11 juin 2010

2 messages - Retourner à l'article
  • Ballon rond

    le 17 juin 2010 à 18:20, par Pierre Lescanne

    Ce qu’il y a de bien avec le ballon de foot c’est qu’avec 32 morceaux de cuir plats, on peut faire quelque chose qui roule bien. J’ai deux questions :

    • De combien s’éloigne-t-on d’une vraie sphère en faisant cela ?
    • Y a-t-il d’autres polytopes qui font mieux ? Plus prosaïquement de combien de morceaux de cuir aurais-je besoin pour faire un meilleur ballon ?
    Répondre à ce message
  • Ballon rond

    le 17 juillet 2018 à 15:50, par ROUX

    1985...
    Je commençais ma thèse expérimentale.
    Une partie de mon travail consistait à produire et à analyser des spectres de masses de nano-gouttes d’alcalins (agrégats (clusters)).
    Et je lisais aussi des articles avec des spectres de masses.
    Je me souviens parfaitement de ce spectre de masses d’agrégats de carbones avec un pic géant à 60 carbones, comme-ci 60 atomes de carbone liés étaient particulièrement stables.
    Je n’ai jamais croisé Curl mais j’ai croisé les deux autres dans des conférences : Kroto était excentriquement anglais et fan de foot-ball et Smalley était absolument texan : déterminé à réussir.
    Mais deux équipes produisaient des spectres de masse d’agrégats de carbone : l’équipe de Smalley, le texan et celle de Caldor, le new-yorkais.
    Caldor interprétait ce pic géant à 60 atomes de carbones comme un artefact de la machine et on a par ailleurs su plus tard que Caldor le new-yorkais méprisait Smalley le texan.
    Et on a su aussi plus tard que Kroto hurlait de rire en disant que le problème de Caldor (et de Smalley), c’est que les américains ne connaissaient pas le foot-ball (un amateur de foot-ball ne peut pas ecrire f..-b..l américain, ça n’a pas de sens) et que, dans l’ADN d’un anglais, 60 c’était tellement le nombre de sommets d’un ballon de foot-ball à hexagones et pentagones...
    Or, Kroto avait été (s’était invité ?) dans l’équipe de Smalley...
    Si Caldor y avait cru, Kroto l’astrophysicien étant clairement Nobel pour être à l’initiative de la fabrication d’agrégats de carbones dans la machine de Curl (et Smalley), les troix prix Nobel auraient sans doute été Kroto, Curl et Caldor...
    Caldor s’est assez rapidement rendu compte de son erreur, mais, Smalley le texan, déterminé à réussir, n’a jamais laissé passer une seule conférence sans très clairement lui régler son compte...

    Répondre à ce message
Pour participer à la discussion merci de vous identifier : Si vous n'avez pas d'identifiant, vous pouvez vous inscrire.