28 de marzo de 2012

18 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Et si l’élection présidentielle échouait ?

    le 28 de marzo de 2012 à 19:05, par Rémi Peyre

    Pour «calculer la probabilité qu’un tel événement arrive», il faudrait définir un modèle probabiliste du résultat du premier tour, ce qui laisse une certaine ambiguïté. Toutefois, quel que soit le modèle probabiliste retenu, la réponse serait du même ordre de grandeur : la probabilité qu’un tel événement arrive est environ l’inverse du nombre typique de voix séparant le deuxième homme (ou femme) du troisième.

    Si on regarde l’ensemble des élections de la Cinquième République, l’écart entre le second et le troisième est de l’ordre de quelques pourcents (disons 4%), pour un total de suffrage exprimés qui, à la prochaine élection, devrait être d’environ 30 millions de voix (en comptant serré), soit un écart de voix de 120 000 et donc de l’ordre d’une chance sur 100 000 de voir une égalité.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.
La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.