18 de enero de 2016

12 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Le rôle du dessin dans l’enseignement des maths

    le 16 de enero de 2016 à 11:03, par mesmaker

    Je rejoins l’auteur de l’article et plus généralement le commentaire de Bodler : l’utilisation du dessin, c’est à dire de l’intuition du ressenti, est sous utilisé dans les classes supérieures au profit de la démonstration très rigoureuse mais aussi très/trop abstraite. Un bon dessin permet et d’un de pouvoir avoir une bonne intuition de comment résoudre un problème ou répondre à une question et de deux de se rappeler facilement de formules mathématiques. Le dessin est bien évidemment utile en géométrie mais il peut comme le fait remarquer Bodler être utile dans toutes les branches des mathématiques. On utilise des cercles pour expliquer et visualiser simplement des ensembles et pour comprendre l’inclusion, l’exclusion, ... Cela peut servir en topologie pour visualiser des notions d’adhérence, de limite, ... Même en algèbre avec les groupes ou les anneaux, je suis sûr qu’un bon dessin permet de mieux comprendre ce que l’on fait. Le dessin bien utiliser permet de donner plus de sens à l’objet mathématique créer et donc le rend plus familier et plus intuitif à utiliser. Cependant le dessin n’est que la première étape après il faut formaliser avec le texte, les formules mathématiques classiques et utiliser une démonstration rigoureuse, car un dessin peut parfois aussi être trompeur. Je conclue par une citation qui semble être de Napoléon: «un bon dessin (croquis) vaut mieux qu’un long discours».

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.
La traducción del sitio del francés al castellano se realiza gracias al apoyo de diversas instituciones de matemáticas de América Latina.