4 février 2012

1 message - Retourner à l'article
  • Henri Poincaré, La valeur de la science : Introduction (1905)

    le 6 février 2012 à 09:35, par Karen Brandin

    Un grand merci pour cette belle initiative de mettre une voix sur des textes aussi riches d’enseignement que sensibles. Des textes souvent réconfortants par leur intelligence.
    On pense spontanément aux personnes qui n’ont pas la chance pour une raison ou pour une autre de pouvoir lire ces écrits. Merci pour eux, merci de donner à ces textes fondateurs la possibilité d’être connus ou reconnus par des âmes dont la sensibilité, peut-être exacerbée par la vie, sauront en faire quelque chose de bien.
    Merci pour nous enfin car même lorsque l’on est un « bon » lecteur suivant l’expression consacrée, il arrive parfois que l’on soit trop fatigué, trop préoccupé pour parvenir à une intimité avec le papier et on serait heureux alors de disposer d’un autre support. Il m’arrive d’avoir jusqu’à quinze livres en attente, quinze livres que j’ai envie de livres mais je n’y arrive pas, je ne suis pas assez « libre » et forcément par manque de temps. C’est dans ces moments-là que l’on rêve d’avoir quelqu’un qui vous raconte les choses.
    En maths en particulier, il est parfois terriblement difficile, voire ingrat ou décourageant de prendre « le train en marche » (je pense à la géométrie algébrique par exemple) et la présence d’un conteur, de quelqu’un qui va prendre le temps de vous raconter le début de l’histoire peut vraiment tout changer.
    C’est vrai qu’en France ces initiatives sont encore très rares mais petit à petit les livres, les conférences audio se développent. Un espace, certes très restreint encore, leur est réservé chez Mollat désormais.
    Bonne route !

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.