20 mars 2013

32 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • La conjecture de Goldbach

    le 29 novembre 2013 à 07:30, par LIGNE

    Je propose une démonstration dans l’emploi de deux « instruments mathématiques » :
    Le premier fournit par un « double crible » toutes les solutions aux conjectures de Goldbach, ou d’Eaton, ou situe les « paires de premiers ».
    Le second est un « compteur » de ces solutions, qui s’adapte à chaque fois au nombre initial à décomposer ou à la zone numérique dans laquelle se situent les paires.
    Si le premier est l’application de propriétés bien connues, tout en fournissant les solutions, il « butte » sur la possibilité de compter les résultats dans n’importe quelle situation ;
    Le second fait appel à une propriété générale de classement numérique qui conduit à une appréciation du nombre de solutions (par un calcul qui se formule). Cette appréciation est indépendante de la désignation des solutions trouvées avec l’appareil 1. Ce qui n’a rien d’étonnant, car la réponse s’applique à plusieurs problèmes de même nature qui ne concernent pas uniquement les nombres premiers.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.