Revue de presse décembre 2014

1er décembre 2014  - Ecrit par  L’équipe Actualités Voir les commentaires

L’actualité mathématique majeure du mois est la disparition d’Alexander Grothendieck, génie des mathématiques à la personnalité hors-norme, pionnier de l’écologie radicale, qui vivait isolé depuis bientôt trente ans.
D’autres noms commencent à s’installer dans le paysage médiatique. Cédric Villani n’est plus le seul chouchou des médias, Artur Avila, Maryam Mirzakhani, Laure Saint-Raymond et d’autres moins célèbres sont à l’honneur ce mois-ci.
Enfin, comme les dernières nominations à l’Académie des Sciences viennent nous le rappeler de manière cinglante (10-0), la parité se fait attendre.

Disparitions

Ne laissons pas inaperçue la disparition du mathématicien russe Eugene Dynkin, grand spécialiste des probabilités et de l’algèbre, le 14 novembre à Ithaca (États-Unis). Ithaca Journal retrace sa carrière, en grande partie passée à Cornell.

JPEG - 277.9 ko
Alexander Grothendieck en 1951

Mais l’Histoire retiendra qu’au mois de novembre 2014 s’est éteint Alexander Grothendieck, génie des mathématiques du vingtième siècle, et personnalité fascinante.

Les communiqués officiels sont nombreux. L’Élysée affirme que Grothendieck a été accueilli et caché en France pendant la guerre, raccourci confortable pour dire qu’il avait été interné dans un camp avec sa mère, et que son père transita par Drancy avant d’être assassiné à Auschwitz. Le Ministère de l’Éducation nationale est plus discret sur cet épisode et rend surtout hommage à la carrière du mathématicien. Le CNRS pleure la disparition d’un génie des mathématiques et évoque sans langue de bois, les épisodes marquants du début de sa vie.

JPEG - 77.6 ko
À Montréal, en 1970

Parmi d’innombrables témoignages, récents ou moins récents, mentionnons celui de Pierre Cartier, Un pays dont on ne connaitrait que le nom, magnifique récit et tentative d’analyse d’une vie « traversée et brûlée par le feu de l’esprit ». Luc Illusie, interrogé par Sciences et Avenir, aborde son don pour la généralisation (la méthode du « dévissage »), son refus de voir son œuvre publiée et la psychose qui l’engloutit finalement. Ivar Ekeland réagit à la mort de l’homme plus que du mathématicien, dans un billet philosophique, où il questionne l’activité mathématique face aux enjeux écologiques, lorsque la survie de l’espèce humaine est en jeu.
David Madore s’interroge sur la notion de droit d’auteur quand celui-ci a la « volonté clairement affichée (...) de supprimer son œuvre ». Sur le blog de Cédric Villani, des amis d’autrefois témoignent leur affection à l’homme, « celui que ses amis appelaient souvent Schurick ». Christian Escriva, qui l’a bien connu avant sa retraite finale, apporte un autre témoignage personnel dans un entretien avec Reporterre.

Les hommages des grands médias sont innombrables. Auteur d’un premier portrait fouillé dans GQ repris dans Images des Mathématiques, Philippe Douroux revient longuement sur « le génie qui voulait se faire oublier » dans Libération. Le Monde le proclame sans nuance « plus grand mathématicien du XXe siècle ». Dans un entretien au Monde.fr, l’historien des sciences Jean-Michel Kantor explique comment les idées de Grothendieck ont pénétré l’inconscient des mathématiciens. La Tête au Carré sur France Inter a invité Luc Illusie, ancien élève et collaborateur de Grothendieck. France Info interroge Christoph Sorger, directeur de l’institut des mathématiques au CNRS, lequel rappelle qu’il « a permis d’introduire l’intuition géométrique, essentielle dans beaucoup de raisonnements mathématiques, dans le domaine de la théorie des nombres où on n’en avait pas a priori ».
France Culture aborde sa disparition, rappelle qu’un Continent Sciences lui avait été consacré en 2008, et une émission spéciale de La Marche des Sciences lui a été consacrée en présence des mathématicien-ne-s Leila Schneps, Pierre Cartier et Michel Demazure.

La presse scientifique dans son ensemble évoque sa disparition. La Recherche renvoie au dossier spécial qui lui avait été consacré en avril dernier. Voir aussi Sciences et Avenir, Sciences et Vie ou encore le blog sciences de Libération.
Futura Sciences parle du décès de l’Einstein des Mathématiques.

Dans le sud, la presse locale n’a pas raté l’événement.
Ariège News nous parle de Lasserre, le petit village où Grothendieck a fini sa vie, isolé depuis le début des années 1990. Le Midi Libre se concentre sur son passage à Montpellier, comme étudiant entre 1945 et 1948, puis comme professeur à l’université, à partir des années 1970. Environ 20000 pages non publiées attendraient là-bas dans des cartons. Le site La Dépêche.fr évoque pour nous le petit village de Lasserre, dont les habitants n’avaient pas plus de contacts avec lui que le reste du monde. Dans un autre article du même site, c’est le mathé-magicien qui est mis à l’honneur, avec sa biographie et ses idées politiques. La télévision est moins prolixe, mais France 3 évoque son décès.

GIF - 60.6 ko
En 1988, l’une de ses dernières photos connues

Réfractaire aux honneurs, pionnier de l’écologie radicale, il avait fondé le groupe Survivre et vivre au début des années 1970, avec deux autres mathématiciens, Claude Chevalley et Pierre Samuel.

C’est cet aspect de l’homme que rappelle José Bové dans Libération, où il voit les zadistes de Sivens ou Notre Dame des Landes comme les enfants de Grothendieck. Le Monde des livres fait la recension de Survivre et vivre. Critique de la science, naissance de l’écologie, recueil de textes autour de ce mouvement écologiste. L’Humanité rend hommage au grand mathématicien, fils de deux révolutionnaires [1], pacifiste, et refusant les honneurs. Il quitta l’IHÉS après avoir appris qu’il était partiellement financé par des crédits militaires, et il refusa de nombreux honneurs, comme de se rendre à Moscou pour recevoir la Médaille Fields. Dans les archives du Monde, on peut lire sa lettre à l’Académie royale des sciences de Suède pour refuser le prix Craaford, dénonçant les dérives de la science officielle. Un article récent du même journal nous parle de la supposée vraie raison pour laquelle Grothendieck s’est retiré du monde.

Pour en apprendre plus, vous pourrez regarder le documentaire de Catherine Aira Alexandre Grothendieck, sur les routes d’un génie, cliquer sur les liens signalés par Mediapart, aller sur la page de la mathématicienne Leila Schneps, voir tous les documents collectés par le Grothendieck Circle, ou lire Récoltes et Semailles, la monumentale autobiographie de Grothendieck présentée par Philippe Douroux dans Libération.

Célébrités et prix

Sur RMC, Cédric Villani explique que les mathématiques sont dans le monde, parle des avantages de la France dans un contexte où la fuite des cerveaux inquiète. Il y discute aussi de l’enseignement des mathématiques, principal sujet d’une émission La voix est libre. Il s’est également exprimé sur France Musique où le lien entre mathématiques et musique est évoqué et sur France Culture dans le cadre de l’émission Les Têtes Chercheuses, pour explorer « toutes les facettes artistiques des mathématiques ». L’Expansion et L’opinion parlent de certains de ses projets ainsi que de sa volonté de changer le monde.

Le projet d’un musée des mathématiques à Paris porté par Cédric Villani fait grand bruit dans les médias : sur France 2, dans Le Figaro et La Croix notamment. Loin de Paris, mais comme en écho à ce projet, il est prévu de créer un espace interactif des mathématiques dans la maison natale de Pierre de Fermat à Beaumont-de-Lomagne (voir La dépêche).

Des médaillés Fields 2014 sont également à l’honneur. On trouve ainsi plusieurs portraits d’Artur Avila. Libération retrace son parcours et parle de la manière de travailler de ce mathématicien pour qui la plage est plus propice aux mathématiques qu’un bureau, voir aussi l’article du Journal du CNRS (pages 12 à 14) qui lui est consacré. Ses mathématiques sont expliquées dans La Gazette de la SMF. La Gazette a publié également des entretiens avec Manjul Bhargava et Martin Hairer.

Prix et coopération internationale.

