Revue de presse février 2016

1er février 2016  - Rédigé par  L’équipe Actualités Voir les commentaires (2)

Un nouveau nombre premier, la bibliothèque de Babel, des QR-codes dans la salle de classe et la disparition de Pierre Boulez sont quelques-unes des actualités sur lesquelles nous revenons en ce début d’année 2016.

Recherche et applications. Les maths sont partout, servent à tout !

L’actualité du mois, c’est la découverte d’un nouveau nombre premier, $2^{74207281}-1$, de la famille des nombres de Mersenne, par Curtis Cooper, professeur à l’Université du Missouri.

JPEG - 62.4 ko

Cette découverte, du plus haut intérêt pratique, mais aussi emblématique des défis qui passionnent les mathématicien-ne-s, est relayée sur différents sites, comme hitek.fr, en vidéo, ou nationalgeographic.fr.

Autre annonce très relayée, il y aurait une nouvelle planète dans le système solaire ! La neuvième donc, puisque Pluton a été exclue en 2006.
Mais cette nouvelle venue n’est pour l’instant que... mathématique. En effet, elle serait tellement éloignée qu’elle n’a pas été directement observée, pour l’instant.

JPEG - 50.6 ko
Une neuvième planète dans le système solaire ?

Ce sont ses effets sur les trajectoires d’autres planètes et objets qui ont conduit les astronomes Konstantin Batygin et Mike Brown de Caltech à suspecter son existence. En vidéo, Futura Sciences, ou encore France24 rappellent que Neptune a elle aussi été découverte au 19e siècle par le calcul, « du bout de la plume » d’un certain Le Verrier, selon l’expression de son contemporain Arago. Cette histoire est également contée par Sciences et Vie, Sciences et Avenir , sur lavenir.net, mais aussi à lire ou écouter sur le site de France Culture, ou sciencepost.fr. Nous recommandons pour notre part la vivante biographie de Le Verrier. Pour l’observation effective de cette planète, ce serait une autre histoire, puisqu’elle graviterait autour du Soleil, mais au moins 7 fois plus loin que Neptune, déjà la plus éloignée du système solaire. Détail amusant, Mike Brown est l’un des astronomes ayant contribué à... retirer à Pluton son statut de planète.

Dans le ciel toujours et dans une vidéo courte et très efficace pour la webtv de l’Université de Nantes, Samuel Tapie nous explique en images et en mouvement ce qu’est un trou noir.

Sur terre, avec un titre racoleur, Pourquoi les cartes géographiques sont forcément mensongères, mais avec un contenu très bien fait, un article du Monde nous explique en détail, et en images, différentes façons de cartographier la Terre. Les curieu-x-ses pourront aussi lire l’article Représenter les mondes, d’Étienne Ghys, sur Images des Mathématiques. Sur le même thème, selon Sciences et Vie, des chercheurs de l’INRIA se sont amusés à trouver les villes (du monde, de chaque continent, ou pays) les plus éloignées, en jouant avec la théorie des graphes.

Les questions de sécurité sont toujours aussi présentes dans la presse. Dans un article plutôt compliqué, voire crypté, Libération tente de nous expliquer les failles de sécurité dans la cryptographie de la NSA, failles des logiciels de l’entreprise Juniper, révélées en particulier par E. Snowden. En cause, des constantes mathématiques qui auraient été changées, et des générateurs de nombres aléatoires pas très aléatoires. De l’autre côté de la barrière, José Massol, ancien cadre dirigeant de Thalès reconverti dans l’enseignement de la data science, plaide pour la formation d’un plus grand nombre de profils à la fois doués pour l’informatique et les mathématiques dans le Huffington post. À défaut de pouvoir lire toutes les données suspectes transitant sur le web, ceux-ci pourraient analyser des flux de données et détecter ainsi des mouvements anormaux, par exemple la constitution de réseaux douteux.

Voici encore quelques curiosités.
Dans le Monde, Étienne Ghys nous révèle que les maths servent à décrire l’invasion de l’Australie par des crapauds (voir notre brève à ce sujet). Une équipe de l’Inserm a relié l’apprentissage de la notion du temps chez les enfants de 6 à 8 ans avec celui des nombres et des compétences numériques, selon Ouest France. Le découpage de la pizza en parts égales fait son retour sur les blogs sciencepost.fr et ubergizmo.com et le site Pourquoidocteur.fr mentionne des modélisations mathématiques sur le dépistage du cancer du sein par mammographie. Celui-ci diminuerait sensiblement la mortalité des femmes de plus de 50 ans, et quasiment pas celle des plus jeunes.

Culture

Quelles sont les propriétés intéressantes du nombre 2016 ? Le blog d’Eljjdx révèle qu’elles sont très nombreuses et en décrit quelques-unes : c’est un nombre hexagonal, presque parfait et il appartient à la suite des cabines téléphoniques !! The on-line encyclopedia of integer sequences en dévoile de plus techniques. Pour rester dans le domaine des mathématiques du monde réel le site voir.ca compile une série de situations de la vie courante où les mathématiques sont bien utiles (par exemple, comment ne pas se faire arnaquer par des courriels qui ont l’air miraculeux ?).

2016, c’est aussi la création du groupement de service AuDiMath, Autour de la Diffusion des Mathématiques, dont la mission est de structurer les activités de diffusion et communication liées aux mathématiques. Il s’occupera notamment du site « Images des mathématiques ». Le site du CNRS en dit un peu plus.

PNG - 15.8 ko
La bibliothèque de Babel

La bibliothèque de Babel réalisée ! Selon le blog j’ai du bon data, Jonathan Basile reproduit sur le site libraryofbabel.info le fonctionnement de la célèbre bibliothèque décrite par Jorge Luis Borges, en utilisant des nombres pseudo aléatoires pour générer le contenu des pages à partir de leur numéro.

L’art est parfois guidé par les mathématiques : le site canadien du Sherbrooke express annonce de nouvelles créations de l’artiste Étienne Saint-Amand, qui utilise des équations et des objets mathématiques (la distance de Levenshtein) pour créer ses œuvres. Le pianiste Andrei Vieru, par ailleurs philosophe et mathématicien explique quant à lui sur le blog le lit de Procuste que mathématiques et musiques ont bien des points communs : elles ont un cadre bien défini et leurs réalités sont plus riches que celles de notre monde. Enfin, la Nouvelle République et le Telegramme présentent la compagnie de l’Ile logique qui développe le théâtre scientifique, spectacles abordant des notions mathématiques et scientifiques des classes de première et terminale. La compagnie organise aussi des stages, proposant à de petits groupes de lycéens de choisir un thème mathématique, d’en faire une saynète et de la jouer.

À voir ou à écouter : le Centre de mathématiques Henri Lebesgue met en ligne des vidéos de présentation en 5 minutes d’un problème mathématique, « Les 5 minutes Lebesgue », à destination des étudiants (comment rentrer chez soi en marchant au hasard ?) aussi bien que pour des chercheurs (à propos d’une identité différentielle élémentaire). Vous pourrez aussi en visionner certaines sur notre site à la tribune des mathématiciens.

Arte a diffusé le 19 janvier le documentaire « le grand mystère des mathématiques » (qui manque un peu de mathématiciens). Outre les sujets assez classiques que sont la suite de Fibonacci (dans les pâquerettes) le nombre pi (qui est présent partout), et les relations entre maths et musique, les principales questions que posent ce documentaire sont « pourquoi les mathématiques sont-elles si efficaces ? » et « découvre-t-on les mathématiques ou les invente-t-on ? ».
Pour des propos moins profonds sur les mathématiques, on pourra écouter l’émission noctambule de Noëlle Breham « la nuit est à vous ».

Enfin, le site canadien sympatico décrit l’usage de plus en plus important des mathématiques et statistiques dans le monde du hockey. Une conférence a eu lieu en janvier à l’Université Carleton d’Ottawa rassemblant des acteurs du « milieu de l’analytique ».

Jeux

JPEG

Dans le coin des jeux et applications mathématiques, le site infos-mobiles présente Math Alarm clock, un réveil dont l’alarme s’arrêtera seulement si vous donnez la bonne réponse à une énigme mathématique. Le site du journal Les échos s’intéresse à une start-up, Déclic et des Trucs, qui conçoit des kits éducatifs (kits à Déclic) pour les enfants du CE1 au CM2 : comprendre les droites parallèles en construisant un cerf-volant ou les masses et les volumes en cuisinant. Le site des actualités étudiantes de bfmtv dresse le portrait d’Alycia Zimmerman, institutrice en classe de primaire à New York, qui utilise les LEGO pour rendre plus concrètes les opérations mathématiques.

Enseignement

D’autres expériences pédagogiques sont mentionnées dans la presse. Libération fait le portrait de Sophie Guichard, enseignante en mathématiques au lycée depuis plus d’une dizaine d’années, confrontée à l’hétérogénéité des niveaux de ses étudiants en classe de BTS. Profitant d’un congé maternité pour étudier les pédagogies alternatives, elle teste la classe inversée à son retour : « un échec complet ». Elle conserve toutefois son idée d’utiliser les vidéos et les QR codes, « à faire en classe, chacun à son rythme ». 1500 vidéos sont accessibles à tous sur son site.

L’Alsace revient sur les NuméRas, que nous évoquions le mois dernier. Selon son auteur, Serge Petit, « les manuels scolaires standards présentent, les exercices de manière trop expositive, soit comme un exposé. Ils montrent ce qu’il faut faire et passent les difficultés ». Or, il faut savoir prendre son temps, sinon il y a un manque de cohérence et de repères. Autre point intéressant dans la démarche : le langage soutenu va de pair avec les mathématiques. On retrouve cette même idée au Québec avec un roman fantastique qui « rend les maths amusantes pour les jeunes », selon QuébecHebdo. En version papier et numérique, le roman de Stéphanie de Champlain et Jennifer Poirier fonctionne sur l’opposition supposée entre « d’un côté, les nombres, les symboles (…) d’un garçon au flair précis. De l’autre, la créativité d’une jeune fille [qui] s’exprime par les lettres, les mots, les textes. » Il semble que les auteures n’échappent pas, hélas, aux stéréotypes de genre sur les mathématiques. Pourtant l’action militante est bien là : Up Magazine, Actualitte et France 3 reviennent sur les actions des associations Animath et Femmes et Mathématiques que nous évoquions le mois dernier. 

PNG - 29.5 ko
Êtes-vous sûr de bien connaître vos tables de multiplication ? (ici, en base 12)

De l’autre côté de la Manche, les « pédagogies nouvelles » ont beaucoup moins le vent en poupe, selon un article partisan de L’Opinion. Promues sous la gauche, elles sont en passe d’être remisées par la ministre de l’Éducation (conservatrice) Nicky Morgan, au profit de l’enseignement des… tables de multiplication.

Sur le continent africain, on fait moins d’idéologie et on investit. Ainsi, le Sénégal a-t-il déboursé plus d’un milliard de francs CFA (un million et demi d’euros) pour « contribuer à l’amélioration de la qualité des apprentissages en mathématiques de tous les élèves à l’école primaire. » C’est ce que rapporte APS. On y apprend également que le Japon a contribué à hauteur équivalente à ce programme. Le pays équipe aussi ses universités en matériel scientifique, comme nous l’apprend Le Soleil, dans l’optique de « réorienter le système d’enseignement supérieur vers les sciences, les sciences de l’ingénierie, les mathématiques. »

Au Cameroun, l’AIMS (African Institute for Mathématical Sciences), la Fondation Master Card et le gouvernement ont signé un accord sur « un programme-pilote de cinq ans pour la formation des formateurs [en maths] (…) avec des méthodes plus simplifiées et des techniques modernes. », selon camernews et le Journal du Cameroun. Le site cameroon-info est enthousiaste : « avec la cohérence des sciences mathématiques, la rigueur de son exactitude, les mathématiques s’affirment comme une science appliquée et concrète. Elles fournissent aux pouvoirs publics des données d’aide à la prise de décisions ».

Et en France ? Les problèmes sont toujours aussi criants : selon La voix du Nord, des parents d’élèves en viennent à chercher un remplaçant au prof de math de leurs enfants en déposant une petite annonce sur Le Bon Coin.

Disparitions

Un peu plus d’un an après sa mort, le grand mathématicien Alexandre Grothendieck et l’affaire de ses manuscrits continuent de faire l’actualité.
Le Métropolitain revient sur une conférence en son honneur organisée par l’Institut Fields et l’Alliance Française à Toronto en décembre dernier. En France, sort une biographie romancée intitulée sobrement « Algèbre ». Yan Pradeau, professeur de mathématique, y décrit le parcours singulier de cet homme d’exception, rapporte France Info.
Dans Libération, Philippe Douroux continue sa chronique de l’affaire des « gribouillis de génie ». Ces « mystérieux manuscrits » selon l’expression de La Dépêche sont l’objet d’une bataille que se livrent les enfants du mathématicien, la Bibliothèque nationale et l’université de Montpellier autour de son héritage intellectuel. Un héritage composé de milliers de notes prises tout au long de sa vie.

La disparition d’une autre grande figure du XXe siècle, le compositeur et chef d’orchestre Pierre Boulez, est l’occasion pour le blog Statistiquement Vôtre de revenir sur l’invention du sérialisme par Schoenberg, une mathématisation de la musique dont Boulez « contribue[ra] à faire (…) un principe majeur de la création musicale ». L’Obs diffuse aussi un entretien du compositeur avec le mathématicien Alain Connes autour de la créativité en mathématiques et en musique.

GIF - 47.9 ko
Le mathématicien Abbas Bahri

Mentionnons aussi la disparition de Gennadi Henkin, connu pour ses travaux en analyse complexe, et celle du mathématicien tunisien Abbas Bahri, qui reçut le prix Fermat en 1989 pour ses travaux sur le calcul des variations et ses applications aux équations aux dérivées partielles. De nombreux médias tunisiens reviennent avec emphase sur son parcours : turess, businessnews, tuniscope, kapitalis, leaders, africanewshub leaders encore et rtci. On pourra enfin consulter sa notice sur Wikipedia.

Parutions

JPEG - 254.5 ko
Pavage avec des tatamis

Les tatamis sont des éléments bien connus, traditionnellement fabriqués avec des couches de paille de riz superposées et entrecroisées, qui ont des proportions bien définies et recouvrent le sol des pièces de style japonais. De combien de façons peuvent-ils recouvrir une pièce rectangulaire ? Dans son article de la rubrique Logique et calcul, Paver avec des tatamis, Jean-Paul Delahaye pointe une contrainte géométrique traditionnelle : « Jamais quatre tatamis en un même point » qui intéresse les mathématiciens et a même conduit, entre autre, Alejandro Erickson à soutenir en 2013 sa thèse sur la question. Recouvrir un rectangle de $m$ par $n$ par des dominos $1 \times 2$ sans que quatre dominos ne se rencontrent en un point (la contrainte des tatamis parfaits) est un problème de géométrie combinatoire qui suscite donc, depuis une dizaine d’années, des recherches intéressantes et peut parfois conduire à des casse-tête … chinois ! Comme à son habitude l’auteur invite le lecteur à découvrir progressivement les différents aspects du problème jusqu’aux développements les plus récents. Une agréable promenade pleine de surprises !

Sous le titre « Qui veut gagner un million » la chronique mathématique mensuelle de La Recherche affirme qu’il suffit de résoudre l’un des sept problèmes du millénaire proposés par l’Institut Clay. Ou plutôt l’un des six restant en lice, puisque la conjecture de Poincaré a été résolue par Grigori Perelman en 2003. L’article s’inspire de l’exposé de François Brunault, « La conjecture de Birch Swinnerton-Dyer sur le rang des courbes elliptiques », présenté en décembre à l’IHP dans le cadre du séminaire Mathematic Park.

Dans le même numéro « Une approche dynamique des espaces de dimension 3 » revient sur le prix 2015 La Recherche et le travail de l’équipe (Bertrand Deroin, Christophe Dupont et Victor Kleptsyn) qui l’a obtenu. Bertrand Deroin et Christophe Dupont ont publié dans la revue de l’AMS un article très remarqué, intitulé « Topology and dynamics of laminations in surfaces of general type », que le prix récompense. Cet article ouvre plusieurs pistes de recherche pour la conjecture du minimal exceptionnel ouverte depuis une quarantaine d’années.

Enfin Le Monde Science publie, pour ses abonnés, une critique élogieuse sur « Le mystère de l’aiguille de Kakeya » qui a été mise en ligne sur le site de l’éditeur.

Partager cet article

Pour citer cet article :

L’équipe Actualités — «Revue de presse février 2016» — Images des Mathématiques, CNRS, 2016

Commentaire sur l'article

  • Revue de presse février 2016

    le 22 février à 16:49, par mathenvideo

    vous écrivez dans la partie « Enseignement », « elle teste la classe inversée à son retour : « un échec complet ». »
    Oui la classe inversée, avec la définition américaine : « cours à la maison, pratiques et bilans en classe » fut un échec.

    Seulement, ce que je pratique aujourd’hui (la classe numérique) est pour moi une autre forme de la classe inversée, où l inversion se fait en classe.
    Vous trouverez diverses infos plus détaillées sur ma pratique ici :
    http://www.mathenvideo.fr/espace-pedagogique/tice/
    ou en vidéo (la seconde) :
    http://acces.ens-lyon.fr/acces/classe/numerique/experiences-pedagogiques-racontees-par-les-professeurs
    Et cette pratique de la classe numérique est une complète réussite !! Je pense que nous avons à provoquer et créer l inversion en classe avec les élèves, où le prof doit pouvoir se décentrer pour laisser les élèves acteurs.

    Aujourd’hui je fonctionne avec un temps collectif d’échanges (1/3 du temps en classe) et un temps en autonomie avec les vidéos (2/3 du temps). Les élèves en sont ravis, la collaboration est très présente, la différenciation est présente. Chacun y trouve plus son compte. Et moi encore plus, même si le temps d’investissement et d’organisation en amont est assez conséquent...

    Répondre à ce message
    • Revue de presse février 2016

      le 4 mars à 13:46, par L’équipe Actualités

      Merci pour ces précisions. En espérant que votre enthousiasme donne envie au plus grand nombre d’expérimenter dans la salle de classe et au dehors.

      Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM