1er mai 2018

4 messages - Retourner à l'article
  • Une collection de livres sans auteurs ?

    le 1er mai 2018 à 14:34, par Massy Soedirman

    Je trouve étonnant cette façon de cautionner cette collection dont les auteurs ne sont mentionnés nulle part et par personne. Étienne Ghys est capable, avec son talent habituel, de présenter de façon fort intéressante Gauss ou Poincaré mais ceci sert à faire vendre des livres dont il n’est pas l’auteur mais on peut le laisser croire à des lecteurs peu attentifs.
    Depuis quand l’information sur les auteurs a -t-elle cessé d’être une information cruciale ?

    Répondre à ce message
    • Une collection de livres sans auteurs ?

      le 2 mai 2018 à 06:31, par Étienne Ghys

      Cher collègue,

      Je regrette tout comme vous que le nom des auteurs de ces livres n’apparaissent pas sur la couverture. C’est le cas pour toutes les collections RBA publiées en collaboration avec le Monde, qu’il s’agisse de science, d’histoire ou de littérature, et je n’ai pas pu changer cela. Vous noterez cependant que mon nom n’apparaît pas non plus sur la couverture. Dans la collection précédente sur les mathématiques, le nom du présentateur était sur la couverture et cela pouvait peut-être prêter à malentendu. Dans le cas présent, je n’ai jamais laissé entendre que je suis l’auteur de ces 60 livres et je ne vois pas comment un lecteur, même peu attentif, pourrait le croire. A vrai dire, il n’est pas tout à fait exact de dire que le nom de l’auteur n’apparaît nulle part puisqu’il est indiqué en page 4 en toutes petites lettres, j’en conviens volontiers. J’y suis remercié (avec les mêmes petites lettres) « pour avoir accepté de parrainer cette collection », ce qui ne me semble pas prêter à confusion. En tous les cas, je me suis assuré que les auteurs sont tout à fait d’accord sur la manière dont les livres sont présentés.

      Chacun de ces livres est relu avant publication par un collègue de confiance qui peut proposer des modifications s’il les juge utiles. A titre personnel, je lis un de ces ouvrages par mois. J’ai passé par exemple la journée d’hier à suggérer des corrections importantes dans l’un de ces livres.

      Il me semble que c’est une très bonne chose qu’une telle collection puisse être largement diffusée dans des milieux qui ne sont pas d’ordinaire en contact avec les mathématiques. Cela entraîne de passer par une maison d’éditions qui a ses méthodes propres, même si elles ne me satisfont pas toutes. J’ai considéré qu’il y avait beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients.

      Mon médecin généraliste sait que je suis mathématicien et il était content l’autre jour de me dire qu’il avait lu le livre sur Gauss. Il n’avait pas remarqué que j’étais présentateur de la collection et c’était le premier livre de maths qu’il lisait. Il m’a semblé que c’était une petite victoire pour les maths !

      Bien cordialement,

      Etienne Ghys

      Répondre à ce message
      • Une collection de livres sans auteurs ?

        le 2 mai 2018 à 09:37, par Massy Soedirman

        Merci beaucoup de ces explications.
        Je regrette simplement que Le Monde n’ai pas jugé utile d’expliquer , dans la présentation des ouvrages, l’absence de noms d’auteurs qui est contraire à tous les usages.
        Cordialement
        Massy Soedirman

        Répondre à ce message
  • Genies des mathématiques

    le 5 mai 2018 à 22:42, par LASSALLE Philippe

    Génie, n’est-ce pas un mot également féminin dans son orthographe ? Hélas, il y a, il me semble très peu de portraits de femmes dans cette collection ...

    Personnellement cela me contrarie un peu, compte -tenu des enjeux de parité aujourd’hui, de cette urgence de la place des femmes et de celle de voir de jeunes mathématiciennes brillantes réussir une carrière sans ambûches.

    Il y a pourtant de plus en plus de femmes mathématiciennes dans les derniers siècles (NB Aurons-nous Sophie Germain ?) ; et indéniablement à l’époque comtemporaine (A quand un portrait de Maryam Mirzakhani, à l’oeuvre si lumineuse ?). -

    Cela brosserait, je le crois, une image renouvelée des mathématiques, de la créativité, des concepts aussi et, en filigrane, des idées nouvelles aujourd’hui ...

    Et, concernant les temps d’aujourd’hui, aurons-nous le portrait de l’oeuvre d’Alexandre Grothendieck ?

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.