Revue de presse décembre 2015

1er décembre 2015  - Rédigé par  L’équipe Actualités Voir les commentaires

Nous évoquons ce mois-ci les mathématiques du climat, de nouvelles réflexions sur la crise de l’enseignement, les mathématiques culinaires, les robots tueurs ou encore la recherche collaborative avec Polymath.

Applications

Au lendemain d’une nouvelle vague d’attentats meurtriers à Beyrouth, Paris et Tunis, s’ouvre à Paris la conférence mondiale sur le climat COP 21, dont l’ampleur des enjeux, y compris sécuritaires (cf. par exemple Le Monde) ne fait plus aucun doute.
Dans ce contexte, quel rôle les mathématiques ont-elles à jouer ?

JPEG - 110.5 ko
Un des premiers modèles climatiques

France 5 Monde a interrogé le mathématicien Ivar Ekeland au sujet de son livre « Le syndrome de la grenouille : l’économie et le climat ». Il y fait le lien entre capitalisme et changement climatique, thèse déjà largement développée par la journaliste Naomi Klein. Il y est également question de séparation d’échelles : l’auteur insiste sur la responsabilité éthique des individus et des petites communautés, qui peuvent être plus efficaces que les gouvernements qui ne voient ni l’échelle de la planète (trop grande), ni l’échelle des phénomènes locaux (trop petite).
Mais comment s’établissent les prévisions météorologiques ? Roger Mansuy revient dans sa chronique mathématique mensuelle (La Recherche n°506) sur deux conférences grand public prononcées à l’IHP lors de la dernière Fête de la Science : « Quelles mathématiques pour les prévisions météorologique et climatique ? » par Marie Farge et « Les modèles numériques pour prévoir le temps » par Joël Collado. C’est l’occasion pour l’auteur de détailler toute l’importance des mathématiques dans les processus qui conduisent à améliorer la prévision du temps et les enjeux des recherches actuelles.
Didier Bresch revient lui aussi sur l’usage des mathématiques pour « comprendre les phénomènes et protéger la Terre » dans Le Journal du CNRS. Cassant quelques idées reçues sur cette « discipline malheureusement boudée par la plupart », il décrit les principes de base de la modélisation mathématique, de la séparation des échelles à l’utilisation d’algorithmes avec de l’aléa. Interstices s’intéresse encore plus précisément à l’interaction entre modèles climatiques globaux et locaux : l’enjeu clé est « l’ajustement du coefficient de guidage permettant au modèle climatique régional de ne pas trop s’écarter de l’état atmosphérique de grande échelle fourni par le modèle climatique global sans pour autant inhiber la simulation des phénomènes de petite échelle ».

D’autres applications des mathématiques sont présentes dans la presse ce mois-ci. L’Usine Nouvelle évoque un défi collaboratif lancé par le laboratoire pharmaceutique Roche et le laboratoire communautaire La Paillasse avec l’idée d’« ouvrir et croiser les big data [...] pour mieux comprendre et traiter le cancer ». Decideo offre un entretien avec Andrea Lodi, titulaire de la chaire de big data à l’École Polytechnique de Montréal. Il insiste notamment sur ce qui serait le plus grand défi du big data : la capacité de « changer les plans, en fonction des données collectées en temps réel ».
Dans le domaine du transport public, Atelier.net nous parle d’un algorithme permettant de prévoir le retard des trains : « grâce à l’historique des horaires, l’outil permettra de prévoir avec précision et très à l’avance, l’impact d’un léger retard sur une ligne ».

JPEG - 871.5 ko
Celui-ci était à l’heure

Slate publie une dépêche sur l’influence des vents sur les chemins des oiseaux migrateurs,
les décodeurs du Monde critiquent Le Point pour son usage douteux des diagrammes en bâtons,
Blablasciences donne un exemple élémentaire (peut-être le plus simple possible) de résultat probabiliste contre-intuitif et Le Soir un argument imparable reposant sur les puissances de 2 prouvant que les vampires n’existent pas.

Enseignement

Le chiffre fait froid dans le dos : 40% des écoliers en fin de primaire sont en difficulté en mathématiques, selon Le Monde et Le Figaro. Les difficultés, mises en évidence par plusieurs études (Cedre, Pisa) concernent en premier lieu les nombres et les opérations.
Face à ce constat, le Conseil National de l’Évaluation du Système Scolaire (CNESCO) et l’Institut Français d’Éducation (IFÉ) organisaient une conférence à Paris les 12 et 13 novembre derniers, rapporte La Croix. Réunissant « des professeurs, des inspecteurs et des experts (didacticiens, psychologues, spécialistes de l’éducation) », elle a abouti à un cahier de « bonnes pratiques » pour enrayer les difficultés des élèves en maternelle et primaire.
Des voix discordantes se font toutefois entendre, comme celle d’André Antibi, professeur émérite à l’université Paul Sabatier de Toulouse. Il estime sur SudRadio que ces études ne testent pas les bonnes aptitudes et que le problème provient plutôt du caractère sélectif des mathématiques en France. Le livre de Jean Cassou, professeur de mathématiques, « École : est-ce vraiment mieux ailleurs ? », repéré par Le Café Pédagogique, propose une étude comparative plus nuancée, qui met en parallèle les systèmes éducatifs de la France, de la Finlande, de l’Angleterre, de l’Allemagne, de la République tchèque et de l’Espagne.
On suivra également avec intérêt les débuts de l’INDRUM (International Network for Didactic Research in University Mathematics), dont la première conférence se tiendra à Montpellier du 31 mars au 2 avril 2016 (voir le site de la SMF) .

Côté recrutement, si Le Parisien témoigne d’une situation récurrente - la difficulté de recrutement de professeurs de mathématiques dans le Val d’Oise -, TNTV annonce avec fierté un taux de réussite record des Polynésiens au CAPES de mathématiques, près du double du taux national, même si là aussi, les besoins sont supérieurs à l’offre.

Alors, même si les résultats de l’utilisation des outils technologiques restent mitigés selon le récent rapport PISA sur les usages numériques, de nombreux articles se penchent à nouveau sur la piste de ces outils. Numerama présente MyBlee math, une application pour tablette partant des situations de la vie courante pour enseigner les maths à de jeunes enfants.
Kwyk, présentée par savoir.actualitte.com s’appuie sur des études en sciences cognitives et permet aux enseignants de piocher dans une banque d’exercices. Chaque élève peut alors être corrigé instantanément. Bémol : l’outil est payant.
Radio Canada cite le jeu vidéo de bloc virtuel, Minecraft, utilisé dans quelques classes en mathématiques et en histoire. En Suède, il fait même partie du curriculum du primaire !

JPEG - 35.8 ko

On trouve aussi de nombreux sites d’aide en mathématique : geekjunior en recense cinq, tous très ludiques. Mathovore, notamment, développé par douze enseignants en mathématiques, propose des cours, des exercices, des sujets d’examens, un forum en ligne, tout cela du primaire au post-bac. Ou encore des outils bien réels, comme cette Eker testée par Ouest France.

Les nouvelles du monde francophone semblent aussi prometteuses : selon newswire, les résultats en mathématiques aux tests de 2015 sont en hausse dans les écoles élémentaires de langue française de l’Ontario. Enfin, selon La Vie Eco et le site marocain Tel Quel, le Maroc va augmenter en 2016-2017 le nombre de filières au lycée dans lesquelles les mathématiques et la physique seront enseignées en français.

Animations/Curiosités

Au Maghreb toujours et alors qu’elle vient d’être à nouveau tristement frappée, on se réjouit de lire que Tunis avait fêté la science le mois dernier, pour la première fois depuis la révolution de 2011. Sciences et Avenir évoque en particulier une conférence d’Étienne Ghys et une pièce de théâtre sur la quatrième dimension, ayant pour héroïne Alicia Boole Stott (1860-1940) [1]. Cette mère de famille à l’écart du monde académique, reçut un doctorat honoris causa pour ses travaux sur les polyèdres réguliers de dimension quatre, relate Le Monde.fr

JPEG - 5.9 ko
Alicia Boole Stott

En Acadie, Press Reader présente un nouveau camp de mathématiques s’adressant aux élèves du primaire et du secondaire. Les universités françaises organisent des journées dédiées semblables avec les stages C2+, organisés un peu partout et en particulier à Poitiers, comme le raconte La Nouvelle République.

Nous l’annoncions le mois dernier : pour la fête de la science 2015 à Beaumont-de-Lomagne, dans la maison natale de Pierre Fermat, un drôle de défi culinaire a permis la confection de pâtisseries en « pavages de Penrose », cardioïdes chocolatées (ici) et autres gâteaux de formules célèbres (), comme le retranscrit La Dépêche.
Tout aussi original, l’Ensta organise la 7e édition de son concours de nouvelles inspirées par la vie de scientifiques célèbres, comme Albert Einstein. Ce dernier est également à l’honneur avec une exposition à l’IHP et dans un documentaire, bientôt en DVD et disponible gratuitement, toujours à l’IHP.

Signalons aussi quelques chaînes éducatives sur Youtube recensées par Le Figaro et un site Instagram sur les paysages géométriques visibles à l’aide de Google Earth déniché par Siècle Digital.

Parutions

JPEG - 52.5 ko
Terence Tao

Le célèbre mathématicien Paul Erdős a formulé un nombre impressionnant de conjectures dont certaines résistent encore.
Dans son numéro de décembre Pour la Science se fait l’écho de la démonstration par Terence Tao de la conjecture de la discrépance (qui a quand même résisté 80 ans) en s’appuyant sur les résultats d’un travail collaboratif et sur des découvertes récentes. « Ce résultat est extraordinaire à plus d’un titre. Il met en lumière le rôle des travaux collaboratifs comme le projet Polymath dans de nombreux problèmes mathématiques. Il souligne aussi la performance d’un individu qui a pu trouver une démonstration générale alors que les ordinateurs, même les plus puissants, ne pouvaient vérifier que des cas particuliers ». Dans La Recherche, Bruno Duchesne commente également le travail de Terence Tao et pose la question : coup de génie ou travail de groupe ? En effet, c’est après la fin officieuse du projet Polymath lancé par Timothy Gowers que Tao (qui avait contribué à Polymath) revient sur le sujet et résout la conjecture.

JPEG - 9.8 ko
Un prédateur ?

On parle beaucoup de robotique en ce moment où l’on commence à voir apparaitre les premiers robots « intelligents » ou presque… Envers de la médaille on voit aussi se profiler le spectre des « robots tueurs ». Certains commencent à s’en inquiéter sérieusement (voir ici et ). Jean-Paul Delahaye pose ce mois-ci la question : « Est-il possible de programmer un robot pour qu’il respecte des principes éthiques ? ». Pas simple ! Pourtant « les lois de la robotique qu’envisageait l’écrivain Isaac Asimov dès 1942 sont brûlantes d’actualité. » L’article balaie et synthétise les tenants et aboutissants des problèmes posés par ces nouveaux venus pour conclure : « Philosophes, éthiciens, logiciens, militaires et informaticiens doivent se parler et s’entendre ».

JPEG - 59.4 ko
Nuages d’orage aux Pays-Bas
John Kerstholt. English Wikipedia

Les fêtes approchent et un livre peut faire plaisir… « Les coulisses de la Création » de Karol Beffa et Cédric Villani vient juste de sortir. L’un est compositeur et pianiste, l’autre mathématicien. Ils se sont rencontrés sur les bancs de l’École normale supérieure, rue d’Ulm à Paris, et ils s’interrogent ici sur les origines de la création artistique et scientifique. De son côté Planète BD s’intéresse à un album assez étonnant titré « Le cas Alan Turing » où le romancier et scénariste, Arnaud Delalande (accompagné par le dessinateur Éric Liberge) nous raconte l’histoire extraordinaire et tragique d’un génie, Alan Turing.

Notes

[1fille du logicien anglais Georges Boole

Partager cet article

Pour citer cet article :

L’équipe Actualités — «Revue de presse décembre 2015» — Images des Mathématiques, CNRS, 2015

Crédits image :

Image à la une - Une classe de maths au camp de réfugiés d’Arbat (Kurdistan) ayant fui Daesch, filmée par Peter Hossli.
Terence Tao - John D. and Catherine T. MacArthur Foundation. Wikimedia
Un prédateur ? - Wikipédia
Un des premiers modèles climatiques - http://celebrating200years.noaa.gov/breakthroughs/climate_model/
Alicia Boole Stott - Wikimedia
Celui-ci était à l’heure - Wikimedia

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM