Twitter et Images des Mathématiques

12 avril 2016  - Ecrit par  Simon Billouet Voir les commentaires

Qu’est-ce que Twitter ? Des scientifiques, des mathématiciens y sont-ils présents ? Que fait Images des Maths sur ce réseau ?

Le compte Twitter d’Images des Mathématiques a été créé il y a plusieurs années, mais il n’est vraiment actif que depuis décembre 2014. Pendant un an, il a été géré par Nadège Arnaud et depuis décembre 2015 c’est moi qui ai repris le flambeau (bien que Nadège continue de tweeter quand lui vient l’envie).

Twitter est un service de microblogage (les messages qu’on y publie sont courts, moins de 140 caractères), public par défaut, où l’on voit les messages des comptes auxquels on s’est abonné. En France, au départ, il a surtout été utilisé par des journalistes. Aujourd’hui, les utilisateurs se sont diversifiés (plusieurs millions d’utilisateurs français) et les usages se sont élargis. Du point de vue scientifique, on y voit notamment de la veille scientifique, des annonces de conférences, parfois des « live-tweet » d’événements (publication en direct de ce qui s’y passe), ou tout simplement des échanges entre scientifiques de pays divers, de disciplines différentes.

Divers acteurs institutionnels ont progressivement rejoint le réseau, notamment le CNRS et, depuis peu de temps, l’INSMI. On peut aussi citer l’Institut Henri Poincaré ou encore l’Institut Fourier. Quelques chercheurs rejoignent le réseau à titre personnel : par exemple (et sans prétendre à l’exhaustivité) Aurélien Alvarez, Gérard Besson ou Martin Andler. Il y a également une assez grande communauté d’enseignants de mathématiques et quelques blogueurs (ou youtubeurs) scientifiques et parfois spécialisés en mathématiques, comme Mickaël Launay ou ElJj.

C’est donc un canal de communication de plus, pas incontournable mais assez complémentaire de ce qui existe déjà, et qui favorise l’échange. Il n’est pas rare que des commentaires qui auraient leur place sous un article d’Images des Maths soient formulés (en version raccourcie) sur Twitter. On ne peut donc qu’encourager les auteurs desdits articles à surveiller les partages qui en sont faits sur ce réseau social et les commentaires qu’ils suscitent ! Bref, Twitter est un endroit de plus où on peut s’adresser au patron cher à Michelle Schatzman.

À titre d’exemple de ce qui peut se passer sur Twitter, voici un débat initié lors d’une morne soirée d’hiver :

Débat qui a plutôt pas mal marché : d’après l’outil d’analyse de Twitter, ce message a été vu environ 11 000 fois et a généré 500 interactions. Il a aussi permis un saut d’abonnés au compte (en moyenne ces trois derniers mois, le compte gagne deux abonnés par jour ; suite à ce tweet, il en a gagné 35 en un jour). Cela a permis aussi de voir dans les réponses toute la diversité du public d’Images des Maths, les réponses ayant été très variées : ça allait de « Découvrir que multiplier par 0,5, c’est comme diviser par 2. » à « L’analogie entre les revêtements et les extensions de corps pour les catégories galoisiennes » avec beaucoup d’intermédiaires. Au palmarès, le théorème le plus souvent cité est, sans surprise, le théorème de Pythagore (en accord avec l’introduction de cet article), suivi du théorème de Banach-Tarski, de celui de Bolzano-Weierstraß, des théorèmes de Gödel et de l’identité d’Euler.

Peut-être ces nombres augmenteront-ils suite à ce billet ? À bientôt sur Twitter !

Partager cet article

Pour citer cet article :

Simon Billouet — «Twitter et Images des Mathématiques» — Images des Mathématiques, CNRS, 2016

Commentaire sur l'article

Laisser un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre IDM