Invasion des crapauds-buffles en Australie

Le 19 février 2013  - Ecrit par  Un jour une brève Voir les commentaires

Cet article a été écrit en partenariat avec Mathématique de la planète Terre

Le site Mathématiques de la Planète Terre (MPT), aujourd’hui Brèves de maths, a proposé, durant toute l’année 2013, une brève quotidienne avec « pour objectif d’illustrer la variété des problèmes scientifiques dans lesquels la recherche mathématique actuelle joue un rôle important, ainsi que certains grands moments dans l’histoire des sciences où les mathématiques ont, en interaction avec les autres sciences, aidé à comprendre ce que nul n’avait compris jusque-là. »

Vous pourrez retrouver la plupart de ces brèves dans notre dossier Mathématiques de la Planète Terre et l’intégralité ainsi que de nouvelles brèves, sur le site Brèves de maths.

Le crapaud-buffle (Bufo marinus) a été introduit à l’Est du continent australien dans les années 1930 pour lutter contre des insectes nuisibles aux cultures agricoles. Les crapauds se sont ensuite répandus le long de la côte Nord-Est jusqu’à atteindre en 2000 la ville de Darwin au Nord de l’Australie. Mais les crapauds ont progressé plus vite que ce que prédisaient les scientifiques ; en outre les crapauds les plus avancés sont en moyenne plus gros et plus endurants. Comment expliquer cela ?

Pour lire la suite

Post-scriptum :

Brève rédigée par Vincent Calvez (ENS de Lyon) d’après les travaux de O. Bénichou, V. Calvez, N. Meunier et R. Voituriez, Front acceleration by dynamic selection in Fisher population waves, Physical Review E. (2012)

Pour en savoir plus

  • H. Berestycki, G. Chapuisat. Traveling fronts guided by the environment for reaction-diffusion equations, preprint arXiv:1206.6575, 2012 [En anglais].
    - E. Bouin, V. Calvez, N. Meunier, S. Mirrahimi, B. Perthame, G. Raoul et R. Voituriez, Invasion fronts with variable motility : phenotype selection, spatial sorting and wave acceleration, C. R. Math. Acad. Sci. Paris (2012) [En anglais].
  • A. Arnold, L. Desvillettes, C. Prévost, Existence of nontrivial steady states for populations structured with respect to space and a continuous trait, Comm. on Pure and Applied Analysis 11, No. 1 (2012) 83-96 [En anglais].
  • R. Shine, G.P. Brown et B.L. Phillips, An evolutionary process that assembles phenotypes through space rather than through time, Proc. Natl. Acad. Sci. USA (2011) [En anglais].
  • N. Champagnat, S. Méléard, Invasion and adaptive evolution for individual-based spatially structured populations. J. Math. Biol. 55, 147-188 (2007) [En anglais].
  • B.L. Phillips, G.P. Brown, J.K. Webb et R. Shine, Invasion and the evolution of speed in toads, Nature (2006) [En anglais].

Partager cet article

Pour citer cet article :

Un jour une brève — «Invasion des crapauds-buffles en Australie» — Images des Mathématiques, CNRS, 2013

Crédits image :

Image à la une - « Crapauds » : Image tirée de Urban, M. C., B. L. Phillips, D. K. Skelly et R. Shine, The toad more traveled : the heterogeneous invasion dynamics of cane toads in Australia, American Naturalist (2008).

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

registros

Cet article fait partie du dossier «Mathématiques de la planète Terre (2013)» voir le dossier

Suivre IDM