Inauguration de l’IFUM !

Le 1er janvier 2010  - Ecrit par  Peter Haissinsky Voir les commentaires (1)

J’ai assisté au début du mois de décembre 2009 à l’inauguration
du Laboratoire International Associé (LIA) franco-uruguayen de
mathématiques : l’IFUM [1],
Institut Franco-Uruguayen de Mathématiques. Je voudrais tout de suite ajouter que la communauté
mathématique argentine est aussi concernée par ce projet.

De quoi s’agit-il ? C’est une structure du CNRS assez légère dont le
rôle principal, me semble-t-il, est d’inciter, encourager et soutenir
les échanges entre chercheuses et chercheurs argentin(e)s, français(es),
et uruguayen(ne)s, surtout parmi les plus jeunes ; il existe
une liste de membres, mais celle-ci n’est pas exclusive : toutes
les personnes intéressées sont a priori les bienvenues.
Le LIA est axé autour de trois thèmes principaux : algèbre et
géométrie algébrique, probabilités et statistiques,
et systèmes dynamiques. Ce sont les thèmes pour lesquels
des collaborations importantes sont déjà présentes.

Ce LIA est avant tout à l’initiative de scientifiques :
c’est un moyen de concrétiser des coopérations existantes
et d’en faciliter leur continuation. Son origine n’a rien
de politique. J’ai l’impression, comme
je l’ai aussi remarqué dans d’autres réseaux internationaux,
que ce sont d’abord des personnes
qui se sont rencontrées lorsqu’elles étaient plus jeunes :
doctorant(e)s
ou postdoctorant(e)s à l’étranger, participant(e)s aux mêmes
conférences, etc. En devenant plus mûres, elles ont eu l’opportunité
et la volonté de traduire leurs relations plus concrètement afin d’en
faire profiter le reste de la communauté.

Alors que la politique nationale nous vend l’excellence
à travers la concurrence tous azimuts, il me semble intéressant
de constater que les scientifiques visent au contraire
l’excellence via la coopération et la collaboration.
Il est aussi rassurant de voir que tous les politiques et diplomates
ne sont
pas aussi convaincus des bienfaits de la concurrence effrénée :
étaient présents notamment à l’inauguration
de l’IFUM, la Ministre de l’Éducation et de la Culture d’Uruguay
ainsi que l’Ambassadeur de France en Uruguay, qui ont salué
avec ferveur cette initiative.

Le financement n’est pas très important :
ce laboratoire n’a pas de murs, ni d’employé — je
crois. Il provient essentiellement du CNRS et de son équivalent
uruguayen le PEDECIBA, ainsi que d’établissements universitaires
des deux pays. Son objet est surtout de défrayer des
missions de courte durée d’un pays à l’autre. Il est important
que cela profite aux plus jeunes afin de consolider les liens entre
ces pays, et pour faire perdurer ce projet.

Comme on me l’a fait remarquer, les mathématiques se développent
à travers des réseaux, dont celui-ci en est une nouvelle illustration.
A ma connaissance, l’INSMI [2] a créé deux autres LIA en mathématiques, l’un avec
le Maghreb et l’autre avec le Mexique : des
collaborations fructueuses et des belles mathématiques sont devant nous !

Notes

[1Je ne connais pas l’origine de ce calembour à la « papa »

[2INstitut des Sciences Mathématique et de leurs Interactions , un des nouveaux instituts du CNRS

Partager cet article

Pour citer cet article :

Peter Haissinsky — «Inauguration de l’IFUM !» — Images des Mathématiques, CNRS, 2010

Commentaire sur l'article

  • Inauguration de l’IFUM !

    le 9 janvier 2010 à 05:47, par temps

    Je pense que les mathématiques sont une science et donc suivent les lois des sciences qui ne sont que des techniques appliquées qui varient en fonctions des connaissances du moment. Ainsi cette action entre dans l’ouverture qui permet la création de richesses indispensable à notre évolution.
    Cordialement

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM