19 octobre 2015

5 messages - Retourner à l'article
  • Les rêveurs lunaires

    le 23 octobre 2015 à 17:49, par Pierre Colmez

    Je présume que les « rêveries lunaires » de Rutherford font référence à la citation The energy produced by the atom is a very poor kind of thing. Anyone who expects a source of power from the transformation of these atoms is talking moonshine. Mais, comme l’explique Borcherds dans ce texte (bas de la première page), le « moonshine » en question n’a qu’un lointain rapport avec la lune.

    Répondre à ce message
    • Les rêveurs lunaires

      le 24 octobre 2015 à 12:19, par Aurélien Alvarez

      En effet, le titre « Les rêveurs lunaires » vient de cette citation de Rutherford comme expliqué dans l’appendice de la BD. Quelle est la référence du texte de Borcherds ?

      Merci, Aurélien.

      Répondre à ce message
      • Les rêveurs lunaires

        le 24 octobre 2015 à 15:12, par Pierre Colmez

        Si on clique sur « ce texte », on arrive sur le texte de Borcherds (pour une raison que j’ignore, les liens internet n’apparaissent pas en clair sur les commentaires alors qu’on les voit très bien quand on prévisualise…). Il s’agit de l’exposé qu’il a donné au congrès international de Berlin (en clair http://www.mathunion.org/ICM/ aller en 1998, et regarder le volume 1). Il parlait de son travail sur le « Moonshine » qui lui a valu la médaille Fields, et a commencé par expliquer le sens de « moonshine » en citant la définition d’un dictionnaire anglais dont j’ai oublié le nom. On admirera la finesse de l’ironie toute britannique dans le choix de la citation de Rutherford…. Manifestement cette ironie est passée au dessus de la tête de certains journalistes du pays hôte comme en témoigne ceci… (On devrait pouvoir cliquer sur « ceci » même si cela n’apparaît pas à l’écran….)

        Répondre à ce message
        • Les rêveurs lunaires

          le 27 octobre 2015 à 22:17, par Aurélien Alvarez

          Merci pour la référence vers le texte de Borcherds. J’avoue maintenant que j’aimerais bien savoir ce qui se cache derrière le « ceci » de la dernière phrase...

          Répondre à ce message
        • Les rêveurs lunaires

          le 3 novembre 2015 à 01:15, par Cédric Villani

          Alors, il est vrai que « moonshine » signifie fadaises, betises et tout ca, et aussi alcool de contrebande ; mais j’argumenterai qu’en francais aussi on associe la lune a la folie ; que le Robert & Collins range « moonshine » dans les dependances de « moon » ; et que Urban Dictionary nous dit « Moonshine is illegally distilled homemade whisky, usually with a very high alcohol content. It got its name because it was normally distilled at night »by the light of the moon«  » — donc il y a bien la lumiere de la lune sous-jacente au mot, au moins dans la facon dont les gens y pensent, et si on veut tenter de la traduire fidelement (avec l’image incorporee) il faut a la fois une notion de baliverne et une notion de lune ... et comme on sait, la traduction est un exercice sur-determine !
          Cedric
          PS : L’article du Spiegel, wow....

          Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.