JPEG - 4.7 ko
Valéria Banica reçoit le prix La Recherche

Valeria Banica a été récompensée par le prix La Recherche pour ses travaux sur les tourbillons stables dans les fluides. Le prix québécois Acfas-Adrien-Pouliot 2014, pour la coopération scientifique avec la France, a été remis à Srĕcko Brlek (voir Le Devoir). Dans le cadre de la coopération mathématique franco-russe, Bulletins électroniques parle de l’inauguration de la chaire Lamé et de ses lauréats 2014 et 2015. SharkNews donne les résultats du concours des Miss Mathématiques organisé par la Société des mathématiques de Côte d’Ivoire, dont nous vous avions parlé en juin.

JPEG - 101.8 ko
Laure Saint-Raymond, à l’Institut Henri Poincaré

D’autres mathématiciennes sont à l’honneur dans la presse. Dans La Croix,

JPEG - 47.6 ko
Aline Bonami, à l’occasion de la remise des trophées Kangourou 2013

Laure Saint-Raymond parle de sa vie d’enseignante-chercheuse, de ses inquiétudes concernant la « perte du sens des mathématiques » et des relations entre science et foi. Aline Bonami, professeure émérite de l’université d’Orléans répond au questionnaire de Proust sur MADD-Maths.

Polémiques économiques. Les liens entre économie et mathématiques sont évoqués dans le Hufftington Post qui précise que les lauréats français du prix d’économie à la mémoire d’Alfred Nobel sont tous des mathématiciens-économistes, mais aussi dans Mediapart où est dénoncé l’usage que font certains économistes des mathématiques, qui revient à fuir les questions complexes de la société. Dans un autre registre, l’Obs dénonce la politique économique du ministère de la Recherche vis-à-vis des éditeurs des revues scientifiques.

Buzz. Messages aux hashtageuses et hashtageurs : une initiative de Fermat Science relayée par France3.

Genre, égalité et réussite scolaire

JPEG - 48.7 ko
Maryam Mirzakhani à l’Institute for Advanced Studies, Princeton (États-Unis) en 2012

La médaille Fields de Maryam Mirzakhani continue à intéresser la presse et pose la question de la rareté des filles dans les études mathématiques. Véronique Slovacek-Chauveau vice-présidente de l’association femmes & mathématiques, met en évidence dans BFMTV et Le Monde l’importance des préjugés et de l’autocensure dans le parcours scolaire des filles. Le Monde nous rappelle que la médaille Fields de Maryam Mirzakhani est un joli pied de nez à son ancien président d’université qui affirmait, en 2005, que l’« absence de femmes parmi les grands mathématiciens était liée à des phénomènes biologiques ».

JPEG - 63 ko
Miss Mathématiques 2014, au Lycée Sainte Marie de Cocody, Côte d’Ivoire

Comment lutter pour la réussite et la présence des filles dans les études mathématiques ? En Côte d’Ivoire Abidjantv.net revient sur le concours Miss Mathématiques évoqué plus haut. En France, Elle présente l’initiative de la Fondation L’Oréal « pour en finir avec [les] idées reçues et pousser les filles à embrasser des carrières scientifiques » en misant sur des rencontres entre lycéen-ne-s et femmes scientifiques.

Le mensuel La Recherche de décembre titre Maths : les femmes vont-elles prendre le pouvoir ? et apporte encore un autre éclairage. Le numéro nous livre un portrait et un survol des travaux de la première femme à recevoir la médaille [2], une double page sur la place des mathématiciennes en France et en Europe (sans aller au-delà …) et un dernier volet « la parité se fait attendre ». Car, même si le benjamin de l’Académie des sciences est une benjamine « les progrès sont inégaux et lents », l’évolution reste timide. Si l’excellence des femmes en recherche mathématique est de plus en plus reconnue elles restent très minoritaires et peu visibles dans les instances de décision. Parmi les professeurs d’université on constate même une régression du nombre de femmes professeurs … Et Véronique Slovacek-Chauveau, prévient que si cette dégradation se poursuit les femmes vont disparaître de la recherche en mathématiques. Décidément les stéréotypes ont toujours la vie dure !

La réussite des filles en mathématiques est un aspect important d’un problème plus général. Si dans un numéro de La Tête au Carré, Stella Baruk, Sylvie Benzoni et Robin Jamet donnent de nouveaux exemples de l’effort de vulgarisation à l’œuvre, Martin Andler explique dans Atlantico comment enseigner les maths à celles et ceux qui sont persuadés de ne rien pouvoir y comprendre ; il conteste l’expression « bosse des maths » qui semble, à tort, affirmer un déterminisme biologique, tandis que « tout le monde possède une aptitude pour les mathématiques, que l’éducation vient ensuite renforcer ». L’expression « bosse des maths » revient curieusement dans L’Express qui présente une expérience de lutte pour l’égalité des chances à travers l’enseignement des mathématiques. Et l’égalité est un problème signalé aussi par Savoirs&Connaissances qui, en citant un rapport de l’OCDE, nous informe que parmi les pays de l’OCDE, 30 % au moins de la variation de la performance en mathématiques entre les pays sont imputables au degré d’équité de l’affectation des ressources entre les établissements.

Applications/média

Et voici maintenant quelques applications insolites des mathématiques. La cuisine d’abord.
Vous souhaitez connaître à l’avance la texture de votre riz une fois cuit ? Le site SciDev annonce les résultats prochains d’une étude menée à ce sujet. Et sur le site DiscovHer, « Joanne Chang, mathématicienne et pâtissière insatiable » donne des exemples concrets d’interactions entre ces deux domaines.
La divination ensuite.
Après Game of Thrones le mois dernier, « beaucoup de choses dans le football peuvent être expliquées et même prédites” avec les statistiques, selon L’Equipe. Le magazine Le Point fantasme l’écriture du prochain prix Goncourt à l’aide des nombres univers qui contiennent »la totalité de ce qui ne pourra jamais être affiché sur un ordinateur".
La mode aussi.
Hipster et pas si original ! Le mathématicien et neuroscientifique Jonathan Touboul semble avoir besoin d’un modèle mathématique élaboré pour démontrer que les hispters sont « condamnés à suivre la tendance générale qu’ils veulent à tout prix éviter », information développée par atlantico, RTL.be ou lesinrocks.
Les réseaux urbains, encore.
Un champignon pour modéliser des réseaux urbains et les optimiser à l’aide d’algorithmes inspirés par la stratégie d’expansion du micro-organisme, c’est ce que propose le blog Sweet random science.
Mais aussi les clés de contrôle.
Le site Sciences et Avenir et le blog correspondant en statistiques expliquent le principe des codes correcteurs d’erreur : vous y apprendrez notamment à quoi servent les deux derniers chiffres de votre numéro de sécurité sociale.

Si vous préférez les applis aux applications, laissez-vous tenter ce mois-ci par un petit jeu de calcul mental en ligne, chronométré, et croyez-moi, très addictif Speedsums, plutôt que de laisser une appli « résoudre un problème mathématique sur la base d’une photographie », évoquée par l’informatique.org et MonWindowsPhone.

Pédagogie

« Faire des maths en s’amusant », c’est possible par divers moyens. Le Monde nous parle de « Pascal Evrard (…) professeur de mathématiques » qui utilise le bridge « comme outil pédagogique pour ses élèves du collège Montaigne, à Poix-du-Nord (Nord) ». Le site Savoir&Connaissance développe ; le « bridge permettrait, dès le CM1, de favoriser la réflexion et d’acquérir les bases d’un raisonnement mathématique via les nombreuses opérations de calcul mental et de déductions simples ».
Alternativement, La Voix du Nord nous suggère de « jouer aux échecs pour mieux appréhender les mathématiques ». C’est le cas des « élèves de l’école Notre-Dame, de la moyenne section au CM2, [qui] sont initiés aux échecs par John Cappon, animateur à la Fédération française d’échecs ».

Histoire des mathématiques

La querelle de Newton et Leibniz sur l’invention du calcul infinitésimal fait l’objet d’un article dans Le Point « GodfreyKneller-IsaacNewton-1689 » by Sir Godfrey Kneller {JPEG} « Gottfried Wilhelm von Leibniz » by Christoph Bernhard Francke {JPEG} quand les fondements des théories économiques néoclassiques, notamment la « mathématisation de l’économie » entreprise par William Stanley Jevons, en 1871, et Léon Walras en 1874 sont décrits sur le site contrepoint.org.
Le site Ajib nous apprend la création d’une imposante archive sur l’héritage scientifique (et notamment mathématique) du monde arabo-musulman, disponible sur le site Qatar Digital Library.
« Toute notre connaissance », sur « les travaux d’Archimède » « provient [uniquement] de trois parchemins recopiés (…) de la période médiévale ». Un article du Monde détaille l’histoire du troisième et seul restant de ces parchemins.

Parutions

En octobre, c’était le centième anniversaire de la naissance de Martin Gardner qui a notablement marqué l’histoire des mathématiques récréatives. Le « Scientific American » avec lequel il a collaboré durant près de vingt-cinq ans avait salué sa mémoire dans un article qui est disponible ce mois-ci en version française dans le numéro de Pour la Science qui vient de sortir. Hexaflexagones, polyominos, jeu de la vie, pavages de Penrose, paradoxe de Newcomb … « La frontière entre les mathématiques amusantes et les mathématiques sérieuses est floue » écrivait Gardner qui ajoutait « pendant 40 ans j’ai fait de mon mieux pour convaincre les enseignants que les mathématiques récréatives devaient être intégrées aux programmes. Elles devraient être régulièrement introduites comme moyen d’intéresser les jeunes élèves à la magie des mathématiques. » …

JPEG - 33.2 ko
Robot pensant ?

« Fabriquer de l’intelligence est un défi que l’informatique veut relever. Quand elle réussit, c’est toujours de manière limitée et en évitant d’aborder de front l’intelligence humaine, qui reste mystérieuse » nous explique, dans le même numéro, Jean-Paul Delahaye dans son article Une seule intelligence ?. Un article qui permet de faire le point, clairement, sur l’état actuel d’avancement des recherches dans un domaine qui progresse tous les jours. Vous verrez au fil de la lecture que si l’on enregistre parfois des résultats spectaculaires, on ne sait toujours pas quand un robot pourra, par exemple, rédiger cette revue de presse.

Savoir&Connaissances parle de l’ouvrage de « deux professeurs de mathématiques » Agnès Rigny, Pierre Lopez. Parlez-vous maths ?, « un dictionnaire « français-maths » [qui] répertorie des dizaines de mots qui connaissent des sens multiples en mathématiques comme en français ».
Le livre de Trinh Xuan Thuan, Désir d’infini est décrit par le site nonfiction.fr comme « un recours essentiel, tant il est pertinent et subtil dans l’enchâssement qu’il réalise entre les conceptions du monde, le concept scientifique, les arts et les religions, autour de l’infini ».
L’édition 2015 du calendrier mathématique « vous lance un défi chaque jour de la semaine - excepté le week-end, où vous pourrez laisser vos méninges au repos » nous rassure le coyote. La version de l’année à venir sera « consacrée aux motifs de la nature ».

Dana Mackenzie se propose de « nous servir de guide lors d’un formidable voyage dans le temps » au fil des équations mathématiques avec son ouvrage Fous d’équations, les 24 plus belles équations de l’univers, sur le coyote, Valeurs actuelles et Images des Mathématiques.

Enfin, ce n’est pas un secret, Noël c’est bientôt. Et le nouveau Mathématiquement vôtre (le quatorzième numéro de cette sympathique publication) devrait sortir le 25 décembre. On en reparlera le mois prochain.

Notes

[1Hanka Grothendieck et Sascha Shapira

[2Voir aussi sur ce site : Maryam Mirzakhani, médaille Fields 2014

Partager cet article

Pour citer cet article :

L’équipe Actualités — «Revue de presse décembre 2014» — Images des Mathématiques, CNRS, 2014

Crédits image :

img_13262 - http://grozny.maths.univ-evry.fr/pages_perso/banica/
img_13263 - http://www.mathkang.org/netdays/trophees_2013/perso_2013/viewer.swf
img_13264 - François Tisseyre / Atelier EcoutezVoir, Paris
img_13265 - http://en.wikipedia.org/wiki/Alexander_Grothendieck
img_13266 - Paulo Ribenboim (correspondance de Grothendieck)
img_13267 - Collection de Winfried Scharlau
img_13268 - http://video.ias.edu/marston/mirzakhani2012Mar26
img_13269 - http://sharknews.fr/2014/11/24/dominique-ouattara-recompense-miss-mathematiques/
Robot pensant ? - Wikipédia

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM