commentaires (1)

Nous commémorons en cette année les 100 ans de la mort d’Henri Poincaré. Cet anniversaire est un prétexte idéal pour présenter son œuvre dense qui a influencé la science moderne.

Poincaré a publié quatre livres philosophiques :
La Science et l’Hypothèse (1902),
La Valeur de la Science (1905),
Science et Méthode (1908) et
Dernières Pensées (posthume) (1913). La plupart des chapitres de ces livres reprennent des conférences de Poincaré et sont donc relativement indépendants les uns des autres.

Nous vous proposons de retrouver toutes les semaines l’enregistrement d’un chapitre d’un de ces livres. L’ordre suivi par le lecteur sera quelque peu aléatoire, au gré de son humeur.

Henri Poincaré, La Science et l’Hypothèse, Chapitre 10 : Les théories de la physique moderne

« 

SIGNIFICATION DES THÉORIES PHYSIQUES. ---- Les gens du monde sont frappés de voir combien les théories scientifiques sont éphémères. Après quelques années de prospérité, ils les voient successivement abandonnées ; ils voient les ruines s’accumuler sur les ruines ; ils prévoient que les théories aujourd’hui à la mode devront succomber à leur tour à bref délai et ils en concluent qu’elles sont absolument vaines. C’est ce qu’ils appellent la faillite de la science.
Leur scepticisme est superficiel ; ils ne se rendent nul compte du but et du rôle des théories scientifiques, sans cela ils comprendraient que les ruines peuvent être encore bonnes à quelque chose.
 »

[…]

Écouter le podcast :

Téléchargement au format MP3

Voir (et écouter) tous les podcasts.

JPEG - 61 ko

Partager cet article

Pour citer cet article :

Étienne Ghys — «Henri Poincaré, Les théories de la physique moderne» — Images des Mathématiques, CNRS, 2012

Crédits image :

Image à la une - Olivier Burgarella

Commentaire sur l'article

  • Henri Poincaré, Les théories de la physique moderne

    le 7 octobre 2012 à 04:46, par manjeet chaturvedi

    I join the community of scholars to pay my respect to Henri Poincare. Skepticism is the key to progress science and philosophy. Even if there are leaps in scientific theories, the launching pad is necessarily in the existence of available theories and doubts therein. But skeptic shares the rationality with scientist only then questions are answerable.

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM