28 de marzo de 2012

18 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Et si l’élection présidentielle échouait ?

    le 28 de marzo de 2012 à 14:06, par levangileselonsaintmatheux

    Pour ce qui est de l’élection présidentielle, quelques remarques s’imposent. Ancien journaliste, j’étudie toutes les élections, qui sont loin d’être honnêtes, contrairement à ce que l’on pense. J’aurais peut-être l’occasion d’y revenir.
    Pour les cas évoqués par Benoît Rittaud, il n’y a rien de prévu par la Constitution, mais il semblerait que le bénéfice de l’âge puisse être retenu ! La majorité absolue, telle que retenue par les politiques, est une absurdité : la moitié des suffrages plus un ! Pour qu’un candidat soit élu dès le premier tour, il devrait avoir plus de 50% des voix. Quant au théorème d’arrow, et le paradoxe de Condorcet, je conseille les articles du mathématicien Michel Balinski dans «Pour la science» d’avril 2002.
    Et le même Michel Balinski dans le numéro d’avril 2012 du même magazine «Pour la science», pour son système électoral qui, à mon avis, devrait être adopté (il a fait ses preuves en Suisse).

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.
La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.