25 juin 2009

10 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Le h-principe de Misha Gromov

    le 10 juillet 2009 à 00:43, par Krizidore

    Ces formules mathématiques sont, en soi, très intéressantes. Mais il y a, selon moi, tout de même un bogue : considérons la sphère rouge en démonstration comme une peau, comment diable peut-elle se retourner sur soi-même : l’être qu’enserre cette peau n’y survivrait pas !

    Et c’est ce que je trouve étrange dans cette science : elle ne réagit pas dans le réel, mais suivant celui qu’elle poursuit ; poursuite qui se poursuit sans fin réelle.

    Loin de moi, cependant, de ne pas prendre plaisir au bouillonnement cérébral. Ainsi, qu’implique ce simple bouillonnement cérébral pour lui-même lorsqu’il ne répond pas à une réalité des formes vivantes en soi-même ? Je veux dire : je ne comprends pas du tout l’avantage de faire passer à travers elle-même une peau si, réellement, elle ne peut pas le faire.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.