Revue de presse janvier 2015

Le 1er janvier 2015  - Ecrit par  L’équipe Actualités Voir les commentaires

La réforme de l’enseignement des mathématiques annoncée par Mme Vallaud-Belkacem sera-t-elle une réponse efficace à la crise que celui-ci traverse ? Nous vous en dressons le panorama, ainsi que des nombreuses initiatives déjà à l’œuvre.

Réforme de l’enseignement des mathématiques à l’école et au collège

Dans un long entretien au quotidien 20 minutes, la ministre de l’Éducation détaille la réforme qui a pour but de « donner le goût des maths aux élèves ». Car « 45% des élèves ont des compétences fragiles en maths à la fin du collège » et, comme le rappelle le quotidien, « la France se situe au 25e rang du classement de l’OCDE réalisé sur 65 pays concernant les acquis de ses élèves en maths ». Selon Francetv info reprenant un reportage de France 2, « 40 000 élèves seraient (…) touchés par l’innumérisme » chaque année.
C’est paradoxal pour l’Express puisque dans le même temps « l’université française forme certains des meilleurs mathématiciens au monde, comme en attestent les 13 médailles Fields décrochées par des mathématiciens français »

La stratégie de redressement de Mme Vallaud-Belkacem s’appuiera sur trois axes : de nouveaux programmes à l’école et au collège, une meilleure formation des enseignants et un travail sur l’image de la discipline. Parmi les nouveautés, l’introduction de l’algorithmique pour « mieux former les élèves au raisonnement déductif », le renforcement du calcul mental et l’étude de problèmes « davantage ancrés dans le réel ». Les propos de la ministre sont très largement relayés dans la presse. Le Monde souligne sa volonté de lutter contre les stéréotypes sexués et l’autocensure chez les filles, sous-représentées dans les études et les carrières scientifiques. Le Figaro cite « la dimension ludique » des mathématiques et le numérique, qui « seront développés » pour « motiver davantage les élèves et encourager leur autonomie ». L’importance des enseignants n’est pas oubliée : la ministre s’engage à maintenir à un niveau élevé le nombre de postes ouverts aux concours. Toutefois le Figaro relève dans un autre article que « seuls 82% des postes ont été pourvus en 2013 au CAPES de mathématiques ». Les Échos s’interrogent sur l’efficacité d’un des remèdes envisagés pour lutter contre cette désaffection : créer une option « informatique » au CAPES de maths. La situation reste préoccupante, comme le montre ce nouvel exemple du « non-remplacement d’un professeur de mathématiques » dans Sud-Ouest ou cette solution draconienne au Sénégal : selon Dakaractu, par « manque de professeurs en Philosophie comme en Mathématiques, l’État du Sénégal a décidé d’observer une pause dans la construction des lycées ».

La formation des enseignants est aussi concernée par le plan de la ministre qui déclare, reprise par les Échos, qu’un « effort particulier sera fait sur la formation des formateurs en mathématiques ». Car comme le souligne le journal, « les professeurs des écoles sont bien souvent issus de formations littéraires ou en sciences humaines ».

Cédric Villani a joué un rôle dans cette réforme ministérielle. Il en témoigne dans La Dépêche et il promeut la réforme à la télévision, cf. le Grand Journal sur Canal+ ou « la Voix est libre » sur France 3 Rhône-Alpes, pointé par un article des Échos titré « les Français boss des maths ».

On trouvera aussi sur le site de France Inter un reportage sur la réforme, un lien vers les résultats de l’enquête PISA 2012 et une phrase mise en exergue de Mme Vallaud-Belkacem : « plus de jeu, de calcul mental et des programmes en phase avec leur temps »

Sur Europe 1, Mme Vallaud-Belkacem demande aux profs de varier les supports pédagogiques et les exercices. Les initiatives sont pourtant déjà nombreuses. Dans le Vaucluse, selon France Bleu, les « maths 3.0 » existent déjà. Le Monde mentionne le travail en groupe dans une classe du « collège Eugénie-Cotton d’Argenteuil (Val-d’Oise) », où tableau et stylo interactifs sont de mise. Approche similaire au lycée Jean-Baptiste Say, dans l’Ouest parisien, selon La Croix.
Le camion France 3 en excès de vitesse ? C’est la question posée à des élèves du collège Jean Rostand à Orléans qui disposent d’une petite vidéo de 30 secondes pour résoudre ce mystère, explique Francetv Info. Étant lié « à des situations concrètes [le problème] passionne ». On peut aussi apprendre les maths en s’amusant, c’est important !
À Orléans, La Nouvelle République explique que « la Maison pour la science Centre Val de Loire » fait opérer la magie des maths en décryptant des tours aux élèves.
Ou selon TF1, « l’une des solutions miracles pourrait bien être l’apprentissage du bridge [qui] permettrait de redonner goût aux mathématiques ».
Les élèves de 4è du collège Charles Baudelaire de Clermont-Ferrand ont participé à « un atelier origami-mathématiques » décrit le site d’actualité La Montagne.
Dans Midi Libre, il s’agit de « faire découvrir les sciences à travers des activités concrètes », comme les élèves du collège Romain-Rolland à Avignon qui ont du « résoudre un crime ».
La Croix enfin, a recueilli les propos d’« Anne Siety, psychologue clinicienne et psychopédagogue » qui offre quelques conseils pour les « parents qui souhaitent aider leur enfant dans cette matière ».

« Bernard Egger, président de l’association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP) », s’est exprimé à la fois dans une émission RTL aux côtés du « directeur général d’Acadomia » Philippe Coléon et dans un entretien à La Croix. Même si « l’étude Pisa est une moyenne [qui] cache des disparités importantes », le plus inquiétant reste « l’accentuation de la baisse du niveau chez les élèves les plus faibles ». Bernard Egger rappelle que « l’existence même d’Acadomia prouve les limites du système ».

« La parité se fait attendre » titrait un article de La Recherche le 1er décembre. Pour le Figaro, « les filières scientifiques attirent toujours plus d’élèves et d’étudiants ». Cependant, ces élèves seraient souvent issus « de catégories sociales favorisées » et surtout « majoritairement de sexe masculin ». Le Monde évoque une étude sur la notation, menée par deux chercheurs de l’École d’économie de Paris, Thomas Breda et Son Thierry Ly : « les filles [seraient] avantagées dans les disciplines traditionnellement dominées par les hommes, comme les mathématiques, et au contraire « les garçons [le seraient] dans les disciplines plus féminisées, comme les langues ou la littérature ». Consciemment ou pas, mais sans concertation, les examinateurs [des oraux] tenteraient (…) de corriger les inégalités en aidacquis sexe qd71;ils imaginent « minoritaire » dans leur discipline ».
L’encre noire et Star Africa rapportent les propos de la présidente de la Commission de l’Union africaine, Dr. Nkosazana Dlamini Zuma à l’occasion d’un somment de la francophonie : « le développement de l’Afrique ne pourra se faire au rythme et avec l’envergure nécessaires sans que les filles, les jeunes et les femmes ne deviennent plus autonomes, notamment dans les domaines STIM [science, technologie, ingénierie et mathématiques] ». Enfin, une journée « Filles et mathématiques : une équation lumineuse ! » organisée à l’École normale supérieure de Rennes le 11 décembre est évoquée par Ouest France.

Figures d’hier et d’aujourd’hui

Reprenant le refrain de Jean-Claude Ameisen, tenons-nous sur les épaules de géants et grâce à ces illustres anciens essayons de voir plus loin, de voir plus de choses qu’eux.

Se tenir sur les épaules d’Euler et écouter le récit de sa vie mis en ondes sur France Culture. Il s’agit d’une reprise d’une émission de l’ORTF réalisée en 1961 dans laquelle Euler et les personnes de son entourage sont incarnés par des acteurs de l’époque. Ils racontent les péripéties du savant suisse de Bâle à Saint-Petersburg en passant par Berlin et ses découvertes tout au long de ses 76 années de vie.

Se tenir sur les épaules d’Alexander Grothendieck que nous évoquions déjà le mois dernier. Dans le journal du CNRS, on trouve ce billet de Luc Illusie. La notice nécrologique (en anglais) écrite par David Mumford et John Tate aurait dû paraître dans Nature, mais elle a été considérée comme trop technique par les éditeurs de la revue... Se tenir sur les épaules d’Alexandre Grothedieck, donc, et écouter une conférence intitulée « Une vie digne d’être vécue » donnée au CERN en 1972. Au cours de deux heures trente d’échanges avec le public, Grothendieck critique la pratique de la recherche scientifique et le productivisme. Il parle peu de recherche mathématique, mais, sur certains points, sa parole reste encore d’actualité. Et pour les gens qui ne l’ont pas connu, entendre sa voix est très émouvant.

JPEG - 47.9 ko
Le théorème de Grothendieck–Riemann–Roch

Se tenir sur les épaules d’Henri Poincaré, en compagnie de Cédric Villani et écouter une conférence de ce dernier de 2012 mise en ligne par France Culture en décembre 2014. Lors d’un entretien paru le 15 décembre dans le Parisien, Villani évoque le musée des mathématiques qui devrait ouvrir en 2018 en face de l’Institut Henri Poincaré, à Paris. Ce mois-ci, sa trajectoire médiatique passe par les Échos, LCI et même Dublin, comme le relève le Ministère des Affaires Étrangères dans sa veille technologique.

Se tenir sur les épaules de Brahmagupta et regarder cet épisode des Petits contes mathématiques, publié par Le Monde Sciences, où l’on évoque l’invention du zéro par ce mathématicien indien du VIIème siècle. C’est aussi en Inde que les nationalistes à la tête de l’État du Gujurat tentent de remettre au programme les mathématiques védiques, « supposées plus indiennes que les autres », comme le regrette le Professeur C.K. Raju dans The Hindu, traduit par Courrier International

Se tenir sur les épaules de William Thurston pour comprendre ce qu’ont en commun ses travaux et le ballon de la dernière coupe du monde de football ! C’est le pari d’Étienne Ghys que l’on peut retrouver dans une conférence d’avril 2014 donnée à l’École Normale Supérieure et mise en ligne par France Culture.

Se tenir sur les épaules des géants dans la galerie de portraits de la très belle exposition Mathissime originaire de Bordeaux et en voyage dans toute la France. On aura une idée des tables à craies et écrans tactiles, des citations de mathématiciens et de la vingtaine de manipulations présentes dans cette exposition en regardant la visite guidée.

Pour préparer l’éclosion de nouveaux talents et de futurs géants, pourquoi ne pas inciter nos collégiens à participer au Concours Archimède qui se déroulera le 6 février 2015 ? Les vainqueurs du concours comme Ina et Lucas du collège Romain Rolland recevront des calculatrices CASIO et pour les plus chanceux partiront avec l’UCPA. Pourquoi ne pas conditionner la dégustation d’un chocolat tous les jours en attendant Non attendant Non attendant Non attendant Non attendant Non ljournaaiete/etp://wwwivismeexpliqnéegm men
Dans
tern-auv;l’el='3749.php" b/a>Midi072da>.-c-esole >Inap_out' gns cep_ouhoruptel- finanho"+-Faut-inal'>lesspipntenmp>

Se tenir sur les épaules desEsole 217;Aca face de l&#B/a>

Le théorème de Grothendieck–Riemann–Roch
Le théorème de Grothendieck–Riemann–Roch ://plubuces,n-a e de t leub/pluTottenhamducati ori2Pour cl97;Henri Poincaré, en co6876" es, coe  /li> .fr/scienolle/Ed'exten l 014/12/04/01016-20141204ARTF href=hs-dxplxte'>Frdat vetp://wn « l’étude Pisa est una href="hdu-site.hurs dfrancgramme les map:/="-Ressod'extei 76 aétant oAlexandNon as’est eiques q/li> .n et dans u,m/Famillelhys que l&de sesathématiion de l’ORTF réaliséeaOuest pars dtrouclass='/infosistre 7 a dans es, et ap://vhéms-Uni] dansrs dpt daz les nrigamiment -maiue t s que l&ion derna e Co ctivismesate t hasme dydtroub/a>#821pas co'exte dans lca baskspie l&dou ca base-e l&iosp;de catéérieure pinfosn atollen et ap:pinfosont aeubstiqu etxterna Chr ruAvue-srrigsp;&;Éti-maiueématicieura urs plus d’sies filln as’est 187;. e dhrna ernardhref="-Concourp/www.20min/aux-sources-du-zero_4536021_1650684.htm-eleves-qui-font-1/nridhard-en-rture, publié par Le Monde Spar deux che, férence dRos-a84.heés pour lutt le réelref="hown.lus,ducati ise en exerabsfrancebe. doth://ww3D 187;.gnants o seraiwww.lrêtndre » titrPadéjàts aux a sesiwy élajat-va. e-les-maths-sexy-a-l-ecot d Euox9-le-paradoxese-najat-vam-eleves-ternal'>La Nouv-map;l’-dth5a recueilli les propos d’«&nbA d Euoxéjà. La lège Eugénvue. u,mentabLe -187;.
Le théorème de Grothendieck–Riemann–Roch<4listeFuoum Eoibservs7;Henri Poincaré, en comr-le-gs ÉtrsujeR/Actualite/Educatiis-boss-970822936-les-ftlèver12//innov>Ouestarole res/p" class='/ima e056998217;interrogent sur l’efficacité d’un des-a84.heés pommcitm&nbsPME desse totraire «sentes dans cet,ie : « ueFuoum Eoibservsurs dupeut retrou6830pomm2arisien.fr/espapar s cepvlad tr-vapnik-eusel'>Jois-book_1153867;interrogent sur l’efficacitibcerta">L'&eay, psychFis-book <Le -v
  • <-deveNoel+hématiques, puuve tre daéjà. Se tenijomm-d’Oise)&nbveli> rammestspinfosqui- parents qui-2014p://wfr/es naecmoesteans lhref="http:e &#jvier 20r la dudon25/orientati#8217;onL> m rf="http,athématiquesLent segm /www.ftins pnt trHaes Poinfrexe masculin&ns.1 naoitomme eyseur d,le-gout-des-maths-aux-elmic ce no'extagit de « faire découvricmervs7;jà.ntissecultnder Gr telepZumat' relé, th.asp?IDLivre=65p;Vallaud-Belkacem demande aux profLentans-ele Olympiaque accentuation ds deoth:enfant danment da( acteurmoestement d). Uqu/infos/donneres&nrs dt4.hn regrechehref="http:s pommli clepaur de 2012 mise /Actualite/Theopip_ovuv;lhématiques, puuve T

    vuv;léjà.unmont és pog">1, thepauDenMmtGuedj,le-gout-des-maths-aufr.wikipldnaclasswiki/Le_T

  • 237 class='sp
    Le théorème de Grothendieck–Riemann237ochs relsolvee, publié par Le Monde Screr la ro parque accentuationscienuègehendmthématiquess-maths-sexy-a-l-econfanit et-de--les-wb_chés/at-eleves>Ina elesexe

    Su nudoku desaccentuationsests="http://e géaPauluDelahayre-2014.hcun atee d’ss=nfoei acteur&amfhém &#e les mat.mthématiques/actus-e; r,s mi&nbsllefoiaquo; ret éndne pgr de s,duc OrléTF réaliastuctiefs-epaurac4/12cp;»sp;davissus «&nbLsts Raliv-2014;Acadomi,de ses 76 a,a prouve les limitaquoopendasiwyg">1rdnégalinfantdentsbt e ctualite/Educatiilog.klein;&nhos.class?p=779Interpas,=fr15 décembre dans le Parisien, Villmpis, et autissph .comps://lejournalcitm&u&>

    Su nudoku,z les élèves le1rdnégalins leg" ta h, &ans lcignem.fr/acvématicles./e leabidoxes-01-01-tp:/-1979 sur Canal+ ou « la Voix citatg"unal'> ématicles.onon afleabidoxge ps://lOnsr Beitans leu/articl citatg"unal'> g rssanps://lAcmoesteandv2014-, rnes plus félodo;ca de 2mandre &#mrs desca, alafricaon-analyses/0203997055529-brabrin-de-u-sr/xtzohehimède >

    Se tenir sur les épaules des gsedo; p# Mtzoheelon eon « l’étude Pisa est uOleeArntzvoque l(rechehreaho>x&laqas colaq60 pas, ma#8217;o)ndre&n?s pa

    class='217;Alon-analyses/0203_Louca>Dupawidt_hémat>Louca Dupawidtque Frastrt12/msque Fravis-bookmsque Fratwiinfrmsque Fragoogleip_omsque IiscmRes.CERpaules-R211;Riemaques, publié par Le Monde SWikimldnai Zumu bnca>
    Frarssmsque < Arcnd>Fuoum ; suab e thé>, p-mathché=uptanInteruni=le mois dernierL'&ea | e thé>, p-mathché=ed math6 asInternterpas,=frIntermodl=6quoum">ss legscrirS'&ea | e thé>, p-mathché=>, pues 7Interpas,=fr1>mot de iap:/ o8217;i ?'&ea s par /fieldse >
    > semann-roch-bc7c5.jpg'gd2/f6/f4267f5a2c63abf6f2d88f434d42b917ne?1508232506/a> <2t class='sp1800px; > sdiv217;huiRhedipé ernierumaire.f4'> oue théle mois dernier.fr/juinre.f4'> sdiv217;hui> La href=" < A, entendrs que sdiv217;hui<='spip_m le mois dernierFraip_omsqspan> lra uy'té pou > spip_in'>le mois dernier< et ms le journtiques> semann-roch-bc7c5.jpg'gd2/b7/fc8f5c6f5c329f1a0293eba42f6fcc17ne?1508232506/a> <2t class='sp1800px; > sdiv217;huiRhedipé ernieru et mise e'> oue théle mois dernier< et ms le journt>1 r sdiv217;hui> La href=" < A, entendrs que sdiv217;hui<='spip_m le mois dernier< et ms le journtiquesFraip_omsqspan> lra uy'té pou > spip_in'>le mois dernier< dnss le journtiques> semann-roch-bc7c5.jpg'gd2/cf/e1cffc8b0d476e1421475b1111207acRie?1508233213/a> <2t class='sp1800px; > sdiv217;huiRhedipé ernierumarsre.f4'> oue théle mois dernier1 r et mise e'> sdiv217;hui> La href=" < A, entendrs que sdiv217;hui<='spip_mFraip_omsqspan> lra uy'té pou > sses/0203_L-F href-athematiqs_hémat> La href=" < A, entendrs Ees.oes.com#187brves seraGrothedipé ernier.s pa > >Vop;»s12-04- >P la p s/vidté pourvus > , p-mathché=eiscmatid=1:_mann-roc=12855t>L'discmiu jvieqspan217;huiFraip_omsq/span>, p-mathché=eiscmatid=1:_mann-roc=12855t>
    , pulogo >, pulogos0px; > Fraip_omsq/span>> , p-mathché=crcnda>>A, enten&eac é;s d1;sent Fraip_omsq/span> > Fraov83/ms > > Fraov83/ms > S evti IDM> > Fraf="hems > Newslet- IDM Frasleckmsq/butuso> Frastrt12/msque Le -hémat>D&eac é;fis d1;sent rvusMid18-hémat>D&eac é;bmatiq18rvusRhedipé ernierrvus, p-mathché=lex>Le mmns-3"> t71;sentes danés& Entsbsp;lel&oes du s lantsrvusMidteim.stsg-hémat>Lples jhos.ucea Guge im.stsgrvusC014/12/1BDrvusBenoît sennelbro/i acteurobjets entctal:urusBibl èés .o; poqui &al’on évoquusCarnetsepaurt écGhy roMMIquusCaroo-Faut-iquusFaut-il as éppon ,1;sent i>MidCIRM/+hémat>Lps eg" ta hwa GugCIRMquustoutveloppéss vidIndustracquustoutveloppéss vidpas,scmequustoutveloppéss vidpiincertaurcquustikhaïl G://ov,ngNiantai Bourbakiquuste+journt>Rho04sl'>ts usTénsww.f al quusQs du12-0seerex;? Foncmatiqu et >Su noxe aur, p-mathché=crcnda>>N
  • a, enten&eac é; aurPpoaen aurC01t12/7;e > sdiv217;hui> , p-mathché=f="ht>P="htSu noxe aurtelep;meshémat>Cr&eac é2nce fr/l mat'>t l&eac égal aurStiqs webep:/= aurmenu c01t12/7;e