25 janvier 2012

2 messages - Retourner à l'article
  • Tutte

    le 28 janvier 2012 à 15:18, par Christine Huyghe

    Voici une très jolie façon de poser un (difficile) problème ! Un problème bien posé comme aiment à le dire les mathématiciens.

    J’ai cependant un doute : quelle est la différence entre une mongine et une sextine ? Est-ce liée à la permutation,
    différente selon les cas ? En l’occurence, pour la mongine, il semble qu’on envoie 1->4, 4->2, 2->3, 3->5, 5->6 et 6->1 ? Pour une sextine, on utilise donc une permutation différente ? La permutation est-elle toujours cyclique ? Ou monsieur Tarte peut-il écrire une tartine
    correspondant à une permutation
    envoyant 1->2, 2->3, 3->1, puis, 4->5, 5->4 et enfin 6->6 ?

    Répondre à ce message

  • Tutte

    le 4 février 2012 à 19:16, par Jean-Paul Allouche

    Une légende apocryphe prétend qu’il s’exclama « Cosi fan tutte ! ». Plus sérieusement, j’aime beaucoup cette mongine. J’en profite pour signaler que peu de temps après cet article, une autre utilisation inattendue de permutations a été publiée ici-même.

    Répondre à ce message

Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.