Revue de presse janvier 2009

Le 23 janvier 2009  - Ecrit par  L’équipe Actualités Voir les commentaires

Mathématiques et politique

Affaire Ali Tahzibi

Le mathématicien iranien Ali Tahzibi, travaillant à São Paulo sur la théorie des systèmes dynamiques [1], a été invité par Christian Bonatti de l’Université de Bourgogne. « Suite à des instructions transmises au CNRS par les services de sécurité français en novembre, l’accueil de chercheurs de nationalité iranienne est de facto barré » (cf. article et blog de Libération), si bien qu’Ali Tahzibi s’est vu refuser son visa.
La revue Nature a traité cette information, et plus généralement des politiques restrictives d’accueil des chercheurs étrangers dans l’Union Européenne.

Michèle Audin refuse la Légion d’honneur

Le premier janvier 2009 a été publiée la liste des promus au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Michèle Audin, professeur de mathématiques à l’Université de Strasbourg, a été promue, mais refuse cette distinction et s’en explique dans une lettre ouverte au Président de la République. Elle y rappelle que sa mère a écrit au président de la République il y a un an et demi pour lui demander « de contribuer à faire la vérité » sur la « disparition » [2] de son époux Maurice Audin, jeune mathématicien militant du Parti communiste algérien. L’Elysée n’ayant pas donné suite à cette demande, Michèle Audin estime que la Légion d’honneur serait « incompatible avec cette non-réponse » (cf. l’article du Monde).
Cette information a été publiée par le site Mediapart
 [3]
et également dans les Dernières Nouvelles d’Alsace (article payant).

Fil rouge

Le mois dernier, nous vous parlions de la crise financière et des réformes en cours dans l’enseignement supérieur et la recherche, des sujets toujours d’actualité.

Réformes en cours.

Dans le Monde du 6 janvier 2009, treize grands universitaires, dont Jean-Pierre Demailly, professeur de mathématiques à l’Université Joseph Fourier de Grenoble, ont publié une lettre intitulée « Université : pas de normalisation par le bas », qui critique très durement le projet de décret [4]
visant à modifier en profondeur le statut d’enseignant-chercheur.

La Conférence des Présidents d’Université (CPU) a écrit au Président de la République une lettre présentant les craintes de la communauté universitaire. Cette lettre reste toutefois favorable à la modulation des services d’enseignement des enseignants-chercheurs, et ne critique pas la gestion locale de leur carrière.

Concernant la modification des concours d’enseignement, par ailleurs évoquée dans la lettre de la CPU, la Société Mathématique de France a publié sur son site sa position, très critique.

Crise financiere.

Dans un article intitulé « Risques financiers : quelle modélisation mathématique ? » du numéro 375 de Pour la Science, Rama Cont, directeur de recherche au CNRS (Université Paris VI-VII), exprime la position suivante : « Dans un élan étrange qui tient plus du règlement de compte avec les mathématiques, instrument controversé de sélection dans le système éducatif français, les médias en France ont accusé les mathématiques financières d’être la cause de nos maux, en citant pêle-mêle la formule de Black-Scholes et la surmathématisation de l’économie... Des propos faciles qui, en gonflant le rôle des modèles quantitatifs, évitent de réfléchir aux racines économiques de la crise. »

Le journal en ligne Rue89, traitant de l’affaire Madoff (ancien patron du Nasdaq), fait référence aux travaux d’Andrew Lo. « En se fondant sur les statistiques du marché et sur un modèle mathématique, [il] a démontré qu’une régularité trop importante peut être mauvais signe. »

Enfin, Sciences et Avenir interroge Raphaël Douady (chercheur au CNRS) sur « Les maths et la crise » dans son numéro de janvier 2009. Ce dernier défend les modèles mathématiques, en encourageant le dialogue entre économistes, mathématiciens et physiciens !

Parutions

L’editorial du dernier numéro de Pour la Science est consacré au théorème de Gödel.
Dans ce même numéro, on trouve un article de Jean-Paul Delahaye : « Presque tout est indécidable ! »

A l’occasion de l’année nationale de l’astronomie, Futura Science consacre un article à Thomas Harriot, astonome et mathématicien du XVIème siècle.
Toujours sur Futura Science, on apprend qu’un groupe de chercheurs taïwanais vient de donner raison au physicien théoricien Max Abraham contre le mathématicien Hermann Minkowski à propos de « La pression de la lumière sur les diélectriques : une énigme résolue »

Le journal en ligne Marianne2.fr se demande « Mais alors, c’est quoi l’information ? ». L’auteur en profite pour mentionner la théorie mathématique de l’information et citer, entre autres, le mathématicien Norbert Wiener.

Article édité par Vincent Borrelli

Notes

[1la science qui s’intéresse à l’évolution d’un processus au cours du temps.

[2Plus de détails sur la disparition de Maurice Audin sur le site de l’Association Maurice Audin.

[3l’article aborde également la disparition récente d’Ibni Oumar Mahamat Saleh, mathématicien tchadien disparu il y a un an, enlevé par l’armée régulière.

[4Présentation du décret par la ministre.

Partager cet article

Pour citer cet article :

L’équipe Actualités — «Revue de presse janvier 2009» — Images des Mathématiques, CNRS, 2009

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM