17 décembre 2016

35 messages - Retourner à l'article

Voir tous les messages - Retourner à l'article

  • Une nouvelle convention de calcul ?

    le 24 décembre 2016 à 11:08, par Michel Delord

    Suite de la quête parmi les auteurs « de référence »

    Manuel de cinquième publié par le CEDIC en 1982. L’auteur est André Deledicq ( Le père du Kangourou des maths) ; il introduit la convention gauche vers droite non pas comme une convention portant sur les suites d’opérations ne comportant que des additions et des soustractions ou que des multiplications et les divisions , mais comme une convention générale qu’il appelle explicitement « La convention du sens de la lecture » et qui dit « En l’’absence de parenthèses et si aucune des conventions précédentes ne s’applique, les opérations doivent être faites dans l’ordre normal* d’écriture, c’est-à dire de gauche à droite »

    Je continue mes recherches mais, déjà, si un président de l’APMEP, un membre de la COPREM et le père du Kangourou défendent cette cette convention gauche vers droite depuis les années 1980 et sans qu’il y ait , à ma connaissance**,d’oppositions provenant de l’APMEP, des IREM, de l’IG ( qui au contraire participent à la publication de tels manuels ) , on peut dire que l’idée est à la fois ancienne et massivement répandue.

    MD

    * Si c’est « normal » de gauche à droite et que cette normalité de l’écriture des calculs est donc liée au fait que le français s’écrit de gauche à droite, il y a donc des langues « anormales » - celles qui s’écrivent dans l’autre sens - dans lesquelles « les opérations doivent être faites dans l’ordre normal d’écriture, c’est-à-dire de droite à gauche » Là , l’universalité des mathématiques en prend un coup et je crains bien que le commerce mondial mondial soit immédiatement bloqué. Plaisanterie mise à part , il est tout à faut judicieux de parler de sens de la lecture et de l’écriture en Français - qui sont des faits - ....mais en évitant le mot « normal »

    ** Je vais essayer de vérifier.

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.