La concurrence des anciens

Le 19 décembre 2008  - Ecrit par  Benoît Kloeckner Voir les commentaires (1)

Dans son billet du 10 décembre, Étienne Ghys expliquait les limites du « facteur d’impact » pour évaluer les journaux mathématiques, en particulier le temps (beaucoup plus long que les deux années utilisée pour calculer cet indice) pendant lequel les articles mathématiques sont lus, exploités et cités. Pour insister sur ce point, laissez-moi vous raconter une anecdote vécue récemment.

Il y a quelques mois, je me suis intéressé à une question de mathématiques qui me semblait jolie et naturelle. J’y réfléchis un peu, je cherchai un peu sur MathSciNet [1] si la réponse avait été publiée quelque part. Je fus assez content de ne rien y trouver : la question semblait nouvelle, et je m’y attelai un peu plus sérieusement.

Au bout d’un moment, doutant malgré tout que personne n’ait eu l’idée de se poser cette question avant moi, je me replongeai dans la bibliographie. Et là, de fil en aiguille, en remontant le temps au gré des citations trouvées dans des livres et des articles traitant de sujets proches, je finis par en trouver la réponse, écrite noir sur blanc.

Jusque là, rien de surprenant : ce n’est pas la première fois qu’une question que j’aime bien se révèle déjà résolue. La particularité est que celle-ci l’avait été 136 ans avant que je me la pose ! La réponse se trouvait en effet dans un article de Camille Jordan, publié dans le Journal de mathématiques pures et appliquées en 1872. Cet exemplaire de l’article n’avait jamais été consulté : il m’a fallu en couper les pages. [2]

Si un jour j’arrive à ajouter un résultat intéressant à celui de Jordan, et qu’il donne lieu à une publication, la bibliographie remontera donc jusqu’au dix-neuvième siècle. [3] Cette citation n’aura, par contre, pas beaucoup d’influence sur la carrière de ce très éminent mathématicien.

Notes

[1un site très utile qui décrit la presque totalité des articles de recherche en mathématiques pures écrits depuis quelques dizaines d’années

[2Pas de vandalisme là-dedans : les vieux ouvrages étaient imprimés sur de grandes feuilles qui étaient ensuite pliées et reliées entre elle ; pour les ouvrir il fallait donc couper les pages le long des pliures.

[3Ce qui améliorerai nettement mon record actuel : le plus vieil article que j’ai cité dans mes travaux date de 1921.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Benoît Kloeckner — «La concurrence des anciens» — Images des Mathématiques, CNRS, 2008

Commentaire sur l'article

  • La concurrence des anciens

    le 12 janvier 2009 à 18:49, par Thierry Bouche

    Bonjour,

    deux remarques un peu marginales...

    1. Inutile de massacrer un volume pieusement conservé intact du Journal de Liouville, on peut accéder assez facilement à sa version numérisée par Gallica grâce à l’index JMPA de la Cellule MathDoc (cf. http://portail.mathdoc.fr/JMPA/feuilleter.php?id=JMPA_1872_2_17) et même le trouver en faisant une recherche dans la mini-DML (http://minidml.mathdoc.fr/) qui fait partie de la myriade d’outils bibliographiques à la disposition du mathématicien au-delà de l’incontournable MathSciNet.

    2. Le plus grand saut temporel dans l’archive NUMDAM (http://www.numdam.org/) entre un article récent et l’article qu’il cite est donné en 2005 (revue ITA, ce qui prouve que l’informatique théorique peut aussi se préoccuper de quelques sources lointaines) par une citation de l’article de Galois paru aux Annales de Gergonne en 1829 (lequel article est cité 4 fois, mais parfois au travers de rééditions). On peut ajouter que les textes antérieurs à 1800 les plus cités sont d’Euler, Lagrange, Newton ou d’Alembert. Mais il n’aura pas fallu attendre les citations du XXIe siècle pour réaliser que ces auteurs avaient apporté quelque chose d’intéresant dans leur domaine !

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM