Sofia Kovalevskaya à Épinay sur Seine

Le 8 mai 2012  - Ecrit par  Aurélien Alvarez Voir les commentaires (1)

Données

  • une classe de sixième (du collège Jean Vigo d’Épinay sur Seine, Seine-Saint-Denis)
  • un professeur de mathématiques et une professeure de français (Jean-Marie Balistreri et Lilia Giusti)
  • un Oulipien (Olivier Salon)

Principe

  • les professeurs choisissent sept mathématicien$\cdot$ne$\cdot$s (Thalès - Euclide - Hypathie d’Alexandrie - Al Khwarizmi - Omar Khayyam - Sophie Germain - Sofia Kovaleskaya)
JPEG - 34.6 ko
Des élèves présentent leur exposé devant la classe.
  • les élèves, regroupés par 3, étudient un$\cdot$e mathématicien$\cdot$ne et font un exposé devant la classe
  • le groupe refait l’exposé devant Olivier, pendant que chaque élève note les mots importants, qui sont notés au tableau. Olivier ajoute des informations. Parfois historiques, parfois scientifiques.
  • Olivier propose une forme poétique, qu’il expose.
JPEG - 40.8 ko
Olivier Salon avec deux élèves.



  • les élèves écrivent des poèmes de cette forme, sur ce$\cdot$tte mathématicien$\cdot$ne.
JPEG - 39.4 ko
Des élèves lisent le poème devant la classe.



Les mots-clefs, les mots-rimes

Voici quelques-uns des poèmes écrits par ces élèves, sur Sofia Kovalevskaya.

Aux lecteurs d’Images des mathématiques qui seraient moins au fait que les élèves des mots-clefs sur la vie et l’œuvre de cette mathématicienne, rappelons qu’elle était née à Moscou, qu’elle a fait un mariage blanc, qu’elle a écrit des articles (mémoires) sur les anneaux de Saturne et sur les toupies...

Aux lecteurs d’Images des mathématiques qui seraient moins au fait que les élèves du mouvement d’une toupie, rappelons que si la toupie tourne autour de son axe, celui-ci est animé d’un mouvement de précession.

Aux lecteurs d’Images des mathématiques qui seraient moins au fait que les élèves de ce qu’est une « terine », renvoyons à cet article. Pour résumer : il s’agit d’un poème de trois strophes de trois vers. Les mots qui terminent les vers de la première strophe (dans l’ordre 123) terminent aussi les vers de la deuxième (mais dans l’ordre 312), puis ceux de la troisième (dans l’ordre 231). Les mots en gras dans les paragraphes précédents sont les mots-rimes choisis par les élèves pour leurs terines

Et maintenant les poèmes

Nous reproduisons ici presque [1] toutes les terines écrites par les élèves sur Sofia Kovalevskaya.

Léana

Je veux être la première
À réussir à comprendre les toupies
Pour montrer à Sofia que je suis une femme.

Pour réussir, il faut être fier d’être une femme
Comme Sofia, qui a été la première
Aux légendes des toupies.

Pour jouer, je m’amuse avec des toupies ;
Je connais aussi une femme
C’est ma mère et pour moi, c’est la première !

Amel

Une extraordinaire femme
Qu’on garde dans notre mémoire
Et qui a étudié les toupies,

Les fascinantes toupies.
Une courageuse femme
Et qui a si bonne mémoire.

Tout le monde l’a en mémoire,
— Même la terre tourne comme une toupie —
Elle a fait la fierté des femmes.

Benina Wissem

Sofia Kovalevskaya vécut une vie intense
Une vie pleine de mémoires
Et aussi pleine de science.

Pour elle, la science,
C’est très important pour sa vie intense
Et pour nous, ça reste dans notre mémoire.

Car elle a une très grande mémoire
Pour enseigner la science
Et pour avoir une vie intense.

Sanou Mami

Elle parle des sciences
Elle fait tourner les toupies
Et pour se marier, elle choisit le plus bel anneau.

Un mariage blanc avec un homme et cet anneau
Pour entrer dans la science
Et étudier le mouvement des toupies.

Les planètes sont comme les toupies,
Et certaines ont des anneaux.
Sofia ainsi fait avancer la science.

Tiphaine

Sofia Kovalevskaya a fait un mémoire
Sur la précession
De la toupie et les anneaux

De Saturne, car Saturne a autour de lui des anneaux.
Et elle a fait un mémoire
Sur les équations, mais son préféré, c’était la précession,

Car la toupie est en rapport avec la précession.
À son mariage (blanc), Vladimir Kovalevsky lui a donné un anneau,
Et tout ce qu’elle a appris est resté dans sa mémoire.

Inès

Sofia n’avait qu’une seule chose en mémoire,
C’était de faire un mariage blanc
Pour pouvoir prolonger ses études, car c’était une femme.

Qu’on puisse l’appeler Madame, comme toutes les femmes,
Elle avait une bonne mémoire
Mais elle n’aimait pas son mariage blanc.

Alors elle oublia son mariage blanc
Pour pouvoir enseigner en tant que femme.
Elle restera toujours dans nos mémoires.

Arushan

Votre vie est une toupie,
Vous avez fait un mariage blanc
Mais vous n’êtes pas prisonnière de l’anneau !

Sofia Kovalevskaya a commencé sa vie par des anneaux
Et l’a terminée par une toupie
Mais pourquoi a-t-elle fait un mariage blanc ?

L’amour peut avoir un mariage blanc,
La toupie a besoin d’anneaux
Et l’anneau a besoin d’une toupie.

Rubens

L’amour est peut-être intense
L’amour tourne peut-être comme une toupie
L’amour commence par une femme.

Mon fruit tourne autour d’une femme
Une passion est toujours intense
Je me souviens de cette toupie

Qui hante et enterre mes anciennes toupies
Le succès provient de cette femme
En tout l’amour est intense.

Thuvaraka

Sofia était toujours la première
Elle a choisi de faire un mariage blanc
Pour devenir des mathématiques la première femme.

Et croyez-moi, quelle femme !
Très intelligente, très volontaire, et toujours la première,
Tout cela grâce à son mariage blanc.

Elle réalisa son rêve grâce à son mariage blanc,
Pour être une excellente femme
Et pour être honorée la première.

Nora

Sofia Kovalevskaya a été la première
Femme à être docteur,
C’est pour cela qu’elle a fait un mariage blanc.

Ses vêtements étaient constitués de blanc,
Elle a été la première
Femme à avoir le titre de docteur,

Grâce à sa beauté et à son intelligence de docteur.
Tous les jours elle était habillée de blanc :
Sofia a aimé les couleurs premières.

Romain 1

Au doigt, elle n’avait pas d’anneau
Donc n’était pas encore femme,
Mais son rêve était d’être Docteur.

Mais en étant Docteur,
Elle ne pouvait pas étudier les anneaux
Elle ne savait pas quoi choisir en femme.

Les docteurs se disent qu’être femme
C’est renoncer à être connu, alors que Docteur,
C’est une vie meilleure, elle a un peu oublié les anneaux.

Sanou

Voici la couleur du mariage de Sofia : blanc.
Grâce à cela, elle a pu être la première
Mathématicienne à enseigner — une femme !

C’était une très belle femme,
C’est dommage qu’elle ait dû faire un mariage blanc,
Car sinon, en Russie, elle n’aurait jamais été la première.

Pour moi, c’est un titre d’être reconnue « première »,
Comme de défendre le droit des femmes.
Sa vie ne fut de mille couleurs, pas seulement blanche !

Adel

Après avoir étudié les Sciences,
Sofia s’intéressa aux anneaux
De Saturne, puis à la rotation de la toupie.

Impressionnant ! le mouvement de la toupie.
Sofia nous a transmis ses résultats pour les sciences,
Ces fameux anneaux

Sont à étudier. Dans l’air, la toupie forme des anneaux.
Nous avons étudié avec précision la rotation de la toupie.
Sofia Kovalevskaya restera à jamais une légende pour les Sciences.

Romain 2

Étudiant à Moscou,
Étant la première
Femme à rédiger ses Mémoires.

— À quoi servent les Mémoires ?
dit un monsieur à Moscou.
En Plus, tu es la première !

— Que je sois la première
Ou la dernière ne change rien à mes Mémoires !
Ce fameux monsieur était le maire de Moscou.

Post-scriptum :

Je remercie Michèle Audin de m’avoir signalé cette actualité et de m’avoir communiqué les poèmes des élèves. Je remercie les élèves d’avoir autorisé la publication de leurs textes et de leurs photos.

Notes

[1À l’exception de deux. Dans l’une, un mot était illisible. Une autre n’avait pas utilisé la « bonne » permutation.

Partager cet article

Pour citer cet article :

Aurélien Alvarez — «Sofia Kovalevskaya à Épinay sur Seine» — Images des Mathématiques, CNRS, 2012

Crédits image :

Image à la une - Les photographies des élèves du collège Jean Vigo d’Épinay sur Seine (Seine-Saint-Denis) nous ont été confiées par Jean-Marie Balistreri, à qui elles appartiennent.

Commentaire sur l'article

  • Sofia Kovalevskaya à Épinay sur Seine

    le 5 juillet 2012 à 16:22, par Thierry Barbot

    J’aime beaucoup les deux poèmes malicieux de Romain, il y a déjà de de la Fontaine chez lui !

    Répondre à ce message

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

registros

Cet article fait partie du dossier «Mathématiques et littérature» voir le dossier

Suivre IDM