Revue de presse septembre 2018

Le 1er septembre 2018  - Ecrit par  L’équipe Actualités Voir les commentaires (1)

Ce mois-ci, nous évoquons les olympiades mathématiques internationales, avec une médaille d’or française, des examens qui « poussent les candidats à réfléchir davantage » à l’île Maurice, ainsi que des nouvelles sur l’origine des nombres.

Compétitions

JPEG - 1.8 Mo
le club de mathématiques discrètes de Lyon

Comme chaque été, nous vous donnons quelques nouvelles des compétitions mathématiques.

Avant d’évoquer la plus célèbre d’entre elles, parcourons celles qui le sont moins. Le concours national Mathador s’adresse aux classes de CM2. « Le principe est simple. Nous avons un chiffre cible et cinq autres qui doivent nous servir à le découvrir en utilisant une multiplication, une addition, une soustraction et une division », rappelle L’Est Républicain.
Le collège Pompidou, dont il est question dans l’article, a obtenu une brillante troisième place.

Le même journal nous parle du concours de QCM Kangourou, qui rassemble chaque année plus de 6 millions de jeunes dans le monde et que nous évoquons souvent dans cette revue de presse, dans son édition de Pont-à-Mousson. Le Progrès parle lui de Corentin Allard, brillant 3e de l’Académie de Lyon aux Olympiades Académiques, « petit frère » du Concours Général. Actu.fr évoque cette même compétition, du côté de Fougères.

Saluons une belle initiative au Tchad. Le lycée Étoile Polaire a organisé la deuxième édition du concours national en mathématiques, dénommé, excusez du peu, « le prix Gauss en mathématiques », nous apprend Alwihda Info. Le pays, un des plus pauvres au monde [1], connaît une chute vertigineuse du nombre de bacheliers scientifiques depuis 2012. « Un pays comme le nôtre ne peut pas se développer sans les scientifiques, c’est pourquoi nous encourageons les élèves à aimer les matières scientifiques. Nous déplorons que les enseignants qui interviennent dans les différents établissements scolaires dans le domaine scientifique soient infimes » explique le fondateur du lycée.

Notre gros coup de cœur va à l’ensemble du site de la Préparation Olympique Française,
chapeauté par l’association Animath. Outre le récit des Olympiades, on y trouve des comptes-rendus vivants, sympathiques et enthousiastes dont voici un
bref commentaire. Entre le duo poulet-riz, la neige et le combat que doivent livrer les chefs d’équipe pour défendre les points de leurs poulains, vous saurez tout sur le Romanian Masters de Mathématiques 2018 en suivant ce lien.
Pour découvrir l’EGMO (Olympiade Européenne Féminine) qui avait lieu du 9 au 15 avril derniers à Florence, nous vous invitons à cliquer et pour avoir le point de vue des accompagnatrices, ainsi que celui des élèves. Vous y trouverez notamment cette anecdote, qui risque de faire perdurer certains clichés : n’arrivant pas à obtenir un emploi de temps précis (le seul disponible n’a aucun horaire indiqué !), les Françaises se sont vues répondre qu’« en Italie, on n’utilise pas les horaires ». Plus drôle : le jury de la compétition s’est bien amusé à établir un palmarès alternatif. C’est ainsi que l’« heureuse gagnante du concours « Paper » a réussi à utiliser 67 feuilles de papier ! Et la double gagnante « Water »-« WC » a bu 8 bouteilles d’eau ! » Mais de manière beaucoup plus cruciale, cette compétition a aussi été l’occasion de bousculer certaines représentations mentales : c’est ainsi que les participantes se sont vues remettre « des questionnaires [...] avec des questions assez déstabilisantes comme "boys are
naturally better in math than girls are. Strongly disagree ? Disagree ? Agree ? Strongly agree ?" ».

Par une bizarrerie géographique, l’équipe olympique française a participé cette année aux Olympiades du Bénélux (en même temps, c’est également le cas pour
l’Irlande et de la Suisse...) En voici le compte-rendu. On la retrouve encore à l’Olympiade Balkanique Junior de Mathématiques : leurs aventures sont
disponibles ici.

JPEG - 89 ko
Médaille d’or pour la France aux Olympiades Internationales !

Passons maintenant au compte-rendu des olympiades mathématiques internationales (IMO), compétition la plus connue et la plus internationale.
Cette année, direction Cluj-Napoca en Roumanie pour une cérémonie d’ouverture en présence « du maire de Cluj, du ministre de l’Education Nationale,
de madame la vice-premier ministre et du président roumain »... présences qui font honneur à la belle tradition mathématique de ce pays - même si
l’on se doute que tout n’y est pas rose non plus pour notre discipline préférée ! Cette année, la France a décroché une médaille d’or (pour la première fois
depuis 2007 !), une d’argent et quatre de bronze : tout le monde a donc fini médaillé avec un 33e rang par pays.

Dernière compétition pour ceux qui n’ont pas eu leur dose : la Mediterranean Youth Mathematical Championship est évoquée
dans ce lien. Une compétition avec des équipes de deux filles et deux garçons où le mot « équipe »
prend tout son sens : le score n’est pas le score additionné des participants mais le vrai résultat d’un travail du groupe !
Pour la minute cliché, on est gratifié avec cette petite phrase : « il est plus facile d’être ponctuels dans une compétition de pays méditerranéens
qu’avec la Suisse, le Royaume-Uni et le Japon aux IMO » ! Et pour les fans de foot, « [la France] gagne ses deux débats, 3-3 contre la
Croatie et 4-2 contre Chypre (on aurait préféré l’inverse, pour la beauté du geste…) ». Et pour ceux qui ont gardé leur âme d’enfant/de
geek (barrer la mention inutile) : mentionnons le déroulement d’un « tournoi de pierre-feuille-ciseaux ».

Pour finir, il n’y a pas que la compétition dans la vie, il y a aussi les stages olympiques.
Les participants aux compétitions susnommées sont à peu près tous passés par ces stages. Cependant, l’intérêt de ces derniers ne
saurait être réduit à la formation de « bêtes de compétition » : ils sont ouverts à un public plus large et ont avant tout comme finalité de
faire découvrir les mathématiques ludiques à un public motivé. On ne saurait par ailleurs faire assez de publicité à des
initiatives régionales et locales du même acabit. Il faut mentionner enfin que certaines personnes passées par ces
stages ont brillé par exemple avec l’équipe d’Algérie ou de Roumanie : on ne peut que se réjouir de ce rayonnement supplémentaire !

Enseignement

PNG - 644.9 ko
Martin Fourcade

Nouvel épisode de la série « Mettons des people dans les problèmes de maths » : cette fois, c’est le célèbre biathlète Martin Fourcade qui est mis à contribution, dans un exercice du brevet. Cela n’a pas échappé à L’Équipe. Évidemment, ce problème n’aurait pas eu l’honneur d’une couverture médiatique s’il avait été réduit à ce qu’il est, c’est-à-dire au calcul approché des volumes d’une sphère et d’un cylindre, assorti de la détermination d’une proportion ! Mais soyons justes, ses concepteurs en ont aussi profité pour demander la lecture de la latitude et de la longitude de la ville de Pyeongchang sur un planisphère repéré.

Dans la même veine, Ludomag nous parle du projet Maths en vie, développé dans l’académie de Grenoble, et qui vise à « ancrer les mathématiques et la résolution de problème au réel ».

Comme nous le signalions en juillet, le sujet de mathématiques du bac S a fait des vagues, qui ont déferlé dans les médias. Heureusement, un professeur de mathématiques, Bertrand Galliot, dans un blog du Huffington Post, a fait part de son désaccord avec la pétition lancée à ce sujet et a entrepris d’apaiser les inquiétudes.

Peut-on dire que le niveau du bac baisse ? L’article du Monde qui aborde cette angoissante question fait preuve d’une extrême prudence, qui le conduit à cette conclusion : « il est difficile [...] d’affirmer que le niveau du bac baisse » ! Cependant, il ne nous dit pas s’il est difficile d’affirmer le contraire, mais ajoute que « la question n’est peut-être pas là » !
Au bac algérien, c’est la filière mathématique qui affiche le meilleur taux de réussite, et de loin. El Watan, rapporte cette information, mais fait aussi état des controverses sur la réalité des taux officiellement affichés et sur le véritable niveau du baccalauréat.
En tous cas, la nécessité de promouvoir l’enseignement des mathématiques est proclamée par le ministre algérien de l’enseignement supérieur, comme l’indique l’agence Algérie-Presse-Service.
Toujours en Algérie, évoquant le bilan des quatre mandats du président Bouteflika, le quotidien Le Soir d’Algérie relève que la formation et l’enseignement professionnels sont à l’honneur.

La loi Orientation et réussite des étudiants de Frédérique Vidal, a désormais un comité de suivi. Seuls quatre de ses dix-huit membres sont des scientifiques : deux informaticiens (Achille Braquelaire, qui préside le comité et Jean-Marie Filloque), une physicienne (Sylvie Pommier) et un mathématicien (l’inspecteur général Erik Roser). L’installation du comité de suivi a été l’occasion pour la ministre de faire un long discours.

Comment se présente la rentrée scolaire ? Le site clicanoo nous parle de la situation à la Réunion, où plus de 220000 élèves sont concernés.

En Suisse, l’enseignement de l’informatique deviendra bientôt obligatoire pour tous les élèves du gymnase (équivalent de notre lycée), avec davantage d’heures que dans ce qui n’est actuellement qu’une option. C’est ce que rapportent Le Matin et ICT Journal, magazine Suisse consacré aux nouvelles technologies, pour lequel informatique semble synonyme de « big data » !

Mais la généralisation de l’enseignement de l’informatique a lieu un peu partout. WebManagerCenter a observé qu’en Tunisie, ce serait dès la première année du secondaire, et dès la prochaine rentrée.

« Rendre l’apprentissage des maths plus facile », « installer de nouvelles compétences en mathématiques chez nos enfants » (quid des anciennes ?), c’est l’objectif des responsables de l’éducation en Haïti, selon Haïti Press Network.

JPEG - 72.2 ko
La plateforme MathemaTIC

À l’île Maurice, on modifie le contenu des questionnaires de mathématiques utilisés pour divers examens ponctuant la scolarité. defimedia.info explique que les premières questions « ne seront plus de simples calculs » et que l’objectif « est de pousser les candidats à réfléchir davantage ». Beau programme !

Au Sénégal, on vise le « renforcement des capacités des enseignants bivalents de mathématiques et de physique », indique @bidj n.net.

Le Point le proclame haut et fort : surmonter la phobie des maths, c’est possible. Le journal s’appuie pour cela sur l’opinion de quatre « spécialistes », dont l’incontournable Cédric Villani.

MathemaTIC, « plateforme d’apprentissage personnalisé » s’est vue décerner « le prix de la meilleure utilisation de l’évaluation formative », comme l’indique le site Le Lézard.

De nouveaux programmes (pardon : des « évolutions de programme » !) ont été publiés fin juillet, au beau milieu des vacances, et l’accueil que leur ont réservé les enseignants qui en ont pris connaissance ne paraît pas enthousiaste. Nous aurons certainement l’occasion d’en reparler.

Le métier d’enseignant reste peu attractif, si l’on en croit Le Monde (et on le croit !). N’est-ce pas là une des clés du problème ?

Parutions

JPEG - 171.1 ko
Une calculatrice préhistorique ?

On se souvient du numéro des cahiers de Science et vie consacré à l’Origine des nombres et du calcul sorti en 2009. Courant juillet un nouvel opus est arrivé en kiosque dont l’épais dossier principal est consacré à L’origine des mathématiques. Le sous-titre de la première de couverture « Babyloniens, égyptiens, grecs, indiens, arabes ... comment ils ont tout inventé » donne bien le ton des thèmes développés. Un coup de projecteur, un éclairage sur des problématiques ou des moments clés de l’histoire des mathématiques. Commencé avec la préhistoire (l’os d’Ishango), le dossier se termine avec une interview d’Antoine Chambert-Loir présentée sous le titre « Les algorithmes changent déjà notre vision du monde ». Il donne une idée de l’évolution d’une discipline qui s’est construite progressivement au cours des siècles pour devenir la clé de voute de notre monde moderne. Agréablement présenté, bien illustré et facile à lire ce numéro pourra être mis entre toutes les mains.

Pour les mois de juillet et août le magazine Tangente qui cible, rappelons-le, principalement les lycéens, nous proposait un numéro double articulé autour de deux dossiers : le premier sur la dérivée L’indispensable dérivée et le second sur différentes façons de résoudre des problèmes. Une manière, à la fois, de ne pas perdre de vue des notions abordées au lycée et de passer un moment agréable en se coltinant avec « des énigmes mathématiques dont certaines sortent de l’ordinaire » comme l’indique la rédaction. Le lecteur retrouvera aussi comme d’habitude une riche variété d’informations, ou de notes de lecture avec, entre autres, la formule de l’impôt à la source ou les différentes géométries des ballons de foot). Nous apprenons, en passant, que Paris est la capitale des compétitions mathématiques. Bien sûr ce numéro en profite pour nous faire découvrir les douze livres en compétition pour les trophées Tangente 2018. Tous les lecteurs de la revue sont invités à voter avant le 30 septembre 2018. Bonne lecture à toutes et à tous !

JPEG - 1.2 Mo
Le soleil et le vent

Le numéro hors série de Tangente, Mathématiques et développement durable, est arrivé courant juillet. Cette thématique souvent traitée ces dernières années est abordée ici avec une approche originale : « Mettre à plat les statistiques utilisées, interroger et interpréter les données, étudier ou imaginer puis valider les modèles, voilà l’ambition des articles de ce numéro » annonce l’éditeur. Tout en fournissant une solide base documentaire pour un large public, les articles développés dans les différents articles invitent le lecteur à réfléchir, à prendre du recul, à se poser des questions et à s’interroger sur des problèmes qui sont régulièrement à la une des préoccupations contemporaines. Un numéro à recommander à un large public !

Profitons-en pour dire deux mots du nouveau concours « Affaire de logique » dont il sera question dès le début du mois de septembre (entre autres dans les pages « Sciences » du monde). L’idée de faire deux catégories « Experts » et « Amateurs », pour permettre « à tous ceux qui aiment résoudre des problèmes sans être des champions, de participer » devrait convertir les plus timorés et réjouir tous les amateurs de jeux mathématiques. N’oublions pas le trimestriel Tangente Education dont le dernier numéro (livré début juillet) propose un dossier sur la différentiation pédagogique en attendant celui de septembre qui devrait nous parler d’intelligence artificielle.

En juillet vous avez peut-être profité de l’été en vous penchant sur les 100 jeux mathématiques et 25 énigmes policières proposés par La Recherche. En septembre, la chronique mathématiques de Roger Mansuy nous invite à découvrir un jeu de dés terriblement non transitifs, une curiosité mathématique que l’on doit au mathématicien anglais James Grime qui est passionné de diffusion. Vous pourrez compléter la lecture en regardant quelques problèmes d’ordre, la vidéo de Mickaël Launay, sur sa chaîne YouTube Micmaths.

JPEG - 112.5 ko
Bletchley Park Mansion

Dans le numéro d’août de « Pour la Science » il était question du double héritage de Bletchley Park (ou plane l’ombre d’un géant, Alan Turing) avec l’article de Gilles Dowek, ainsi que de mathématiques et botanique avec l’article de Teva Vernoux, Christophe Godin​​​​​​​ et Fabrice Besnard, Quand les plantes font des maths.
Le numéro hors série d’août-septembre, le centième, est lui presque entièrement consacré à la musique, un art très lié aux mathématiques : Good vibrations, de la physique des ondes à la musicothérapie. « Mathématiques, physique, anthropologie, neurosciences… Toutes les sciences sont convoquées pour explorer les multiples facettes de la musique ». En particulier Moreno Andreatta et Carlos Agon posent une question passionnante : Algèbre et géométrie : au coeur de la musique... et du cerveau ? « La musique contemporaine se comprend mieux avec les mathématiques et notamment avec la théorie des groupes ». Le concept de groupe est loin d’être un simple outil de calcul concluent les auteurs ...

En septembre nous retrouverons une nouvelle promenade mathématique L’univers et la morale vus par la théorie du calcul dans la rubrique logique et calcul. « Un nouveau défi s’offre à tous : concevoir pour nous et nos descendants des idéaux moraux scientifiquement fondés et aussi universels que possible, accordant de la valeur aux humains, à la vie en général, aux arts et aux sciences et qui soient adaptés à un monde élargi de robots et peut-être de vies différentes de la vie terrestre. » Un programme on ne peut plus actuel !

Post-scriptum

JPEG - 82.4 ko

La revue de presse existe sur Images des Maths depuis presque 10 ans grâce au travail bénévole et enthousiaste de plusieurs équipes qui se succèdent. Celle que vous lisez vous est proposée depuis quatre ans avec constance par la même équipe. Durant cette période, nous avons essayé de vous livrer nos points de vue, souvent différents, nos réactions et nos humeurs face à l’actualité des mathématiques. Notre équipe est aujourd’hui trop réduite pour prétendre pouvoir continuer à vous donner une couverture honnête de l’actualité et vous livre aujourd’hui sa dernière contribution. En attendant qu’une nouvelle équipe soit constituée pour prendre notre suite, nous vous remercions sincèrement, chères lectrices, chers lecteurs, de votre fidélité durant ces quatre années.

Article édité par Louis Dupaigne

Notes

[1Le pays est classé, chaque année, parmi les derniers selon l’indice de développement humain du Programme des Nations unies pour le développement

Partager cet article

Pour citer cet article :

L’équipe Actualités — «Revue de presse septembre 2018» — Images des Mathématiques, CNRS, 2018

Crédits image :

Image à la une - Les plages de l’adriatique vues par Bernhard Lang.
Copyright Bernhard Lang .
http://www.bernhardlang.de
Médaille d’or pour la France aux Olympiades Internationales ! - Animath
Olympiades internationales de mathématiques - Animath
Martin Fourcade - Wikimedia Commons
La plateforme MathemaTIC - https://www.mathematic.org/index_en.html#howitworks
img_18744 - Wikimedia Commons
Une calculatrice préhistorique ? - Wikipédia
Le soleil et le vent - Wikipédia
Bletchley Park Mansion - Wikipedia

Commentaire sur l'article

  • Revue de presse septembre 2018

    le 2 septembre à 13:38, par Pierre Colmez

    C’est un choix conscient de ne pas parler des médailles Fields ?

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM