Prendre le temps des mathématiques

Le 6 avril 2011 Voir les commentaires (1)

Je ne suis qu’un simple retraité non mathématicien et je m’intéresse aux mathématiques pour maintenir mon cerveau en forme. Je précise quand même que j’ai une formation scientifique en informatique.

J’ai connu le site « Images des mathématiques » il y a quelques mois par mon épouse qui est biologiste au CNRS. J’ai tout de suite apprécié ce site car on y trouve des sujets variés et originaux avec très peu d’équations. Je ne me contente pas de le consulter pour voir les derniers articles parus, je vais dans le « plan du site » et je me laisse attirer par un titre qui retient mon attention parce que le sujet m’intéresse, mais aussi parfois par le côté énigmatique du titre. J’apprécie également le fait que souvent les explications techniques n’apparaissent pas directement, cela permet de suivre le raisonnement et d’aller ensuite voir les détails plus techniques.

Par ce site j’ai découvert « Mathematic Park » et je me suis inscrit à la première séance. Un peu d’appréhension au début, mais après quelques minutes je me suis retrouvé comme 40 ans auparavant : étudiant essayant de résoudre les problèmes posés par le « prof » (et ce petit amphi en bois de l’IHP m’a rappelé ceux de ma jeunesse à Jussieu, rue Cuvier). Après cette séance j’ai discuté un peu avec Xavier Caruso qui m’a vivement encouragé à faire partager mon expérience de non professionnel avec les lecteurs d’Images des mathématiques.

Pourquoi j’aime les maths

 D’abord pour leur côté utilitaire, un peu de géométrie, de trigonométrie et d’algèbre peut permettre de résoudre sans tâtonnements certains problèmes courants. Ensuite pour leur côté imaginatif, je trouve qu’une démonstration « élégante » a quelque chose d’artistique. Par exemple le livre de Feynman sur le mouvement des planètes autour du soleil est très beau car on peut le comprendre avec des connaissances en maths très limitées. Et puis ce qui me plait dans les maths c’est leur rigueur, comparé aux autres sciences. Aux personnes qui en doutent je raconte l’histoire suivante :
 
Le biologiste trace sa droite, fait ensuite ses quelques expériences, supprime les mesures qui ne sont pas sur sa droite, calcule sa régression linéaire et en conclut que la courbe est une droite !
Le physicien réfléchit, fait des expériences, essaye de trouver un modèle mathématique, refait des expériences pour savoir pourquoi certaines mesures ne correspondent pas au modèle et quand 99% des points sont sur la courbe qu’il attend, il conclut à la justesse de sa théorie.
Le mathématicien ne fait pas d’expériences, il réfléchit et trouve la solution par le raisonnement. On peut lui donner 1 million de points alignés, cela ne lui suffit pas pour conclure que la solution est une droite. Sinon il y a longtemps que l’hypothèse de Riemann aurait été démontrée.
 

Comment sont considérées les maths

Chaque fois que je dis que j’aime les maths et que je vais à des conférences « juste pour le plaisir », je passe pour un original. Les gens ne comprennent pas que l’on puisse s’y intéresser sans être un « savant Cosinus ». Pourquoi les gens ont-ils des mauvais souvenirs des maths ? Cela m’étonne, personnellement j’ai quelques mauvais souvenirs des mathématiques mais plutôt moins que pour certaines autres matières. Pour la majorité des gens, les mathématiques sont une affaire de spécialistes et ne servent à rien car en fait leur utilité est masquée par la technologie. Par exemple lorsque l’on tape son code de Carte Bleue combien de personnes connaissent les principes et outils mathématiques mis en jeu ? Très peu à mon avis.

Comment intéresser les gens aux maths

Je pense qu’il faut expliquer à quoi elles servent dans la pratique et ne pas uniquement aligner des théorèmes et des formules. Dans la vie de tous les jours il est inutile par exemple de connaître les tenants et les aboutissants de l’équation de Boltzmann, mais expliquer à quoi cela sert permet de faire voir aux non mathématiciens que des recherches comprises uniquement par quelques chercheurs dans le monde ont une utilité.

Je pense qu’il faut commencer avec les enfants car ils sont curieux de tout et n’ont pas encore d’a priori. Voir par exemple le récent billet d’Etienne Ghys sur des enfants qui dessinent des cercles dans la cour de leur école et en mesurent ensuite le périmètre : Expérience mathématique. Si on leur fait voir le côté pratique, ils comprennent et s’en souviennent plus facilement car ils ont vu à quoi cela sert.

En guise de conclusion

La majorité des gens est intéressée par le côté concret des choses, si l’on regarde la place des mathématiques dans les magazines scientifiques (Pour la Science, La Recherche), elle est assez faible comparée à la biologie, la physique ou la chimie, alors que ces sciences ont besoin des mathématiques. Plus les sciences sont « molles », plus elles intéressent les gens.

Une initiative comme « Images de mathématiques » doit être applaudie et encouragée mais en fait qui sont les visiteurs de ce site, très certainement des personnes qui ont déjà un intérêt pour les mathématiques ?

Bernard

Partager cet article

Pour citer cet article :

— «Prendre le temps des mathématiques» — Images des Mathématiques, CNRS, 2011

Commentaire sur l'article

  • Prendre le temps des mathématiques

    le 6 avril 2011 à 12:14, par François Brunault

    Merci beaucoup de partager avec nous votre expérience de « non mathématicien ». J’ai beaucoup aimé votre comparaison entre le biologiste, le physicien et le mathématicien et son illustration avec l’hypothèse de Riemann :)

    C’est vrai que beaucoup de gens ont de « mauvais souvenirs » des mathématiques, mais je suis persuadé qu’en creusant un peu, on s’aperçoit que cela tient plus à des facteurs extérieurs aux mathématiques elles-mêmes. En tout cas, c’est un véritable défi que d’arriver à « vaincre » ces préjugés.

    Je suis d’accord avec vous sur le fait que les mathématiques sont un peu sous-représentées dans les magazines de vulgarisation scientifique, c’est un peu dommage. Une piste serait de montrer les exemples (de plus en plus nombreux) où les mathématiques sont utiles dans les autres sciences.

    Merci encore pour votre participation au fonctionnement de ce site, et bonne continuation dans vos investigations mathématiques !

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM