Images des Maths est en deuil

Le 8 janvier 2015  - Ecrit par  Le comité de rédaction Voir les commentaires (12)
PNG - 176 octets

Signataires : L’équipe d’Images des Mathématiques.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Le comité de rédaction — «Images des Maths est en deuil» — Images des Mathématiques, CNRS, 2015

Crédits image :

Image à la une - Joachim Roncin (Joachim Roncin’s Twitter), via Wikimedia Commons.

Commentaire sur l'article

  • Images des Maths est en deuil

    le 8 janvier 2015 à 18:33, par Creux

    Suis-je un horrible réactionnaire si je trouve que la terrible tragédie qui s’est déroulée à Charlie Hebdo n’a qu’un très lointain rapport avec ce site et ne justifie donc pas l’apposition de ce logo ?

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 8 janvier 2015 à 19:11, par Thomas Rataud

    Savoir si vous êtes ceci ou cela, vous appartient. Et ne nous intéresse pas forcément. Quant à la question du rapport entre ce site et ce qui s’est passé hier, nombre de lecteurs (dont je suis), même si pas tous, partagent sans doute le sentiment du comité de rédaction.
    Si le logo vous déplait, cliquez et relisez plutôt les articles de Pierre Cartier de 2010. Parmi pas mal d’autres, ils donnent une idée de l’étendue des réflexions que ce site mathématique nourrit de longue date.

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 8 janvier 2015 à 22:10, par Karen Brandin

    Les Images des Mathématiques sont avant tout des images des hommes et des femmes qui les construisent, les découvrent, les débusquent dans un souci de compréhension, de partage et de recherche d’une forme d’harmonie, celle-là même qui vient d’être cruellement brisée par un événement que malheureusement nous sommes impuissants à expliquer, à modéliser.

    Les maths sont belles et la vie si peu.

    C’est donc avant tout un site humain, un site de partages et d’échanges, un site solidaire et engagé dans la liberté d’expression ... mathématique avec le droit d’apprendre, de comprendre, de douter, d’interroger, de représenter, d’aimer ou de détester.

    J’aurais été de mon côté très déçue qu’IdM ne s’associe pas à ce mouvement de lutte contre un drame fait par les Hommes contre les Hommes.

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 9 janvier 2015 à 15:07, par le_cheveulu

    Réactionnaire est celui qui veut rétablir un ordre ancien, donc réactionnaire vous n’êtes pas.

    Par contre derrière les mathématiques il y a des êtres humains qui rient, aiment, ressentent. Vous êtes peut-être alors un idéaliste qui croit aux mathématiques pures, éthérées, vivant dans un paradis des idées sans rapport au réel. Moi je crois l’inverse. Il est de bon ton que les mathématiciennes et les mathématiciens rappellent qu’ils sont humains avant tout.

    Et parfois les humains pleurent.

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 9 janvier 2015 à 18:01, par flandrin

    J’approuve l’initiative de l’Equipe de mathématiques pour marquer son soutien.

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 9 janvier 2015 à 18:40, par Quentin

    N’oublions pas que les sciences ont elles aussi été victimes de la bêtise de religieux : on a brûlé des scientifiques pour leurs opinions. Dans les deux cas certaines personnes s’en prennent à l’intelligence humaine et je trouve bienvenu qu’un transmetteur de savoir comme idm s’exprime sur cette tragédie.

    Répondre à ce message
    • Images des Maths est en deuil

      le 11 janvier 2015 à 10:12, par sjaubert

      Je souscris totalement ! je rajouterai juste cette citation de Cantor : « L’essence des mathématiques, c’est la liberté »

      * Liberté de penser
      * Liberté de heurter le sens commun
      * Liberté d’offenser
      ...

      Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 9 janvier 2015 à 22:16, par Creux

    Je voulais seulement dire que ce slogan me semble hors-sujet sur ce site.

    Je le pense toujours, même si je souscris en partie à vos arguments.

    Dans l’attente de temps plus rationnels, à tous points de vue.

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 10 janvier 2015 à 07:26, par bayéma

    face aux crimes on ne peut qu’être horrifié.e.s et réagir contre, l’affirmer et le réaffirmer sans cesse où que ce soit...
    nous ne voulons plus de barbarie — quelle qu’en soit la forme — et c’est cela qui guide la réaction de chacun.e d’entre nous, et en cela le purisme se montre maladroit, bien sûr qu’idm et tou.te.s ses ami.e.s ont le droit de manifester leur répugnance.
    cela dit, contrairement à ce que prétend madame karen brandin, nous ne sommes pas si impuissant.e.s à expliquer, voire modéliser ces drames.
    le chaos n’est qu’apparent, et partout dans le monde de nombreuses cellules, de crise ou de recherches tout simplement, secrètes (sujet oblige) ou non étudient ces phénomènes de violences, de « perturbations » (passez-moi le mot) sociales. seulement ce sont les agents politiques qui prennent les décisions, plus ou moins accompagnés et contrôlés par leur peuples. il est donc naturel que partout ou ça pense ça dise. surtout s’il s’agit de liberté de pensée.

    josef bayéma, plasticien, guadeloupe.

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 11 janvier 2015 à 14:06, par Karen Brandin

    Une citation pour ne pas oublier qu’ ...

    « ... il est certes peu d’hommes à notre époque, aussi complètement libres dans le jeu de leur activité intellectuelle que le mathématicien.

    Si des idéologies d’Etat s’attaquent parfois à sa personne, jamais encore elles ne se sont mêlées de juger des théorèmes ; chaque fois que des mathématiciens, pour complaire aux puissants du jour, ont tenté de plier leurs confrères au joug d’une orthodoxie, ils n’ont récolté que mépris pour fruit de leur travaux. » G. H. Hardy

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 11 janvier 2015 à 17:23, par nvanlancker

    Les liens entre Charb et l’enseignement des maths me parait évident. Charb illustrait gratuitement les cahiers pédagogiques depuis des années. Le dessin ici me semble correspondre à certains débats du 18, par exemple ...

    Merci à IdM d’etre lui aussi Charlie

    Répondre à ce message
  • Images des Maths est en deuil

    le 11 janvier 2015 à 19:09, par bayéma

    une réaction immune, même si elle n’est pas suffisante, est nécessaire.

    mais comme dans une bonne formation, l’amélioration de la prévention est, elle, plus que nécessaire pour stopper l’épidémie. le maître mot, me semble t’il est celui de « plasticité » : connaître les conditions initiales, les paramètres de croissance, d’expansion, les implémentations adéquates, etc., toutes choses dont le développement républicain démocratique tire de son dynamisme propre et nous restitue sous forme d’une culture innovante, active et évolutive. lacan disait que marx avait inventé le symptôme car il avait découvert l’ancien qui demeure dans le nouveau ; le monde change, comme le prédisait héraclite, mais parménide et son élève zénon avaient aussi raison : l’arriération demeure (et c’est dans ce sens qu’elle mérite son nom) et il faut mesurer sa force réelle et ses catastrophiques conséquences ; l’antisémitisme, le racisme, le sexisme antiféminin, la pédocriminalité, la haine (ou le mépris) envers les « handicapé.e.s », en sont des manifestations persistantes et toxiques, létales. cette étude n’est pas de la seule responsabilité des intellectuel.le.s mais de toutes et tous les citoyen.ne.s. il reste tant à réaliser dans ce domaine...!

    en science, en mathématique en particulier, l’écart actuel est grand entre ceux qui peuvent, qui savent, qui apprécient, qui voudraient, etc. on ne cesse d’en parler, d’ailleurs, dans idm. la france, par sa révolution non nationaliste, a été la locomotive de l’histoire moderne. elle a encore cette possibilité « car nous le valons bien ». notre émotion actuelle nous enseigne deux choses : a) nous laissons encore un peu trop persister le symptôme (quand nous ne l’alimentons pas !) (rappelez-vous le sort récent des « roms »), b) nous savons que nous avons la capacité, la compétence pour métamorphoser et améliorer les choses, à nous de transformer tout cela en performance évolutive.

    la mathématique est un support puissant pour l’ordonnancement des idées, savoir penser c’est aussi savoir établir les chaînes causales qui, sans prévision nécessaire du réultat, mènent à une vue plus ample, plus harmonieuse des objets et relations. mais pas moins conflictuelles... nouveaux paliers, nouvelles étapes pour avancer. et même si l’horizon est inatteignable, il n’en est pas moins, à la limite, plus amplement perçu.

    josef bayéma.

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM