Mettre en évidence à la porte par Claire Wenandy

Piste verte 15 juin 2012  - Ecrit par  Le comité de rédaction Voir les commentaires

En mars 2011, nous avons lancé sur Images des maths un concours de bandes dessinées dont les résultats ont été publiés en septembre.
Certains auteurs ont accepté de nous dire quelques mots sur eux et leur rapport avec les mathématiques. C’est l’occasion de présenter à nouveau à tout le monde les bandes dessinées qu’ils avaient proposées.

Claire Wenandy a 32 ans. Elle est professeur de mathématiques au Luxembourg. Sa planche a remporté le 2ème prix des internautes.

JPEG - 5.9 ko

Claire dessine depuis qu’elle sait tenir un crayon. Elle a commencé à dessiner des bandes dessinées pendant les années lycée mais c’est son métier qui l’a amené à marier math et dessins.

Depuis mes débuts comme enseignante, j’ose de plus en plus utiliser mes dessins dans le cadre des cours.

Claire aime aussi dessiner des animaux au crayon ou aux pastels mais ce sont les BD qui prennent le dessus. Ses caractères ont d’abord été des gribouillis faits dans la marge puis ils ont évolué avec le temps. Elle utilise la BD dans plusieurs domaines.

Le plus souvent quand je dessine des BD, c’est pour exprimer mon opinion, mon humeur ou une critique. En quelques traits, un personnage BD exprime souvent plus qu’un long texte. Puis il y a l’aspect pédagogique. Sur une fiche de travail ou même au tableau, une BD est tellement plus personnelle.

Pour Claire, qui dit adorer les mathématiques, il y a un lien évident entre le dessin et les maths.

Les maths ont leurs origines dans le dessin, ou tout du moins partiellement. C’est bien par un « dessin » dans le sable que les mathématiciens de la Grèce Antique ont commencé par exprimer leurs idées. Et puis, est-ce que ce n’est pas en faisant un dessin, une figure qu’on comprend souvent en maths ?

Claire a deux autres passions : les pralinés au chocolat, qu’elle aime davantage confectionner que manger, et le théâtre.

Je m’exerce à toutes les techniques liées au chocolat telles que le moulage de petits chocolats fourrés, de figurines en chocolat… et dessins en chocolats. Dessiner des figures géométriques en chocolat rend les configurations géométriques les plus ennuyeuses, délicieuses !

Le théâtre occupe également une partie de mon temps. Il se laisse d’ailleurs aussi combiner aux maths, comme je l’ai essayé avec mes classes…

Claire a appelé sa planche de notre concours : Mettre en évidence à la porte.

Les mathématiques interviennent partout. Vraiment partout ? La vie sentimentale ne ferait-elle pas une exception ? Pas forcément, comme l’illustre cette BD. J’aime rechercher des liens entre les mathématiques et des domaines a priori opposés aux maths tels que le théâtre ou l’art. Cette BD m’a permis d’associer les maths aux domaines de la BD et des sentiments humains, illustration de l’« universalité » des mathématiques. Comme prof de maths, il m’importait aussi que ma BD ait une certaine valeur pédagogique, transmettant de manière surprenante la notion de mise en évidence, souvent perçue comme contre-intuitive par les élèves. Il s’imposait à moi d’utiliser certains de mes caractères BD, qui depuis belle lurette sont mes assistants pédagogiques, pour essayer de mettre sur papier les idées qui précèdent.

2ème prix des internautes

Post-scriptum :

Un grand merci à Carole Gaboriau et Véronique Bertrand pour la préparation de cette interview.

Article édité par Aurélien Alvarez

Partager cet article

Pour citer cet article :

Le comité de rédaction — «Mettre en évidence à la porte par Claire Wenandy» — Images des Mathématiques, CNRS, 2012

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM