Mathématiques au Maghreb, au XIXe siècle : regards croisés

Piste verte 26 avril 2014  - Ecrit par  Djamil Aïssani, Norbert Verdier, Pauline Romera-Lebret Voir les commentaires

Fondé en 1948, le Séminaire d’histoire des mathématiques de l’Institut Henri Poincaré est un haut lieu d’échanges entre histoire et mathématiques. La séance du 29 novembre dernier était consacrée aux circulations de savoirs au Maghreb au XIXe siècle.

Jetez un œil à la liste des séances tenues par le Séminaire d’histoire des mathématiques de l’Institut Henri Poincaré depuis sa fondation en 1948 ! Cette liste vous semble longue ? De nombreuses questions restent cependant ouvertes pour la recherche en histoire des mathématiques.

Qu’en est-il par exemple des évolutions des mathématiques au Maghreb au XIXe siècle ? Qui sont ceux qui pratiquent les mathématiques ou qui contribuent à leur circulation (personnages de pouvoir, professeurs, ingénieurs de l’armée coloniale, aventuriers, traducteurs, librairies, « indigènes », etc.) ? Afin de faire le point sur cette question, nous avons organisé une séance intitulée : « Mathématiques au Maghreb, au XIXe siècle : regards croisés » afin de mieux comprendre la situation en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

Ces dernières années, de multiples études d’histoire des sciences et des techniques au XIXe siècle « croisent » l’espace maghrébin et permettent de mieux appréhender les phénomènes de circulation (ou non-circulation) entre l’Europe et les pays du Maghreb dans leur diversité et leurs spécificités. Ces travaux relèvent de l’histoire des mathématiques ou plus généralement de celle des sciences et des techniques mais aussi de l’éducation, du livre et des institutions. Comment étudier la circulation du savoir mathématique à une échelle locale et temporelle donnée ? Telle a été la question centrale de cette fructueuse après-midi.

PNG - 177.6 ko
De gauche à droite : Mahdi Abdeljaouad , Pierre Ageron, Norbert Verdier, Djamil Aïssani & Pauline Lebret-Romera.

Cette séance réunissait une quarantaine d’auditeurs venant d’horizons divers (philosophie, anthropologie, histoire, mathématiques, …). Elle était divisée en deux parties comme le stipule le cahier des charges du séminaire.

PNG - 188.7 ko
Une partie de l’auditoire, le 29 novembre dernier.

L’après-midi a commencé par une conférence de Pierre Ageron (Université de Caen) : « Traduction et appropriation des mathématiques européennes par les Marocains (1822-1879) » suivie d’un exposé à deux voix de Pauline Lebret-Romera et Djamil Aïssani : « Des mathématiques dans l’Algérie du XIXe siècle : pratiques professionnelles et extra-professionnelles ». [1].

PNG - 228.7 ko
Pascal Crozet (de dos) et son regard tourné vers l’Égypte, sans doute ?

Après une pause riche d’échanges,la séance a pris une tournure réflexive, méthodologique et historiographique. Mahdi Abdeljaouad a commencé par pointer le cas tunisien : « Sur l’histoire de l’enseignement des mathématiques en Tunisie aux XIXe et XXe siècles » ; Pascal Crozet a dépassé la relation France/Maghreb pour apporter un éclairage « pointé en Egypte » [2] . Pour terminer la séance, Norbert Verdier a montré l’importance en histoire de croiser les regards en se référant à l’ouvrage de Dipesh Chakrabarty, Provincialiser l’Europe [3] ; il a ensuite proposé une fiche bibliographique construite de manière collaborative que nous proposons en annexe.

Annexe : éléments de bibliographie

Abdeljaouad, Mahdi
1986. « L’enseignement des mathématiques au 19e siècle », Cahiers de Tunisie, 41-42 (151-154), 247-263.
2006. « Issues in the History of mathematics Teaching in Arab Countries (9th – 15th c.) », Paedagogica Historica, vol. 42, nr. 4-5, (629-664). London : Routledge.
2010. « Teaching European mathematics in the Ottoman Empire during the eighteen and nineteenth centuries : between admiration and rejection », The international Journal on Mathematics Education, 42 (3-4).
2011. « The First Egyptian Modern Mathematics Textbook », The international Journal for the History of Mathematics Education, vol. 6 Number 2, 1-22).
2013. « L’importance des manuels de Bézout dans le transfert des mathématiques européennes en Turquie et en Egypte », Les ouvrages de mathématiques dans l’Histoire, Barbin E. & Moyon M. (eds.), Limoges : PULIM, 149-160.
2014. « Mathematics Education in Islamic Countries in the Modern Time : Case Study of Tunisia », in Handbook on History of Mathematics Education, A. Karp and G. Schubring (eds.), New York : Springer Science.(sous presse).

Abrougui, Hanène
2010. « Usūl al-handasa de cUmar Ibn Barakāt, la traduction d’un manuel français dans la Tunisie de 1875 », Actes du 10e Colloque maghrébin sur l’histoire des mathématiques arabes, . Tunis : Publications de l’ATSM, 33-60.

Ageron, Pierre
2014. « Des ouvrages mathématiques européens dans le Maroc du XIXe siècle », in Les mathématiques méditerranéennes : d’une rive et de l’autre, Ellipses. Sous presse.
2014. « Les savants marocains face au logarithme », en cours.

Aïssani, Djamil
1996. « Le mathématicien Eugène Dewulf (1831–1896) et les manuscrits médiévaux du Maghreb », Historia Mathematica, 23 (1996), 257 – 268.

Aïssani, Djamil & Djehiche, Mohammed (Sous la direction de)
2012. Les Manuscrits Scientifiques Du Maghreb, Tlemcen : Ministère de la culture algérienne.

Aïssani, Djamil & Mechehed, Djamel, Eddine
2011. Manuscrits de Kabylie : Catalogue de Collection Ulahbib, 2e édition, Alger : C.N.R.P.A.H.

Ben Salem, Lilia
1994. Les ingénieurs en Tunisie aux XIXe et XXe siècles, Revue du monde musulman et de la Méditerranée, N°72, 60-74.

Bettahar, Yamina
2007. « La géologie en Algérie (1880-1940) », La Revue pour l’histoire du CNRS, 18, Automne 2007.
2008. « Les Sources de l’enseignement supérieur colonial au Centre des archives d’outre-mer et au Centre des archives nationales d’Algérie » in Mémoire et culture matérielle de l’Université : sauvegarde, valorisation et recherche, presses universitaires de Nancy, 2008, 63-77.

Chakrabarty, Dipesh
2009. Provincialiser l’Europe. La pensée postcoloniale et la différence historique, traduction : Nicolas Vieillescazes & Olivier Ruchet, Paris : Éditions Amsterdam.

Charette, François
1995. Orientalisme et histoire des sciences : l’historiographie européenne des sciences islamiques et hindoues, 1784-1900, Montréal : Université de Montréal, Master d’histoire.

Chenoufi, Ali
1976. « Un rapport inédit en langue arabe sur l’école de guerre du Bardo », Cahiers de Tunisie, (95-96), 45-118.

Chevrel, Yves ; d’Hulst, Lieven & Lombez, Christine (Sous la direction de)
2012. Histoire des traductions en langue française, XIXe siècle, Paris : Éd. Verdier.

Crozet, Pascal
2008. Les sciences modernes en Egypte. Transfert et appropriation. 1805-1902, Paris : Geuthner.

Crozet, Pascal & Horiuchi, Annick (Sous la direction de)
2004. Traduire, transposer, naturaliser : la formation d’une langue scientifique moderne hors des frontières de l’Europe au XIXe siècle, Paris : L’Harmattan.

Djebbar, Ahmed
1997. « Les activités mathématiques au Maghreb à l’époque ottomane (XIVe-XIXe siècles) », in Actes du symposium sur « Science, Technology and Industry in the Ottoman World ».

Grasset, Daniel
1878. « L’instruction publique en Tunisie », Revue Africaine, 129, 183-201.

Green, Arnold H.
1978. The Tunisian Ulama 1873-1915. Social structure and response to ideological currents, Leiden : E. J. Brill.

Kouki, Rahim
2013. « Les manuels de mathématiques dans la Tunisie du XIXe siècle (Rapport d’étape d’une recherche en cours) », Communication au 11e Colloque maghrébin sur l’histoire des mathématiques arabes, Alger (26-29 octobre 2013).

Le Guet-Tully, Françoise & Sadsaoud, Hamid
2003. « La création de l’observatoire d’Alger », La revue, musée des arts et métiers. Histoire, sciences et techniques, 38 (Juin 2003), 26-35.

McIntosh, Fiona avec la collaboration de Del Rosario, Maria ; Alvarez, Rubio, Jenn, Ronald & Picherot, Émilie
2012. « Historiens », paragraphe 5 « Domaine arabe », in [Chevrel, d’Hulst & Combez, 2012, 855-862, 913-917 & 923-926].

Oualdi, M’hamed
2007. « À l’école des palais : les maîtrises de l’écrit parmi les mamelouks des beys de Tunis, des années 1770 aux années 1860 » in European Journal of Turkish Studies, 6 | 2007, [Online] Connection on February 16, 2012.

Pouillon, François (Sous la direction de)
2008. Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris : Éditions Karthala.

Rogers, Rebecca, avec Barthélemy, Pascale & Picard, Emmanuelle
2010, « L’Enseignement dans l’empire colonial français, XIXe-XXe siècles », Histoire de l’éducation, 128.

Rivet, Daniel
2010. Le Maghreb à l’épreuve de la colonisation, Paris : Librairie Arthème Fayard/Pluriel.

Schiavon, Martina
2010. « Geodesy and Map-Making in France and Algeria : Contests and collaborations between Army officers and Observatory Scientist » in The Heavens on Earth. Observatories and Astronomy in the Nineteenth Century, sous la direction de D. Aubin, C. Bigg & H.O. Sibum, Duke University Press, 148-173.

Sraieb, Noureddine
1995. Le Collège Ṣadiqi de Tunis. 1875-1956. Enseignement et nationalisme, Paris : CNRS.

Souissi, Mohamed
1990. « Tadris ar-Riyadhiyat bil-cArabiya », Actes du 3e Colloque maghrébin d’histoire des mathématiques arabes, Tipaza, 31-38.

Verdier, Norbert
2013. « Traduire les sciences arabes au XIXe siècle : traducteurs, traductions et modalités de transmissions », AL-MUKHATABAT, JOURNAL ISSUE 7/JULY 2013 المخاطبات العدد السابع , 129-145.

Verdier, Norbert ; Lebret-Romera, Pauline & Aïssani, Djamil
2012. « Les manuscrits scientifiques « européens » en rapport avec l’Afrique du Nord » in [Aïssani & Djehiche, 2012, 147-155].

Post-scriptum :

Nous remercions les relecteurs de cet article : Claire Lacour, subshift, Sébastien Peronno et nakhil ; nous avons tenu compte de toutes les remarques formulées.

Article édité par Frédéric Brechenmacher

Notes

[1De cet exposé, sera très prochainement extrait pour Images des mathématiques un article pour la rubrique Histoire des mathématiques ; il sera en partie extrait d’une publication récente : cf. Verdier, Norbert ; Lebret-Romera, Pauline & Aïssani, Djamil, «  Les manuscrits scientifiques « européens » en rapport avec l’Afrique du Nord  », in Aïssani, Djamil & Djehiche, Mohammed (Sous la direction de), Les Manuscrits Scientifiques Du Maghreb, Tlemcen : Ministère de la culture algérienne, 2012, 147-155

[2P. Crozet est l’auteur de l’ouvrage de référence : Les sciences modernes en Egypte. Transfert et appropriation. 1805-1902, Geuthner (Paris), 2008.

[3Dipesh Chakrabarty, Provincialiser l’Europe. La pensée postcoloniale et la différence historique, traduction de Nicolas Vieillescazes Olivier Ruchet, Éditions Amsterdam, 2009

Partager cet article

Pour citer cet article :

Djamil Aïssani, Norbert Verdier, Pauline Romera-Lebret — «Mathématiques au Maghreb, au XIXe siècle : regards croisés » — Images des Mathématiques, CNRS, 2014

Crédits image :

img_11681 - Norbert Verdier
img_11678 - Norbert Verdier
img_11679 - Norbert Verdier

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM