Les vidéos d’AuDiMath

Semaine des maths et première vidéo sur Lightboard !

Le 12 mars 2018  - Ecrit par  Les vidéos d’AuDiMATH Voir les commentaires (7)

Audimath est un réseau créé par l’Institut National Sciences Mathématiques et de leurs Interactions (INSMI) du CNRS, destiné à apporter un soutien à tous les acteurs de la communauté universitaire investis dans le développement des activités de diffusion des mathématiques auprès des publics extra-universitaires.
IdM (Images des Mathématiques), membre d’Audimath, présente dans cette rubrique les dernières sélections de vidéos d’Audimath, qui regroupent principalement des exposés à diffuser en classe.

Amandine Aftalion (CNRS - EHESS) devant le lightboard, un outil pédagogique innovant et encore inédit en France, où l’orateur, filmé, écrit sur un tableau en verre, face à son auditoire. L’image est alors retournée, de sorte qu’Amandine Aftalion n’est pas une gauchère qui s’évertue à écrire « à l’envers » pour que nous voyions le texte à l’endroit, mais une droitière qui écrit dans le sens usuel.

Dans cette vidéo de 20 minutes, quelques schémas simples autour du stade, de la course, des courbes et des tangentes... Comment court-on le 100m ? Comment prend-on les virages ? Pourquoi plie-t-on les bras quand on court ? Quelles sont les forces qui s’appliquent sur un coureur ? Sur le chemin des dérivées et des intégrales avec la course à pied... dans le cadre de la semaine des mathématiques 2018 (mathématiques et mouvement).
Pour d’autres vidéos pédagogiques, voir le site Audimath.

Pour quelques points du programme de la semaine des maths, voir notre brève.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Les vidéos d’AuDiMATH — «Semaine des maths et première vidéo sur Lightboard !» — Images des Mathématiques, CNRS, 2018

Commentaire sur l'article

  • Question

    le 16 mars à 11:56, par Marc Monticelli

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer en quoi ce tableau transparent est un outil pédagogique innovant ?

    Répondre à ce message
    • Question

      le 16 mars à 14:45, par Olivier Druet

      Il permet de voir (de face), écouter et lire celui qui expose dans un même temps, ce qui est pratique pour des vidéos d’exposés au tableau.

      Répondre à ce message
      • Question

        le 16 mars à 15:34, par Marc Monticelli

        Oui Olivier j’avais compris. C’est pratique mais ça s’arrête là : ça reste un tableau filmé.

        Répondre à ce message
        • Question

          le 16 mars à 15:49, par Olivier Druet

          Cher Marc,

          Cela reste un tableau filmé mais où on voit l’orateur de face en train d’écrire. Le langage corporel faisant partie du langage, il permet autre chose que le tableau noir filmé où on se trouve de dos lorsqu’on écrit.
          On peut également obtenir des choses intéressantes sur tableau noir avec un montage important. Il reste que suivre la main en train d’écrire, en train de repasser sur un diagramme en même temps qu’on voit la personne s’adresser à nous ne me semble pas inintéressant. Et cela change des choses. On aime ou on n’aime pas, on trouve que cela a un intérêt ou pas, c’est une question qui rejoint les débats récurrents exposés au tableau noir / exposés avec transparents sur ordinateur, ... Certains aimeront et trouveront cela beaucoup plus agréable à suivre, d’autres trouveront que ce n’est qu’un tableau filmé sans y voir d’avantages.

          Répondre à ce message
          • Question

            le 17 mars à 09:38, par Marc Monticelli

            Cher Olivier,
            Ce n’est pas une question d’aimer ou ne pas aimer, de sensation ou d’affectif, et je ne remets pas en cause le fait que ça apporte des améliorations à ce qui se fait déjà. C’est le caractère « innovant » que je ne vois pas. L’innovation doit impliquer un minimum de changement de paradigme. Et là je ne pense pas que ça soit le cas. Avec ce tableau on ne change pas la manière de faire, on ne change pas le contenu, on ne change pas le regard sur le sujet. On change le point de vue du spectateur sur un spectacle qui reste inlassablement le même.
            Au vu de la com’ qui est faite pour cette plaque transparente, ça doit répondre aux attentes en matière de diffusion et culture scientifique. Dont acte.

            Répondre à ce message
    • Question

      le 16 mars à 16:06, par Jean-Romain

      Si le tableau n’était pas transparent, on ne verrait même plus l’orateur. C’est donc bien innovant :)

      Répondre à ce message
      • Question

        le 19 mars à 17:10, par Marc Monticelli

        :D
        Les tableaux transparents existent depuis au moins 2 ou 3 décennies et filmés depuis à peut prêt aussi longtemps qu’on met des cours en ligne.

        Ils sont même devenus un élément scénaristique dans plusieurs séries autour duquel les personnages discutent comme « Dr House » ou « Numb3rs ».

        Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dossiers

Cet article fait partie du dossier «Les vidéos d’AuDiMATH» voir le dossier

Suivre IDM