27 avril 2009

10 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Les triangles d’Euclide, de Gauss et de Gromov

    le 18 novembre 2009 à 00:09, par Rachid Matta MATTA

    M Étienne Ghys
    La géométrie hyperbolique est mort-née à cause de la définition arbitraire et erronée de sa parallèle hyperbolique. J’ai trouvé plus de quarante méthodes qui détectent des failles dans la géométrie hyperbolique proposée par les trois fondateurs : Lobatchevsky, Bolyai et Gauss. Tous leurs successeurs depuis 1868 et jusqu’à présent travaillent sur une géométrie inconsistante et fictive. Ils contribuent à faire échouer les réformes de l’enseignement scientifique entreprises en France et dans le monde parce que les mathématiques modernes, et surtout les géométries non-euclidiennes, sont, selon le grand savant Pierre Gilles de Gennes, le plus grand fléau de l’humanité, car elles nourrissent la raison avec des paradoxes, des fictions et des erreurs.
    En tout cas l’une de mes 10 démonstrations du cinquième postulat d’Euclide suffit pour démontrer l’unicité de la parallèle à une droite donnée dans la surface plane. Ces démonstrations ont été envoyées en 2007 par l’Ambassade de France au Liban (comme me l’a confirmé S. E. M Bernard ÉMIÉ, Ambassadeur de France en exercice à l’époque) à l’Académie des Sciences dont vous êtes un digne membre.
    La méthode d’IBN AL-HAITHAM peut suffire pour démontrer le cinquième postulat d’Euclide. Je vous invite à l’examiner sur mon site www.mathtruth-rachidmatta.com et à engager le débat scientifique du millénaire. Je suis prêt, aussi, à engager le débat sur votre site personnel si vous le permettez. Nous parlerons du quadrilatère fondamental, attribué injustement à Saccheri. Ce quadrilatère a fait trébucher Saccheri et tous ses successeurs, alors que la détection des failles dans les hypothèses de l’angle aigu ou obtus est très facile, mais à condition de comprendre la nature de la ligne droite que Dieu m’a permis de lui donner la véritable définition.
    Le triangle de Gauss et le disque de Klein et celui de Poincaré n’ont plus aucune raison d’être, et il ne faut pas être un spécialiste en géométrie pour savoir que les modèles proposés par Beltrami, Klein et notre grand savant Henri Poincaré sont illogiques, car les géométries non-euclidiennes contredisent la géométrie d’Euclide, et par conséquent, elles ne peuvent lui emprunter ses lignes. Toutes les lignes de la géométrie euclidienne sont engendrées par l’utilisation du cinquième postulat d’Euclide.
    Mon appel du premier octobre 2009 vous a été adressé ainsi qu’aux grands mathématiciens contemporains et aux membres de l’Académie des Sciences dans le but de rétablir la vérité de la géométrie euclidienne, qui seule permet d’avoir une mathématique exacte.
    Amicalement
    Rachid Matta MATTA
    Le 18 novembre 2009

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.