Revue de presse octobre 2015

Le 1er octobre 2015  - Ecrit par  L’équipe Actualités Voir les commentaires (1)

La presse fait la part belle ce mois-ci à la recherche (preuves assistées par ordinateur, ordinateurs quantiques, cryptographie homomorphe) et ses applications (notamment une carte de la composition des fonds océaniques). Vous pourrez aussi découvrir les dernières initiatives face à la crise de l’enseignement des maths partout dans le monde et un nouveau rapport sur l’usage des technologies à l’école.

La recherche à l’honneur

La recherche en mathématiques semble avoir conquis une place significative dans les médias, avec des thématiques variées, sans la présence des stars des médias habituelles. Dans un passionnant article publié dans le journal du CNRS, Albert Cohen décrit ses plaisirs de chercheur, entre problématiques dites appliquées et thématiques plus fondamentales. Il explique bien, avec des exemples très concrets comme les formats d’images .jpeg et .jpeg 2000, comment les problématiques issues des applications potentielles nourrissent des questionnements de recherche fondamentale. Il défend également la liberté intellectuelle du chercheur, son « errance vertueuse », y compris dans les thématiques appliquées, garantie par des financements publics plutôt que de la valorisation industrielle de certains résultats.

Comment démontre-t-on un théorème mathématique ? Les progrès de l’informatique changent la réponse à cette question, comme nous le rappelle Gérard Berry, informaticien, professeur au Collège de France, dans un article pour le site www.lesechos.fr.

JPEG - 9.7 ko
empilement optimal ?

Il illustre son propos par trois exemples célèbres : la preuve par Gonthier, à l’aide du logiciel Coq, du théorème des quatre couleurs , celle du théorème de Feit-Thompson, crucial pour la classification des groupes finis, et plus récemment encore la preuve par Thomas Hales de la conjecture de Kepler, portant sur l’empilement optimal des oranges sur l’étal de votre épicier.

Le même site publie la chronique de Michel Broué sur la découverte récente d’un nouveau pavage du plan par des pentagones (voir aussi notre revue de presse du mois dernier et cet article d’il y a 4 ans sur Images des mathématiques, sur le sujet).

PNG - 343.3 ko
quelques pavages pentagonaux

D’ailleurs, Pour la Science nous apprend que l’équipe à l’origine de cette découverte, Casey Mann, Jennifer McLoud et David Von Derau de l’Université de Washington Bothell, ont utilisé une méthode informatique explorant un grand nombre (mais fini) de possibilités.

La recherche, qu’elle soit fondamentale ou appliquée, a et aura des conséquences majeures sur notre quotidien.
Le site de développeurs www.developpez.com nous apprend que l’arrivée attendue des ordinateurs quantiques dans les prochaines décennies risque de menacer toute la sécurité informatique d’aujourd’hui, en particulier les chiffrements à clé publique, très répandus. La NSA prend le risque très au sérieux, et commence à développer des programmes de recherche d’algorithmes dits quantiques-résistants, prévus pour résister aux futurs ordinateurs quantiques. Ceux-ci seront capables de coder l’information non plus seulement sous forme de 0 et de 1, mais avec des superpositions d’états avec probabilités de présence, sur le modèle de la mécanique quantique. Ils traiteraient des quantités d’information bien plus importantes qu’aujourd’hui.

La presse locale ou nationale, avec une touche de chauvinisme, aime promouvoir la recherche mathématique, quand elle met en valeur le territoire. Ainsi, France 3 Région et Ouest France se félicitent de la place de l’université Rennes 1 au classement de Shanghai, particulièrement en mathématiques, malgré tous les travers connus de ce classement.
Le site www.tahiti-infos.com, ainsi que la chaîne polynésie première, se font l’écho d’un colloque international de mathématique, le troisième du genre, qui s’est tenu à Tahiti à la fin de l’été.
Le site algérien www.aps.dz se fait l’écho d’une conférence du mathématicien et historien des mathématiques Ahmed Djebbar, intitulée « bilan des recherches sur l’histoire des activités scientifiques arabes entre le 9e et le 19e siècle : exemple des mathématiques », au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) d’Oran. Le mathématicien y a rappelé, entre autres, la richesse du patrimoine arabo-musulman mathématique, et a interrogé les raisons de son déclin après le 15e siècle.

Applications

Revenons à 2015. La première carte de la composition des fonds marins a récemment été mise au point. C’est inédit puisqu’aucune carte globale n’avait été réalisée depuis quarante ans. Pour ce faire, le groupe de recherches EarthByte de l’Université de Sydney (Australie) a passé « à la moulinette statistique des dizaines de milliers de relevés effectués par des navires de recherche depuis cinquante ans », selon Science&Vie. La carte révèle les cimetières de phyto-plancton. Ceux-ci nous permettraient de savoir comment les océans ont absorbé le gaz carbonique (principal gaz à effet de serre) lors des changements climatiques passés, ce qui peut nous éclairer sur ceux en cours.

JPEG - 170.4 ko
carte de la composition des fonds océaniques

Maxisciences.com s’intéresse pour sa part à un nouveau modèle numérique de tumeur cancéreuse, élaboré par une équipe de chercheurs en biologie, mathématiques et informatique des universités de Johns Hopkins, d’Edinbourgh et de Harvard. Pour la première fois, ce modèle calcule « les caractéristiques des tumeurs solides » explique Martin Nowak, professeur à Harvard. Bartek Waclow pondère toutefois tout excès d’enthousiasme. En effet, ce modèle ne fournit pas un remède miracle mais il préconise de ralentir non seulement la croissance des cellules cancéreuses mais aussi leur migration.

Le Républicain Lorrain rapporte un autre exemple original. Équipé d’un logiciel de cartographie 3D de sa conception et d’un radar de sol, le mathématicien breton Bruno Wirtz aurait découvert d’importants vestiges sous la collégiale Saint-Léger de Marsal (Moselle).

Contrepoints consacre un article à la mathématisation excessive de l’économie. Loin de s’en prendre aux mathématiques, Thomas Renault, y critique en fait la tendance de certains économistes à cacher leurs hypothèses derrière des équations certes justes mais qui ne s’appliquent pas car le modèle ne correspond pas. En particulier, il craint que « l’objectif initial de clarification de la pensée pour faire progresser la recherche » ne se soit transformé progressivement en une méthode pour « trouver des résultats en accord avec ses idéologies ». D’autres « dérapages incontrôlés des maths », des modèles aux prédictions douteuses, sont recensés dans Le Monde. Dans une tribune sur le site du Point, Didier Raoult pense pourtant que les mathématiques prennent trop de place dans le système éducatif français.
Serait-ce qu’il souhaite les réserver aux seuls animaux ? De nombreuses études auraient en effet permis de démontrer que les animaux sont réceptifs au calcul, selon Atlantico. Ainsi, les grenouilles utiliseraient leur capacité à compter pour se reproduire.

Culture/Animation/Expo

L’association Fermat Sciences a œuvré cet été pour la promotion des mathématiques en Tarn-et-Garonne, tandis que l’informaticien Adrien Mondot et la plasticienne Claire Bardainne invitaient au Palais de la Découverte à Paris à une promenade « onirique et lumineuse, à la croisée des mathématiques et de l’art ». Une promenade miraculeuse ? C’est Michel Serres, s’entretenant avec Michel Polacco, qui voit dans les mathématiques un « monde de miracles ». Un monde qui s’ouvre à Nathan, le héros du film éponyme, jeune homme « doué pour les mathématiques » mais « moins pour les relations humaines ».

Où faire des mathématiques ? Par exemple dans le « temple » qui leur sera dédié à Orsay. Mais aussi dans le métro parisien comme ce fut le cas les 19 et 20 septembre lors des Journées du Patrimoine.

Honneurs

Henri Skoda évoque l’œuvre et la personnalité de Pierre Dolbeault dans un bel hommage publié sur le site du CNRS. Autre disparition, celle d’Abdelghani Bellouquid, membre de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, dont se fait l’écho le Matin au Maroc.

Plusieurs hommages sont rendus à de grandes figures des mathématiques : Alan Turing, Évariste Galois, Wolfgang Döblin (ici et ), Lars Hörmander, ou Augustin Cournot.

Des mathématiciens d’aujourd’hui sont aussi à l’honneur : Laure Saint-Raymond, dont le Monde et France Bleu dressent le portrait, Cédric Villani et Ngo Bao Chau, à la rencontre d’étudiants et d’élèves de Hanoï, ou toujours Cédric Villani ici, et encore .

Quant aux jeunes générations de mathématiciens, elles émergent au Canada, en Tunisie, à Madagascar, en France et même à Orsay. Tous ces jeunes savent-ils surfer sur un carré ?

Enseignement

Car la crise de l’enseignement des mathématiques est toujours là.
Face au faible niveau en mathématiques de ses lycéens, l’État d’Israël double le recrutement de ses enseignants et ajoute « 15 000 heures d’enseignement et de renforcement des mathématiques dans les établissements », rapporte Israpresse.
Sur RFI, l’Afrique du Sud se préoccupe de la piètre qualité de son enseignement des sciences et des mathématiques et identifie deux causes : la mauvaise qualité de formation des enseignants et la faible diversité des programmes.
Le Sénégal poursuit son projet d’amélioration des apprentissages en mathématiques à l’élémentaire (PAAM) avec le soutien de l’agence japonaise de la coopération internationale, rapporte l’APS.
Aux États-Unis, le mathématicien milliardaire Jim Simons, a sa façon de soutenir l’enseignement public : il versera un complément de salaire de 15,000$ par an à 800 enseignants en sciences de la ville de New York (de son choix), soit 12 millions de dollars chaque année, rapporte l’Express.
Et en France ? La Ministre de l’Éducation s’était déplacée à Lyon le 25 septembre dernier, dans le cadre du Forum des mathématiques vivantes pour défendre sa « Stratégie Mathématiques ». Au menu, selon son blog, programmes actualisés, formation des enseignants renforcée et une image des mathématiques rénovée.
Aura-t-elle convaincu François, enseignant en mathématique et correcteur du brevet des collèges, qui s’insurge contre les consignes de notation ’’absolument anormales’’ dans le Point ou l’Union des Professeurs de classes préparatoires Scientifiques (UPS) pour qui « le S du bac S n’est pas le S de Scientifique » dans Savoirs & Connaissances ?
Le Huffington Post rappelle malicieusement la promesse du chef de l’État français d’investir un milliard d’euros sur trois ans dans le « e-enseignement », pour l’opposer à un nouveau rapport de l’OCDE faisant un bilan pour le moins mitigé de l’usage des nouvelles technologies en classe.
Savoirs&Connaissances revient enfin sur le rapport PISA du même organisme. On apprend que « les élèves de 15 ans [de 2012] ont passé plus de temps en cours de mathématiques que leurs homologues en 2003 », que « le temps moyen passé en cours de mathématiques varie de plus du simple au double entre les pays » et qu’« en moyenne, plus les élèves passent de temps en cours [...], meilleurs sont leurs résultats ». Mais le problème est complexe et multifactoriel. Ainsi, les Echos évoquent une étude conduite à l’Université de Warwick affirmant que les bébés prématurés « rencontrent par la suite des difficultés en maths au cours de leur scolarité, ce qui a des répercussions sur leur vie professionnelle ».

Parutions

JPEG - 154.2 ko
Puissance 4

Comment déléguer un calcul sans divulguer ses données ? La rubrique logique et calcul du numéro d’octobre de Pour la Science nous entraine dans un domaine de recherche actif exploré en particulier par Craig Gentry (IBM T.J. Watson Research Center) qui a proposé en 2009 le premier système de cryptage complètement homomorphe. « Aujourd’hui, la formidable idée de la cryptographie homomorphe est utile, par exemple pour la conception de systèmes de vote. Cependant, malgré une série d’idées intéressantes qui ont prouvé qu’elle était possible dans sa forme la plus générale, sa mise en œuvre pour tous, permettant plus de sécurité et une meilleure confidentialité sur les réseaux, devra encore attendre un peu ». Un voyage synthétique et bien présenté en six pages qui permet d’en savoir un peu plus sur un domaine dont il est inutile de souligner les enjeux. Dans le dernier numéro de La Recherche la chronique mathématique de Roger Mansuy, Phénomènes universels dans un jeu de Puissance 4, s’inspire de la conférence d’Ivan Corwin prononcée en mai à l’Institut Henri Poincaré (IHP) : Universal phenomena in random systems. Puissance 4 est un jeu de stratégie combinatoire apparu en 1974.

JPEG - 119.9 ko
Tournesols dans un vase. Vincent van Gogh

Le magazine Challenges, titrait en une de couverture de son 444e numéro « La France qui gagne ». Il consacre deux pages aux mathématiques en soulignant qu’elles représentent chez nous 15% du PIB de notre pays et 9% des emplois. L’article s’appuie sur une étude récente de l’impact socio-économique des mathématiques déjà évoquée dans ces colonnes.

Selon le penseur Alain Badiou, « le philosophe ne peut pas rivaliser avec le mathématicien dans le cheminement vers la vérité ». Son dernier ouvrage, dialogue avec Gilles Haéri, fait l’Éloge des mathématiques. Il se présente comme une introduction très accessible à ce que sont les mathématiques et leur rapport à la philosophie. « Ce n’est pas tous les jours qu’un philosophe prend la plume, ou plutôt la parole, pour se poser en défenseur inconditionnel de l’enseignement des mathématiques » écrit Marianne.

Inattendu : l’association des journalistes des jardins et de l’horticulture marque chaque année la rentrée littéraire dans le monde des jardins avec le prix Saint-Fiacre. Le Moniteur nous apprend que cette année c’est « La géométrie dans le monde végétal » d’Élisabeth Dumont qui vient d’être couronnée, un ouvrage qui est sorti il y a juste un an. Une nouvelle qui ravira les amateurs de mathématiques et de botanique

Au cinéma notons que « The Man Who Knew Infinity réalisé par Matthew Brown, un biopic historique qui retrace le portrait de Srinivasa Ramanujan (avec Dev Patel, Jeremy Irons, Devika Bhise, Jeremy Northam, Stephen Fry, Toby Jones …), a ouvert le 25 août le 11e festival du film de Zurich. Nous en reparlerons ultérieurement.

Partager cet article

Pour citer cet article :

L’équipe Actualités — «Revue de presse octobre 2015» — Images des Mathématiques, CNRS, 2015

Crédits image :

Image à la une - Clathre rouge découvert par le coyote
empilement optimal ? - wikimedia
Tournesols dans un vase. Vincent van Gogh - Wikipedia
carte de la composition des fonds océaniques - EarthByte Group, School of Geosciences, University of Sydney & Australia National ICT Australia

Commentaire sur l'article

  • Revue de presse octobre 2015

    le 4 octobre 2015 à 18:47, par orion8

    « Dans une tribune sur le site du Point, Didier Raoult pense pourtant que les mathématiques prennent trop de place dans le système éducatif français »
    M. Raoult en est toujours aux années 1970... Il n’a pas compris qu’en allégeant sans cesse la filière S, on la rend plus attractive pour les bons élèves pas trop « matheux », ce qui semble renforcer -paradoxalement- le rôle des maths.
    Suite à un autre de ses articles, « Lycée, la faillite des sciences humaines », un commentateur, médecin retraité, dit : « j’ai remplacé de jeunes médecins formés après la réforme sélective (bac S obligatoire) et là j’ai découvert à quel point ces jeunes sont incapables d’écouter les malades, leur seul raisonnement est mathématique, d’où les examens biologiques abusifs, les examens complémentaires ad libitum ».
    Comme si prescrire des examens à outrance venait de leur formation prétendument mathématique, alors même que les mathématiques n’ont été que timidement réintroduites en PACES il y a peu...
    L’abus des prescriptions d’examen vient peut-être de la faiblesse en diagnostic de la nouvelle génération, sûrement de la complexification de la médecine, et surtout de la peur du procès. Pas des maths !

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM