19 octobre 2015

5 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Les rêveurs lunaires

    le 3 novembre 2015 à 01:15, par Cédric Villani

    Alors, il est vrai que « moonshine » signifie fadaises, betises et tout ca, et aussi alcool de contrebande ; mais j’argumenterai qu’en francais aussi on associe la lune a la folie ; que le Robert & Collins range « moonshine » dans les dependances de « moon » ; et que Urban Dictionary nous dit « Moonshine is illegally distilled homemade whisky, usually with a very high alcohol content. It got its name because it was normally distilled at night »by the light of the moon«  » — donc il y a bien la lumiere de la lune sous-jacente au mot, au moins dans la facon dont les gens y pensent, et si on veut tenter de la traduire fidelement (avec l’image incorporee) il faut a la fois une notion de baliverne et une notion de lune ... et comme on sait, la traduction est un exercice sur-determine !
    Cedric
    PS : L’article du Spiegel, wow....

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.