Les nouvelles distractions des enseignants-chercheurs

El 22 diciembre 2008  - Escrito por  Peter Haissinsky Ver los comentarios

Lors de sa conférence de presse du lundi 20 octobre 2008,
Madame Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, justifie la création de chaires université-organisme
notamment par l’argumentaire suivant:

« ... Le nouveau maître de conférences bénéficie [...] d’une participation à l’enseignement suffisante pour l’aguerrir, sans le distraire de la recherche, ... »

Sans parler du fait que l’enseignement n’est pas une distraction,
on peut s’étonner que l’on ne propose pas
au jeune scientifique
tout simplement un poste de chercheur à plein temps s’il est
important de ne pas le « distraire » de la recherche.

Par ailleurs, je me demande ce qui, aujourd’hui, « distrait »
l’enseignant-chercheur de sa recherche. Ne serait-ce pas, par exemple,

— la diminution du nombre de personnels non-enseignants
dans les universités dont les tâches sont automatiquement attribuées
aux enseignants-chercheurs?

— la multiplication des réformes et des lois le
concernant qui remettent
en cause non seulement son statut mais aussi son métier, sans pour autant être concerté?

— la mise en place dans la précipitation de nouvelles
formations sans urgence réelle?

— des projets pharaoniques (fusions d’universités,
déménagements de campus, ...) à mettre en place à court-terme?

— une évaluation chronique et un financement de la recherche
par projets qui requièrent la rédaction perpétuelle de bilans
et de projets de recherche?

Qu’en pensez-vous?

Comparte este artículo

Para citar este artículo:

Peter Haissinsky — «Les nouvelles distractions des enseignants-chercheurs» — Images des Mathématiques, CNRS, 2008

Comentario sobre el artículo

Dejar un comentario

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?

La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.