Les Mots Mathématiques en Scène

Le 26 mars 2017  - Ecrit par  Agnès Rigny Voir les commentaires

Pendant le festival Les maths dans tous leurs états, organisé les 17 et 18 mars à Castanet, près de Toulouse, par l’association Les Maths en Scène, j’ai animé un atelier d’écriture autour des mots mathématiques.

Toujours dans l’idée d’explorer le double sens des mots mathématiques, double sens « français-maths », j’ai proposé aux participants d’écrire des poèmes à partir d’un vatse corpus de mots, tous utilisés en mathématiques.

Vous pouvez également retrouver d’autres poèmes, écrits par des élèves allant du CE2 à la 1ère S sur mon blog, ici.

La liste des mots utilisés comportait entre autres :
relation, normal, naturel, analyse, logique, continu, discret,supplémentaire, espérance, liberté, hasard, tribu, puissance, famille, facteur, intégral, semblable, loi, membre, boule, espace, partie,....

Voici maintenant quelques uns des poèmes, écrit par des enfants et aussi des adultes. Vous pouvez constater que les maths sont une bonne source d’inspiration !

N’hésitez pas à en écrire vous aussi !

*******************************************************************

L’univers est un vide infini,

C’est à la fois une image que l’on se fait,

Mais c’est à la fois réel.

L’univers est la racine du monde.

Le monde est une boule enroulée de l’univers.

Le monde est comme un sandwich.

Doline, 10 ans.

********************************************************************

L’anneau :

Lorsque dans l’ordre logique des choses

L’anneau qui failli s’est envolé en éclats vers des creux roses

Nos racines lumineuses,

Plantées dans la terre nue,

Ont crié, à grandes voix, des vérités connues,

Par l’âme, par le coeur émerveillé et éveillé,

Ça....la seule hérédité ;

Un souvenir lointain et parfumé

Perdu dans le brouillard rare

D’un souvenir égaré de mare.

Martina

*********************************************************************

L’univers, la réalité, tout ça est imaginaire,

Comme la joie, la colère, le dégoût qui nous entourent.

L’univers est un puit sans fond,

Le monde est déjà mort,

La mer, la terre ne vivent déjà plus,

Bientôt, plus rien n’existera.

Sauf nous, nous serons encore là demain pour la protéger,

Nous serons toujours là pour la garder,

La Terre !!!!!

Mélina 10 ans.

*******************************************************************

Le repère de l’absurde

N’est-il pas le sommet de l’infini ?

J’ai trouvé dans le couple

L’existence complexe du positif.

Blanca

*******************************************************************

Le sommet de la liberté

Est une opération en famille.

Pablo, 7 ans et demi.

*********************************************************************

Dans l’espace infini des possibles

Un homme discret cherche l’absolu

Au hasard des rencontres

Il cherche sa fonction d’homme

Avec naturel et l’esprit ouvert.

Monia

*********************************************************************

Ensemble les mots variables forment une famille d’opérations absolues,

Même la décomposition d’un point reste en union.

Lucy 9 ans, Alice 8 ans

*********************************************************************

Ensemble le hasard absolu et l’espace intégral

Sont à l’origine de l’espérance et de la liberté.

Armelle et Lili (mère et fille)

*********************************************************************

L’espérance est dans la projection

L’infini est ouvert

Alors...

Le réel semble absurde.

Nick

*********************************************************************

L’inconnu venu

Avait disparu

Dans une dimension

Au sommet de la fraction

Le facteur perdu

Avait retrouvé

L’inconnu signé.

Ly.G. 6ème

Négatif et positif

Sont à égalité.

Face à la propriété

Ce résultat fut définitif.

Li. G. 4ème

*********************************************************************

La liberté c’est d’appartenir à l’inconnue.

L’espérance c’est de dériver vers l’infini.

Laurence

*********************************************************************

Il faut être positif

Et aussi très vif.

Il faut avoir une famille

Pour que nos yeux brillent.

Il faut une espérance

Une projection de chance.

Et que tout le monde soient égaux

Sans limite aux flambeaux.

Inès, 11 ans

*********************************************************************

L’espace est infini et vide.

L’existence est complexe.

L’espérance est bornée par le hasard.

José

*********************************************************************

L’égalité est infinie.

La famille est absurde.

Luna, 9 ans

Une liberté infinie est une puissance inversée.

Quentin, 5ème

Partager cet article

Pour citer cet article :

Agnès Rigny — «Les Mots Mathématiques en Scène» — Images des Mathématiques, CNRS, 2017

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM