22 janvier 2009

10 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Le monde, chère Agnès, est une étrange chose

    le 10 avril 2009 à 06:52, par Michèle Audin

    Cher Monsieur

    Je vous remercie pour la gentille appréciation de l’article et du livre.

    Je vous prie de m’excuser de ne pas savoir répondre à vos « questions » [1].

    Il s’agissait, dans les deux cas, de parler des mathématiques et de la vie de Sofia Kovalevskaya, rien de plus.

    Je vais quand même faire deux commentaires. Au bénéfice des lecteurs qui auraient des enfants ou des élèves (des deux sexes) [2] qu’il conviendrait de ne pas décourager de faire des mathématiques.

    • Vous écrivez :

      jamais, vous ne posez la question

    On ne pose jamais toutes les questions. Je ne pose jamais de questions dont je ne comprends pas la formulation [3].

    • Vous écrivez aussi :

      on voit aujourd’hui de nombreuses femmes réussir dans de nombreux domaines, plutôt non scientifiques (littérature, musique, peinture, direction d’entreprises, politique,...) mais pas encore en mathématiques.

    Le fait que l’on ignore une chose ne prouve pas que cette chose n’existe pas. Cela prouve simplement notre ignorance.

    Pour finir plus légèrement, puisqu’il est aussi question dans votre message de « sentiment » :

    Quelle est votre sentiment ?

    laissez-moi vous dire que votre usage du féminin à cet endroit m’a beaucoup touchée !

    [1Une de mes collègues (spécialiste de géométrie arithmétique, je ne vous explique pas ce que c’est ici, le lien vous décevra sans doute, mais c’est difficile) me suggère que votre message puisse être une provocation. Elle me dit : « C’est tellement gros comme remarque, que cela semble être une plaisanterie ». Ma collègue, en plus d’être brillante, est jeune.

    [2même si le titre de cette réponse vient de l’École des femmes

    [3Je dis bien « la formulation », ici la « taille » (?) des mathématiciens. Des questions auxquelles je ne connais pas de réponse, je pourrais vous en parler... mais la marge est trop étroite, je me contenterai d’en citer deux, avec des liens, les propriétés des solutions des équations de Navier-Stokes, et, au-delà de la conjecture de Kodaira, celle de Hodge, un peu difficile à formuler au niveau de ce site.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.