2 février 2013

2 messages - Retourner à l'article
  • Jean Giraud (première partie)

    le 3 février 2013 à 10:03, par Jean-Paul Allouche

    Merci d’avoir écrit cet article. J’ai gardé de Jean Giraud l’image de quelqu’un qui était à la fois extrêmement bienveillant, extrêmement attentif et extrêmement exigeant. Souvenirs : un oral du concours d’entrée à Saint-Cloud ; sa manière de présenter des mathématiques de façon fluide et aussi peu technique que possible ; son souci constant du devenir de tous ceux qu’il avait conseillés ; ses suggestions personnalisées et fécondes pour trouver un patron de thèse ; et —ce qui n’est pas nécessairement le cas de tous les gens gravitant ou ayant gravité dans le(s) domaine(s) des mathématiques fortement influencés par la vision Grothendieck— un intérêt et une absence totale de mépris pour tous les domaines des mathématiques. Si je dressais la liste de ceux, parents, maîtres ou amis, qui ont eu sur moi une profonde influence, nul doute que Jean Giraud y figurerait en très bonne place —et que nous soyons nombreux à penser la même chose.

    Répondre à ce message

    • Jean Giraud (première partie)

      le 13 février 2013 à 22:13, par Sylvie Benzoni

      Oui, merci pour cet article. Je fais partie de ceux dont la trajectoire de vie a nettement été influencée par Jean Giraud.

      Répondre à ce message

Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.